AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Jeu 17 Nov 2011 - 7:30


Callaghan's Old Books

'COB'

Livres anciens, de l'antiquité à aujourd'hui

Quelque soit votre requête, nous partons en chasse de l'ouvrage rare.
Il n'y a rien que nous n'ayons. Il suffit juste de savoir où chercher...




source : bookstore_1_by_vhendrich


source : Bookstore_4_by_vhendrich


source : Bookstore_3_by_vhendrich


source : Bookstore_by_orpheusmyth

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Jeu 17 Nov 2011 - 8:25

Melodia Callaghan
Du haut de la balustrade centrale, la jeune femme scrutait la porte d'entrée. Le soleil était levé depuis plusieurs heures déjà (sinon, il est bien connu qu'elle ne serait pas encore arrivée), et pas le moindre petit client même passager n'avait franchi le seuil de la librairie. Melodia était présentement accoudée à la balustrade ancienne, le dos légèrement penchée en avant, le visage tournée vers la rue qu'elle apercevait par les vitres de la porte d'entrée, les jambes croisées, lui offrant un équilibre incertain. Aujourd'hui, elle portait une robe longue de couleur turquoise, d'un épais tissu, des bottes en cuir à talon, doublées pour lui tenir chaud par ses journées d'hiver et un cache-coeur en laine foncé sur les épaules. C'est qu'au milieu de tous ces bouquins, tous plus anciens les uns que les autres, la chaleur et l'humidité était malvenue. Elle avait attaché ses cheveux flamboyant en un chignon lâche dont quelques mèches retombaient sur ses épaules. Ses bracelets d'or et ses boucle-d'oreilles teintaient au rythme de ses mouvements.

Des bougies brûlaient par-ci, par-là, afin d'offrir une ambiance calme et reposée, quoi qu'un peu mystérieuse et d'un autre temps tout de même. Son père s'était mis au goût du jour et avait fait installer l'électricité dans la boutique il y a quelques années, mais Melodia n'appréciant pas cette avancée technologique (elle en appréciait peu de toute façon), elle n'allumait que très rarement les lampes au plafond.

Au bout d'un moment, elle soupira, se redressa et faisant claquer ses talons, se dirigea vers le comptoir où un bureau l'attendait avec un ouvrage en cours de restauration. Elle descendait l'escalier pour retourner au rez-de-chaussée, quand la clochette de la porte se fit entendre. Avec un soupire de soulagement et son sourire le plus avenant, elle redressa la tête et se dirigea vers son premier client de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Jeu 17 Nov 2011 - 22:30

La fermeture du Zombillenium avait été un choc pour Winnifred. Certes, son job de surveillante de files d’attentes était pourri, mais c’était SON job, son premier en plus, celui que l’on oublie jamais…
La façon dont les choses s’étaient passées n’avait pas aidé non plus, la violence de cet incendie, ces morts atroces, le fait qu’elle se soit fait jeter comme les autres du jour au lendemain…

Oui, elle était consciente qu’en abandonnant ses études elle se retrouvait abonnée aux postes subalternes plutôt précaires, mais elle ne s’attendait pas à être considérée comme si peu de chose.
Bref, la jeune fille se retrouvait au chômage, coincée dans la maison de son oncle Quinn avec sa tante sur le dos : il lui fallait trouver autre chose. Pas que sa famille menace de la jeter à la rue, loin de là, mais il en allait de sa santé mentale : rester enfermée à se faire rabattre les oreilles sur la sécurité, les mesures de protection vis-à-vis des dents-longues, et bla, et bla…

Elle avait enquillé ce discours pendant toute son enfance et cela lui avait sans doute sauvé la vie, mais maintenant elle avait grandi et se sentait tout à fait apte à survivre dans le monde extérieur, il lui tardait donc de prendre son indépendance et qu’on arrête enfin de la traiter comme une gamine.

Forte de son niveau bas -2, elle avait entrepris de postuler partout où elle était susceptible de trouver une place, et comme à son grand malheur il n’y avait pas de fast-food à Galway, elle avait commencé par la rue commerçante. Elle avait déjà un bossé dans les boutiques du Zombillenium pendant ses périodes de convalescence, et elle savait que ce qu’on y faisait était dans ses cordes.

