AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Dim 8 Jan 2012 - 17:40

En provenance du bloody ( http://www.hellsgate.fr/t7p15-le-lounge#1544 )


Cela faisait maintenant plusieurs heures que j’étais dans cet établissement. Jessica avait été immédiatement prise en charge, et on m’avait assuré la discrétion la plus complète. Coup de chance, Jessica semblait être connu et c’était le chef de la clinique en personne qui avait tenu à gérer son admission et ses opérations.

La jeune femme avait été emmené au bloc rapidement et moi j’avais pris mon mal en patience, goutant avec un certains déplaisir au café des machines automatiques. Après sa première gorgée, je m’étais juré de ne plus jamais me faire avoir et de dépenser le moindre sous dans cette appareil pour n’avoir qu’en échange une mélasse insipide.
Et j'avais beau avoir dit ça, une heure plus tard, de nouveau je me retrouvais avec un verre de cette étrange mixture chaude dans la main.

Plusieurs heures plus tard, un des médecins est venu m’annoncer que la jeune femme était saine et sauve, en salle de réveil et qu'elle serait transférée dans peu de temps dans sa chambre.

C'est donc avec quelques papier en main, que je m'installa sur un siège, a coté de son lit, attendant son arrivée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Dim 8 Jan 2012 - 19:11

Jessica NorwelArrivée à la clinique, tout se passa très rapidement, elle n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'elle se trouvait déjà dans une salle d'opération où elle fut endormie très rapidement.

Ensuite, ce fut le trou noir jusqu'au moment où on la ramena dans sa chambre ou, plus précisément, une trentaine de minutes après qu'on l'ai ramené. Elle ouvrit les yeux. Elle se sentait légèrement groguie mais pas assez, probablement, pour ne pas remarquer la présence presque douloureuse de l'inconnu du Bloody Valentine.

Elle le fixa dans un premier temps, simplement silencieuse, ne voyant pas vraiment ce qu'elle avait à lui dire. Le remercier ? Qu'il aille au diable ! Elle serra le poing de colère. Ses yeux parlaient d'eux-mêmes. Elle ne voyait pas ce qu'il faisait là. Elle ne voyait pas l'intérêt qu'il pouvait éprouver à rester à son chevet. Probablement qu'il appréciait de voir les gens souffrir. Pour le moment, heureusement, les divers médicaments atténuaient assez la douleur pour qu'elle ne la sente pas. Cela n'allait probablement pas durer mais, c'était ça de gagner pour se faire déguerpir de là.


- Vous voulez vous amuser de ma situation maintenant ? Ou c'est votre patron qui veut que vous me surveiller pour une quelconque raison que seul un esprit dérangé comme le sien peut comprendre ?

Oui, elle était en colère et elle avait le droit. Ce n'est pas parce qu'elle était démunie qu'elle allait se taire ! ça il pouvait toujours courir.
Revenir en haut Aller en bas
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Lun 9 Jan 2012 - 0:07


La jeune femme venait de se réveiller, et bien entendu lorsqu’elle le vit elle ne put s’empêcher d’exprimer une certaine colère. Silencieuse certes, mais ses yeux étaient suffisamment expressif. Je ne bougea pas, ne dit mot la laissant rompre le silence.

Je continuait de la regarder, impassible, peut être même un petit peu amusé. Après tous je savais très bien ce par quoi elle passait.

« 2 mois. »

Ce furent les seuls mots que je dis dans un premier temps, laissant quelques secondes de silences, avant de reprendre.

« 2 mois d’hospitalisation intensive, voilà ce que m’a couté mon entretient d’embauche pour monsieur Kain. Car pour moi, personne n’était là pour l’arrêter. »

Je posai alors les papiers sur la petite table de la commode.

« Tu es à Galway, pas besoin de te décrire la ville. Tu as travaillé pour le Zombillénium et donc a côtoyer ce genre de créature, tu as pu voir à quel point la vie n’avait aucune importance à leurs yeux. Tu veux travailler pour l’un d’eux, tu t’attendais à quoi comme entretient ? »

Hors de question de l’épargner, après tous personne ne l’avait fait pour moi.

« Si tu bosses pour lui, plus jamais il ne t’attaquera, il est monstrueux je te l’accorde mais au moins il est loyal. Je suis bien placé pour le savoir. En tous cas sache que tu es une fille impressionnante, je n’ai pas vu beaucoup de personne aussi bien lutter, lui survivre. »

D’ailleurs en parlant de ça.