Remontant méthodiquement la rue, elle s’engouffra dans la boutique suivante sans se poser de questions :

Bonjour ! Je suis à la recherche d’un emploi de vendeuse ou d’agent de la sécurité, est-ce que je peux vous laisser mon Cv ou bien je n’ai aucune chance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mar 22 Nov 2011 - 9:45

Melodia Callaghan
Une jeune femme se tenait devant elle. Ou plutôt une adolescente. Quoi que l'âge était difficile à déterminer du fait de la teinture noire et rose de ses cheveux et vu la ville où notre histoire se passe... tout peut arriver. Melodia paria sur la race humaine. En-dehors de son apparence emo, ou gothique pour ceux qui préfèrent, la jeune fille semblait être une adolescente tout à fait normale comme Melodia en voyait beaucoup à Galway. Elle s'apprêtait à lui demander en quoi elle pouvait l'aider, mais la jeune femme avait déjà pris les devants et lui demander un job.

*Quelle aubaine !* Pensa Melodia. Depuis que son père était mort, elle n'ouvrait plus la boutique que la journée, car il était impensable pour elle de venir seule ici la nuit et subir le même sort que feu Mr. Callaghan. Alors, elle s'était mise en recherche d'un humain assez fou, et surtout assez fort pour se défendre seul, mais assez cultivé aussi pour garder une librairie de livres anciens et réussir à les vendre à n'importe qui, quel qu'il soit, humain, vampire ou lycan.

Malheureusement, elle n'avait encore trouvé personne qui fasse l'affaire et il fallait avouer aussi qu'elle craignait de faire affaire avec des créatures de la nuit, puisqu'elle les craignait comme la peste et même plus encore...

Malheureusement aussi, la jeune fille qui se présentait à elle était humaine, jeune et frêle. Comment pouvait-elle espérer se défendre contre un lycan ou un vampire ? Et puis, était-elle seulement assez cultivée pour ce job ? Connaissait-elle ses classiques, tels que Shakespeare ou Jane Austen ? Lewis Caroll ou Geoffrey Chaucer ? Platon, Aristote ou Sophocle ? Et plus encore, pouvoir parler de leurs oeuvres ? Ne souhaitant pas faire attendre plus longtemps la jeune fille, Melodia se présenta et enchaina.

-Bonjour, Mademoiselle. Je suis Melodia Callaghan. Et bien, je dois dire que vous tomber à pic, si je puis dire, mais avant de vous donner ma réponse, laissez-moi vous exposer mes exigences. Je recherche en effet quelqu'un pour m'aider dans ma librairie, mais principalement pour tenir la boutique la nuit. Si cela ne vous effraie pas et que vous... savez vous défendre, alors, j'aimerai en premier lieu vous embaucher pour m'aider la journée, afin de vous montrer les ficelles du métier. Il faut que la littérature et l'histoire vous intéresse un minimum. Vous sentez-vous à la hauteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mar 22 Nov 2011 - 22:59

Heu…

Telle fut la brillante répartie de Winnifred. La jeune fille s’attendait à ce que, comme dans toutes les boutiques précédentes, on lui dise de poser son CV sur le comptoir d’un air distrait et qu’on la rappellerait peut-être plus tard, pas à ce que l’on lui dise « banco, au taff ma cocotte » !
Du coup, elle se retrouva un chouïa décontenancée, d’autant plus que les bouquins n’étaient pas DU TOUT son domaine d’expertise. Elle avait cessé d’aimer les livres depuis que sa mère avait arrêté de les lui lire, et mis à part ce qu’on l’avait obligé de bouquiner pour sa brillante scolarité niveau bac moins deux elle n’y connaissait rien.

Elle hésita tout de même un instant à monter un gros bateau, raconter que la littérature et l’histoire étaient toute sa vie, qu’elle était incollable sur le sujet… Mais en jetant un œil sur le paquet de livres alentours, elle se ravisa, ses maigres connaissances ne lui permettraient même pas de bluffer une seule seconde, la nana en face d’elle devait être un mastodonte de la culture.


Ben en fait pour tout vous dire, en général je ne lis jamais de livres, je m’arrête au quatrième de couverture ou bien je vais chercher un résumé sur le net, en clair niveau littéraire je suis une bille.
Elle avait fait le choix de jouer la carte de l’honnêteté, en espérant que cela lui donne un petit bon point sur le paquet qu’elle venait de perdre.