« Impressionnant tes techniques, mais elles semblant avoir un point faible. Si j’ai bien observé, ce qui arrive aux animaux que tu créés tu le ressents n’est ce pas ? »

Avoir observé tous le combat avait été très enrichissant, et maintenant je connaissais son petit secret, le point faible de son art. Je voulais qu’elle le sache.


Dernière édition par Whoever le Lun 9 Jan 2012 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Lun 9 Jan 2012 - 5:41

Jessica NorwelUn peu de colère avait coulé et, avec l'aide probablement des médicaments qui étaient injectés en transfusion, elle n'était pas encore si... féroce que ça. Dans un sens, c'était mieux car l'homme n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, en tout cas, pour le moment.

Elle jeta un léger coup d'oeil sur les papiers qu'il avait déposé devant elle, ne bougeant que le stricte nécessaire, les yeux. Elle se doutait que c'était le contrat de travail, elle ne voyait pas ce que cela pouvait être d'autre. Mais pour le moment, son attention était fixé ailleurs. Cet homme avait le chic pour provoquer un pic d'intérêt chez la jeune femme. Déjà, il était à moitié caché derrière ses habits, ensuite, il avait vécu la même chose même pire à en entendre ce qu'il disait.

Elle resta silencieuse, écoutant ses commentaires. Le dernier, au passage, la fit froncer les sourcils. Pour le moment, les souvenirs du combat étaient brouillons. Elle se rappelait vaguement du début, de comment tout c'était déclenché, quant au reste... le flou, le vide total. Elle savait que c'était normal. Elle devait se reposer et se remettre de ses blessures pour que tout revienne peu à peu.


- Je n'avais pas encore pu expérimenter cela... Le tigre est une créature qui était difficile pour moi à faire apparaître, je ne vais pas le cacher. Avant, bien que je me sois entrainée pour arriver à ça, c'était mon faucon que j'utilisais et il est surtout utile pour de la surveillance ou de l'infiltration. Quand je m'en sers pour me battre, il n'a jamais été touché... en tout cas dans mes souvenirs...

Elle resta silencieuse un instant.

- Je suppose que ce genre de pouvoir doit forcément être contrebalancé... Déjà, le problème majeur auquel je suis souvent confrontée est la vulnérabilité du corps lorsque j'en fait apparaître un...

Elle n'avait pas encore découvert les traces sur le corps qui étaient identiques aux blessures infligés sur les créatures. Elle ne voyait, pour le moment que me ressenti mais pas le reste. Elle devait s'éclaircir les idées pour que cela soit possible. Elle changea rapidement de sujet, non que celui-ci la dérangeait mais elle pensait à autre chose.

- J'en ai pour combien de temps ?

Après un moment de silence, elle enchaina avec une tout autre question qu'elle ne sut pas vraiment contrôler.

- Pourquoi vous écoute-t-il, vous ? Je ne pensais pas possible qu'il s'arrête aussi net...
Revenir en haut Aller en bas
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Lun 9 Jan 2012 - 22:17


J’écoutais attentivement les propos de Jessica. Étrangement elle commença à se confier à moi, me parler plus en détail de son don.
Soit, j’avais encore un peu de temps devant moi et après tous, si Jessica devait travailler pour Kain autant tenter de la conseiller au mieux.

« Tu possèdes un don, quelque chose d’extraordinaire qui te donne un réel avantage dans cette ville, dans ce monde. Chose étonnante, tu ne sembles pas l’exploiter à son maximum. Ce genre de surprise en plein combat aurait pu t’être fatal. Je pense que tu devrais plus te servir de tes capacités apprendre à mieux les connaitre. »

Vu son discours, il n’était difficile de réaliser qu’elle ne s’était que très rarement servit de cette atout lors de combat.

« Pour ce qui est du temps que tu passeras ici, je ne sais pas, il faudrait demander à une infirmière ou à un médecin, mais vu ton état je ne pense pas que tu battes mon record. »

Je me surpris à rigoler de ma propre remarque. Après tous un peu de douceur dans ce monde de brute…
Tiens, nouveau sujet de conversation, encore plus sérieux celui là. Malgré son état Jessica avait quand même remarqué certaine choses, notamment le comportement qu’avait eu Kain à son égard.