Je ferais donc une conseillère de clientèle atroce, mais pour ce qui est de la gérer, je suis plutôt pas mauvaise… Je suis née à Galway et j’ai travaillé pour le service de sécurité du Zombillenium pendant plus d’un an, disons que je connais deux trois trucs… Enfin comme je suis à vous pour la journée, vous allez avoir l’occasion de vous en rendre compte par vous-même ! Vous envisagez de rester ouverte la nuit, c’est pour commercer avec les vampires je présume, sans ça vous n’auriez aucun intérêt à le faire, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mer 23 Nov 2011 - 8:39

Melodia Callaghan
Melodia ne broncha pas. Elle ne bougea pas plus, écoutant seulement la jeune fille. Elle avait l'air surprise que Melodia lui réponde plus ou moins favorablement à sa demande. La librairie esquissa un sourire amusé face aux explications de la jeune irlandaise et la laissa terminer avant de répondre.

-L'honnêteté est une vertu que j'apprécie, Mademoiselle, vous partez déjà d'un bon pied avec moi. Ensuite, vous connaissez déjà ce qu'est une quatrième de couverture... tout n'est pas perdu ! Dit-elle finalement en souriant franchement et en faisant un clin d'oeil complice à son interlocutrice.

Puis sans en dire plus, elle se dirigea vers le comptoir derrière lequel elle s'assit sur un tabouret haut. Elle prit une feuille de papier et un crayon et commença à écrire une liste. De temps en temps, tout en continuant à écrire, elle levait le nez et continuait son "entretien" avec sa future employée, si tout se passait bien.


-Si vous avez travaillé au Zombillenium, je suppose que vous savez suffisamment vous défendre, sans que j'ai trop à m'en faire pour vous, et que je puisse dormir sur mes deux oreilles.

Elle disait cela avec conviction, tout en sachant pertinemment que de toute façon, les premières nuits, elle les passerait à s'inquiéter pour la jeune fille, se demandant dans quel état elle la retrouverait le lendemain matin, ainsi que sa boutique. Évitant de se plonger dans ses idées noires, Melodia finit sa liste et tendit finalement la feuille à la jeune fille.

-Pour ce qui est de vos lacunes en littérature, nous pouvons aisément y remédier. Vous trouverez sur cette feuille une liste d'ouvrages que je vous conseille de lire ici la journée, si vous acceptez le job. Il y a peu de clients en ce moment pendant la journée, vous aurez donc tout le temps de lire. Et quand vous en aurez marre, nous pourrons discuter et je vous montrerez les différents rayonnages.

Elle se rappela soudain la dernière question de la jeune fille, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, ce à quoi elle remédierait bientôt.

-Du temps où mon père tenait la librairie, il ouvrait une partie de la nuit, et il faut avouer que les vampires sont plus instruits que la plupart des humains, puisque assez souvent, ils sont d'une autre époque. Le plus gros des bénéfices se faisaient alors la nuit. Depuis que mon père est mort, je n'ouvre que la journée... pour des raisons personnelles. Malheureusement, mon chiffre d'affaires s'en fait ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mer 23 Nov 2011 - 22:51

Winnifred regarda sa future (du moins pour les prochaines 24 heures) patronne lui griffonner une liste d’un air pas rassuré. Allait-elle avoir droit à du « Sortir les poubelles, épousseter les étagères, trier les cartons » ou bien à une liste d’ouvrage à bouquiner d’urgence pour combler ses lacunes ?

Aïe, il s’agissait bien d’une liste de bouquins, que la jeune femme regarda d’un air passablement effrayé *Oh my gosh, mais j’en ai pour au moins un siècle à lire tout ça ! J’aurais préféré sortir les poubelles…* mais elle se garda bien de le dire et attrapa la liste en souriant d’un air pas très naturel.


Donc, si j’ai bien compris Miss Callaghan, ça serait de me faire tenir la boutique de nuit… Ca me conviendrait, je suis habituée à vivre de façon décalée, là-dessus il n’y a pas de problèmes, mais j’ai tout de même une condition à imposer… Si je suis seule, hors de question de bosser les nuits de pleine lune, je suis douée, mais contre un dégénéré métamorphosé je ne pèse pas bien lourd, et je n’ai pas vocation à finir en hachis parmentier !

Déjà que face à un lycan non transformé c’était pas toujours brillant…

Et j’aurais une autre question : est-ce que vous donnez uniquement dans la littérature classique, ou bien est-ce que vous avez une section sciences occultes, ésotérisme, vous savez, ce genre de choses…
Winnifred avait besoin de connaître ce genre d’informations, car cela faisait une différence de taille : les vampires à la recherche de l’édition originale de Roméo et Juliette étaient bien plus inoffensifs que ceux cherchant une édition du Necronomicon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Ven 25 Nov 2011 - 9:18

Melodia Callaghan
Melodia remarqua l'air effrayé de la jeune fille lorsqu'elle lui tendit la liste d'ouvrages à lire. Un sourire se dessina sur les lèvres de la libraire dont les pensées vagabondèrent pendant un petit moment, dans ses souvenirs les plus lointains. D'une certaine façon, cette gamine lui faisait penser à son frère lorqu'il était plus jeune. Mais elle se reprit et reporta son attention sur son interlocutrice du moment. Comme elle s'y attendait, elle posa ses conditions, somme toute assez normale cependant. Elle la laissa poser sa dernière question avant de répondre.

-Je vous rassure, je ne vous demande pas de lire tous ces livres dans la journée. Vous aurez tout le temps que vous voulez pour le faire. Ce sont seulement des directions, des pistes à suivre pour votre culture générale. A vous de voir ensuite ceux qui vous plaisent le plus et je pourrez vous en conseiller d'autres dans le même registre.

Ensuite, elle fit de nouveau un clin d'oeil à la jeune fille.

-Suivez-moi. Dit-elle simplement en se retournant vers le grand escalier menant à l'étage supérieur. Vous ne serez évidemment pas obligée de venir les nuits de pleine lune, rassurez-vous. Vous pourrez même choisir les nuits que vous désirerez ouvrir.

Arrivée à l'étage, Melodia marcha d'un pas tranquille le long des rayonnages, se dirigeant toujours vers le fond de la librairie. Son regard se posait parfois sur un rayon ou elle s'arrêtait devant un ouvrage qu'elle remettait en place qu'un client avait oublié de reposer après l'avoir consulté. Puis elle repartait comme si de rien n'était. Elle s'arrêta finalement devant une porte close en bois sur laquel était écrit : "In Lucem Ex"*. Elle sortit une vieille clef en métal de taille moyenne d'une poche sur le côté de sa robe et l'introduisit dans la serrure à l'allure tout aussi ancienne que la clef. Lorsque Melodia ouvrit la porte, une odeur d'encens envahi les narines des deux femmes et une faible lueur leur parvint de l'intérieur.

-Cet endroit n'est accessible qu'à certains clients dont je vous communiquerez les noms. Cette porte doit toujours être verrouillée quand personne ne consulte ces ouvrages. Je vous laisserais parcourir ses rayonnages un peu plus tard.

Quand elle eut fini sa mystérieuse explication, Melodia referma la porte avec précaution, la verrouilla et replaça la clef dans sa poche, puis elle invita la jeune fille à la suivre un peu plus loin.

-Au fait, quel est votre nom et quel âge avez-vous, sans vouloir être indiscrète. Vous me paraissez très jeune.


_____________________________________
* "La Lumière vient de l'intérieur"
Revenir en haut Aller en bas
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Dim 27 Nov 2011 - 23:40

La jeune fille ne put s’empêcher de soupirer de soulagement : Pas obligée de travailler les nuits de pleine lune, ça c’était déjà bien, mais en plus pas obligée de se taper la lecture des bouquins vitesse grand V, ça lui retirait une épine du pied plus grande encore.

Winnifred pensait avoir affaire à une libraire tout ce qu’il y a de plus normal – un peu old school peut-être, mais dans cette ville c’était monnaie courante – jusqu’à ce que Melodia se dirige vers une petite porte à l’air louche. Elle la suivit, intriguée, et finit par ouvrir des yeux ronds comme des soucoupes à thé : tout y était, la clé rouillée, la vieille porte qui grince, l’inscription en latin, la vague odeur d’encens… Il y aurait eu des restes de sacrifices rituels que ça ne l’aurait pas étonnée.

Fronçant les sourcils, l’adolescente jeta à ces rayonnages un regard méfiant.