« Soyons franc, je ne te dirais pas tous, mais sache que j’ai rapidement compris une chose. Kain n’aime pas être le centre d’intérêt. Il a une sorte d’obsession pour la discrétion, ainsi s’il perd le contrôle, nous avons convenu d’une sorte d’arrangement… Qui malheureusement ne marche pas à tous les coups… »

Je me souvenais de cette discussion que j’avais eue avec lui. Jamais je n’avais entendu un vampire demander à un mec qu’il engager de jouer un tel rôle de « garde fou ». Une chose assez unique et malheureusement pas totalement au point, à en voir la bouteille qu’il avait récupéré en partant.

« Si tu poses ce genre de question, j’en déduis que tu es intéressé par le poste si je ne m’abuse… »

A mon tour de changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Jeu 12 Jan 2012 - 20:09

Grace BroderickC'était une chose que Grace n'avait encore jamais expérimentée, que de reconnaître le nom d'un patient admis aux urgences. Heureusement que ce n'était pas fréquent, car cela lui fit un gros choc ; d'autant plus lorsqu'elle ouvrit le dossier concerné afin de le parcourir : la patiente souffrait de mille écorchures, contusions, d'une commotion cérébrale, présentait différentes traces de griffures, un poignet en miettes, des côtes fêlées, et encore des contusions. Elle était en plus passée très près d'une hémorragie interne, et fut rapiécée juste à temps sur la table d'opération. On pouvait se dire, qu'au moins, elle n'était pas à la place du loup-garou qui s'était retrouvé la semaine dernière, suite à une séance d'onanisme très particulière, avec une lampe torche coincée dans le cul...

En relisant les causes de "l'accident" qui avait précipité Jessica dans un tel état, Grace se douta que le rapport avait été falsifié. Personne ne présentait de tels dommages suite à une chute dans l'escalier. Mais elle avait capitulé depuis longtemps devant le fait que quasiment aucun dossier à Galway ne présentait les choses telles qu'elles s'étaient réellement passées. Surtout lorsque Stasi en prenait personnellement la charge ; on se contentait alors de passer en vitesse sur les faits, puisqu'il était inutile de noter que la "cause avérée de [telle blessure] semble être due à des crocs de vampire, voir à des canines de bisounours hémoglobinophage, race exotique importée par Dracula Jones, pour une étude sur le comportement des créatures surnaturelles en environnement urbain".

Un tel rapport aurait facilement pu concourir au titre de plus belle théorie pataphysique du centenaire. Si alors on avouait que rien n'y avait été romancé... De toute façon, la clinique était sensée représenter un sanctuaire, pour toutes les créatures surnaturelles de la ville, et il était hors de question de sortir de l'engrenage bien rôdé qui permettait de transformer une malédiction ou les effets du poison d'une créature extraordinaire en pneumocystose. Maladie terrible, mais explicable.

Dès lors, Grace avait foncé comme un missile vers la chambre de Jessica. Elles avaient survécu toutes les deux à une nuit dans le parc alors qu'un monstre y rôdait en liberté, aucune des deux n'aurait été dupe quant à l'origine de la majorité des blessures reçues à Galway. Ouvrant la porte avec une précipitation mal contenue, Grace se retrouva face à un visiteur. Elle retint mal son désappointement :

- Vous êtes de la famille ?

Mais elle en doutait sincèrement. Ils avaient plutôt l'air de se jauger du regard. Ou du moins, le comportement du visiteur vis-à-vis de Jessica n'était pas naturel. Jessica, elle, était encore visiblement dans les vapes. Et il valait mieux qu'elle y reste, ou elle souffrirait énormément dans les jours à venir.

- Il vaudrait mieux remettre toute forme de conversation à plus tard. Tu as eu plusieurs côtes brisées, les analgésiques ne te permettent peut-être pas encore de le sentir, mais tu vas être condamnée pour les prochains mois à souffrir en respirant.