Consulter ces rayonnages ? C’est gentil, mais pour le moment je vais m’abstenir, on ne manipule pas ce genre de choses en improvisant sinon il risque de nous arriver quelques pépins… Mais je voudrais bien savoir ce qui s’y trouve exactement, que je sache quels spécimens cela risque d’attirer, certains ouvrages attirent les nuisibles comme des mouches, surtout la nuit tombée.

Une fois la porte des ténèbres refermées, sa patronne de la journée l’entraina plus loin pour continuer de la questionner. On y arrivait, finalement, à la question qui fâche…

Quel âge ? 17 ans madame, bientôt 18, un âge tout à fait légal pour gagner sa vie ! C’est pas bien vieux, je sais, mais la valeur n’attend pas le nombre des années à ce qu’on dit, et puis il ne faut pas se fier aux apparences, je suis une fille pleine de…


Sur ce mot, Winnifred marqua une pause, enfin pour elle, car le monde autour s’était figé. Tout était parfaitement immobile, comme sur une photographie, l’adolescente n’eut donc qu’à faire le tour de sa patronne tout en marchant tranquillement pour aller se positionner de l’autre côté, à 180°. Plus le temps passait, mieux elle maitrisait son aptitude, et il lui semblait que chaque évènement traumatisant auquel elle survivait la rendait significativement plus forte…
Il lui suffit donc de se concentrer afin que cela cesse et que le temps reprenne le cours normal des choses. Si elle ne s’était pas loupée, son interlocutrice n’aurait rien vu venir et l’aurait simplement vu se téléporter d’un endroit à un autre en un battement de cil.


… ressources.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mar 13 Déc 2011 - 8:09

Melodia Callaghan

Melodia avait remarqué l'air soulagé de la jeune fille lorsqu'elle lui avait annoncé qu'elle ne travaillerait pas les nuits de pleine lune et qu'elle ne serait pas obligée de lire tous ces livres en une journée. Elle aurait été une patronne bien cruelle si elle lui avait demandé cela. Elle-même n'avait pas lu tous ces ouvrages et ne les connaissait pas par coeur. Mais elle aimait en relire quelques uns de temps en temps, par pur plaisir ou pour rafraichir sa mémoire. Pour connaître tout ce qu'elle connaissait sur la littérature et l'histoire, elle avait été à l'école, puis elle avait surtout aidé son père depuis son adolescence ; avec les années, l'expérience, les connaissances rentrent et restent ancrée en mémoire.

La jeune fille avait semblé émerveillée en constatant la présence de la pièce dissimulée. Mais l'émerveillement fit bientôt place à la méfiance, et Melodia préféra cela. Les ouvrages présents ici étaient en effet dangereux, du moins pour certains et ceux qui les consultaient l'étaient tout autant.


-Rassurez-vous. La liste de ces ouvrages est disponible dans le registre. Ce registre répertorie tous les livres présents dans toute la librairie. Tout est classé par genre, puis auteurs, par ordre alphabétique. Lorsque nous en vendons un, il suffit de le retrouver dans le registre, et de rayer le titre. Ainsi, nous savons toujours où nous en sommes.

Aux questions de Melodia, la jeune fille répondit. Après tout, Melodia n'était pas beaucoup plus âgée lorsqu'elle avait commencé à travailler ici, elle était même légèrement plus jeune. Soudain, la jeune fille disparu pour réapparaître la seconde suivante derrière elle. Melodia sursauta, puis sourit, légèrement soulagée.

-Oh ! Très bien. Dans ce cas, je me sens un peu plus rassurée. Comment faites-vous cela ? Vous vous téléportez, ou bien, est-ce une illusion ou autre chose ?

Melodia était dépourvue de tout pouvoir surnaturel, mais cela l'avait toujours fasciné. Et si cela l'effrayée sur un vampire ou un lycan, en revanche, elle était impressionnée quand cela venait d'un simple humain, et voulait en savoir plus, connaître les secrets les mieux gardés. Mais l'adolescente n'en était qu'au début de sa vie, elle ne contrôlait sûrement pas son pouvoir sur le bout des doigts, et était sûrement encore en train d'apprendre à le maitriser.


Revenir en haut Aller en bas
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mar 13 Déc 2011 - 22:25

Ordre alphabétique ? Ça va, l’alphabet au moins je maîtrise ! se risqua-t-elle à plaisanter avant que la jeune femme ne mentionne son « aptitude », ou « pouvoir ».
Elle ne savait pas trop comment nommer ce phénomène, dans sa famille les personnes à avoir un don particulier n’étaient pas rares – c’était certainement pour ça que la lignée Finnegan avait traversé les âges – donc on n’en faisait pas grand cas, surtout par rapport à ceux qui étaient nés parfaitement normaux. Pour ménager la sensibilité des uns et des autres, on mentionnait cela sous le terme de « facilité », même si la jeune fille avait toujours trouvé cela assez ridicule.


Non, ce n’est pas une illusion, disons simplement que si je me concentre suffisamment j’arrive à être extrêmement rapide sur une brève période, ce qui me permet de me déplacer ou de faire d’autres choses car pendant ce temps là les personnes aux alentours sont totalement figées. Pratique pour fuir les vilaines bébêtes qui veulent nous manger, ironisa-t-elle en faisant directement référence à certains épisodes de son passé que sa patronne ne pouvait évidemment pas connaître, mais en tant qu’humaine dans cette ville de fous elle devait bien avoir vécu quelques expériences similaires.

D’ailleurs pendant qu’on y est, comment vous y prenez-vous niveau sécurité ? Vu la boutique je suppose que vous ne vous êtes pas implanté hier, donc j’en déduis que pour avoir un bâtiment et un corps en un seul morceau vous devez avoir vos petites astuces, je me trompe ? demanda-t-elle d'un air intéressé à la jeune femme. Cela l’intéressait grandement car, même si elle ne souhaitait pas l’avouer, elle avait plutôt tendance à porter la poisse, et une boutique pépère depuis des années pourrait tout à fait se faire attaquer par une secte de vampires intégristes pour son premier soir, mieux valait donc prévenir que guérir.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   Mer 25 Jan 2012 - 12:35

L’entretient se poursuivit encore un long moment, la patronne des lieux en profitant pour exposer en détail sa conception du métier de libraire et ce qu’elle attendait de son employée.
Bien que moyennement motivée par le monde merveilleux de la littérature, Winnifred décida de relever le défi et fut ainsi embauchée comme libraire de nuit.

Vivre en décalé ne dérangeait pas la jeune fille outre mesure, cette dernière ayant calé son rythme biologique à l’envers depuis son emploi au Zombillenium.
Malgré ses inquiétudes, les nuits se passaient plutôt bien et étaient relativement calmes – certes, une librairie n’est pas une armurerie ou une pharmacie de garde et on a donc peu de chance de voir y débarquer des forcenés – mais quelle que soit leur nature les clients noctambules se montraient tout à fait polis et décents vis-à-vis d’elle, et ce malgré son jeune âge et ses mèches roses.

Tout aurait pu être au mieux dans le meilleur des mondes si par une funeste nuit deux individus à l’attitude suspecte ne s’étaient pas intéressés de trop prêt à la réserve de livres « spéciale » de sa patronne, celle qui renfermait des ouvrages ésotériques à ne pas mettre entre toutes les mains. Les consignes qu’elle avait reçu à ce sujet étaient très strictes : elle n’avait le droit de donner l’accès à cette section qu’aux personnes faisant partie de la liste privée de Miss Callaghan, font les énergumènes ne faisaient évidemment pas partie.

Après de longues discussions et pourparlers, le ton se mit à monter et les deux individus commencèrent à se montrer violents et à vouloir malmener Winnifred, qui réussit à se sauver en utilisant son don d’hypervitesse. Malheureusement, les lascars profitèrent de cet abandon de poste pour retourner la boutique de fond en comble et, ne trouvant pas ce qu’ils cherchaient –la réserve était bien cachée – mirent le feu à la boutique par dépit.

Bien entendu, Winnifred n’était pas restée à se tourner les pouces, mais le temps que la police et les pompiers se rendent sur les lieux, la boutique avait été complètement saccagée et en partie calcinée.

La patronne fut alors contrainte de fermer la boutique pour une durée indéterminée et Winnifred se retrouva à nouveau au chômage technique, à croire qu’une malédiction tentait de faire partir toute velléité de vie professionnelle en fumée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Callaghan's Old Books : 'COB' - Highfield Park - Rue commerçante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» Linkin Park : Live In Texas
» Miku Seung ► Park Bom
» Park Ji Eun « I'm not perfect, like they want but i'm myself ! »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Rps de la vieille ville
-