Elle s'était approchée du lit de Jess, posant le dossier qu'elle avait oublié en main sur des papiers posés là, sans y faire attention. Réglant le débit de la perfusion de Jess, Grace fixa le regard sur l'inconnu, attendant ses explications quand à sa présence en chambre de réanimation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Jeu 12 Jan 2012 - 20:57

Jessica NorwelElle écouta son interlocuteur avec attention et se sentit légèrement offusquée lorsque ce dernier se permit de critiquer sa façon de gérer son pouvoir. Il n'avait aucune idée de la façon dont elle s'entrainait...

- Ce n'est pas quelque chose qu'on contrôle en un claquement de doigt ! Il m'a fallu un an pour ne contrôler que le faucon qui est un animal beaucoup moins imposant que le tigre ! Alors merci mais je te laisse deviner le temps que cela m'a pris pour ce dernier... T'es gentil mais tes critiques tu peux les garder pour toi.

Elle garda un peu le silence avant d'enchainer.

- Alors je l'exploite mais, d'une part, je n'aime pas exposer mon pouvoir et, de deux, je connais sa limite par rapport à l'abandon de mon corps durant ce... transfert... De plus, l'utilisation de ce pouvoir n'est pas sans conséquence sur mon état...

Elle grimaça, ne sachant pas vraiment comment l'exprimer.

- Je suis peut-être trop prudente mais je n'ai pas de "garde fou" comme le grand Kain...

Son ton était légèrement ironique. Elle était toujours en colère et ça n'allait pas s'arranger. Puis, Zed continua avec un petit trait d'humour qui ne passa pas inaperçu puisqu'elle sourit doucement avant de répondre...

- Tu veux parier peut-être ?

Elle haussa les sourcils avec un air taquin. Elle reprit rapidement son sérieux lorsqu'il commença à parler de Kain... Apparemment, il semblait bien le connaître et elle ne comptait pas laisser cet avantage passer... Il continua rapidement sur le contrat. Elle ne savait pas vraiment si elle voulait vraiment mais son état ne lui permettait pas vraiment de réflexions très profondes...

- Ai-je le choix ?

Elle sourit, ce qui présageait quelque chose de positif pour le contrat, pour ensuite continuer sur ce qui l'intéressait plus.

- Comment ça une "sorte d'arrang..." ?

Elle n'eut pas le temps de finir sa question qu'une femme entra telle une furie dans la salle, la faisant sursauter. Elle sentit une certaine tension et grimaça plus sur le coup de la peur de la douleur que de la douleur elle même puisqu'elle était sous médication. Elle regarda cette personne avec surprise, elle la connaissait. Quelle coïncidence !

- Grace !?

Elle ne pensa pas à cacher le contrat, son esprit étant trop brumeux pour y penser à temps mais l'infirmière ne sembla pas remarquer le bout de papier, tant mieux. La jeune femme était très professionnelle, s'en était impressionnant. Son sourire disparut rapidement en entendant le temps qu'allait prendre la guérison complète et regarda avec reproche l'étranger qui lui faisait face.

- Les prochains mois ? Comment ça ? Combien de temps ? Hospitalisation ? Repos chez soi ?

Oui les questions affluaient. Elle ne s'était pas rendue compte de la gravité de ses blessures pendant le combat et encore moins maintenant qu'elle était à l'hôpital et que les médicaments faisaient leur office.

- J'ai quoi précisément pour que ça soit aussi long, la convalescence ?
Revenir en haut Aller en bas
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Ven 13 Jan 2012 - 22:52


La discussion devenait intéressante, je ne sais pas bien pourquoi mais Jessica continuait de e parler de son pouvoir, de me donner des détails. Peut-être parce qu’il ne semblait pas évident de le contrôler, et que trouver un interlocuteur avec qui en parler était assez rare.

Moi-même j’avoue commencer à être un peu trop loquace, sans doute car elle me mettait en confiance, je devrais donc user de plus de prudence.

Mais pas le temps de répondre, l’infirmière venait de faire son entrée, ce qui changea complètement la conversation. Une personne connut de Jessica apparemment, ce qui me fit beaucoup rigoler.

« J’avoue Jessica, vu comment tu connais déjà la personnel tu dois battre mon record de visite dans ces lieux. "

Dans la foulée je répondis à la nouvelle arrivée.

« Non je ne suis pas de la famille, c’est moi qui l’ai amené. Je vais d’ailleurs vous laissez, je pense que mademoiselle à raison, nous reprendrons cette discussion plus tard Jessica. »

Me levant j’adressai un sourire poli à l’infirmière.

« Prenez bien soin d’elle, c’est peut être une future collègue. »

Je sortis en souriant, pas de raison de plus m’attarder en ces lieux en effets. A la tournure de la conversation j’avais décidé de parier sur Jessica, je ne savais pas bien pourquoi, mais j’étais sur que je la recroiserais. Qui sait peut être avec le contrat signé d’ailleurs… Il ne me restait plus qu’a aller voir les gens qui s’occupaient d’elles afin de comme d’habitude, m’assurer à ce qu’on ne fasse pas de petite enquête sur l’auteur des blessures de Jessica.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Lun 16 Jan 2012 - 17:27

Grace BroderickLa jeune femme n'était visiblement pas réveillée depuis longtemps, et aucun médecin ne semblait encore lui avoir expliqué les mois de sa convalescence à venir. Il était d'ailleurs étonnant qu'on ait laissé un visiteur à son chevet. Mais si c'était l'homme qui l'avait amenée à l'hôpital, il devait savoir ce qui était arrivé à la pauvre Jessica. Et si cette supposition ne faisait pourtant pas office de preuve, il suffisait de voir le regard que la patiente jeta à l'homme pour se convaincre que, si, il avait peut-être quelque chose à voir dans l'histoire.

À entendre les réflexions de l'homme, Grace sentit ses lèvres se pincer. Mais non, elle ne lui répondrait pas. Si Jessica avait envie d'éclaircir la situation, elle le ferait très bien toute seule. De plus, si même cela avait été vrai, parler du dossier médical d'un patient équivaudrait à violer le secret médical.

- Nous prendrons soin d'elle, soyez-en sûr.

Et elle ne put s'empêcher de ressentir une profonde antipathie pour l'inconnu.

Lorsque celui-ci eut refermé la porte, Grace tâcha de se calmer et tourna à nouveau son attention vers Jessica, ses paroles et ses attentions se faisant les plus rassurantes possibles. Restant debout près de la perfusion et des machines, l'infirmière posa le regard sur le dossier, une main dans celle de Jess.

- Quoi qu'il se soit passé, vu ton état je peux quand même deviner la chance que tu as d'être en vie. Mais je ne veux pas savoir ce qu'il s'est passé. Il s'agit juste de te prévenir ; quel que soit le boulot duquel ce gars-là parlait, il vaut peut-être mieux que tu réfléchisses encore à deux fois avant de t'y engager.

Son ton était convaincant, il était clair dans l'esprit de Grace que se faire tabasser comme ça n'était une contrepartie valable pour aucun job que ce soit.

- En ce qui concerne ton état, je ne sais pas si j'ai le droit de t'en parler. Un médecin devrait passer bientôt. Il te répondra... mieux que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Lun 16 Jan 2012 - 17:43

Jessica NorwelElle n'essaya même pas de retenir Zed. De toute façon, maintenant que Grace était là, plus un seul mot intéressant ne sortirait de sa bouche. De plus, plus vite il serait rentré au Bloody, plus vite il éviterait que des innocents se retrouvent dans son état.

Elle garda donc son attention sur Grace, sans dire un seul mot à cet homme qui maintenant était parti. Le but, à l'heure actuelle, c'était de guérir rapidement... Elle n'avait pas encore totalement réfléchi à ce qu'elle allait faire, mais en même temps, une certaine curiosité allait grandissant. Pour ne pas améliorer les choses, il y avait une certaines sécurité à accepter le poste : ne pas se faire tuer par Kain, entre autre...

Elle préféra donc ne pas faire de commentaire concernant la réflexion de Grace sur le poste et sur ce qu'elle lui conseillait de faire. Elle passa directement à ce qui l'intéressait.


- Je m'en fiche... Médecin ou toi, ça revient au même... Et, si tu ne me dis pas ce qui se passe et ce que je dois attendre, j'ai bien peur que je tente de me lever et de sortir de cette clinique...

Elle fit un sourire, ajoutant à cela un clin d'oeil.

- Si tu es une amie, tu me diras ce que j'ai et ce que je dois faire pour avoir une convalescence la plus rapide et la plus... impeccable possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Lun 16 Jan 2012 - 21:49

Grace BroderickC'était logique pourtant ; Grace n'aurait pas d'explications aussi facilement que ça, elle s'en doutait. Au final, peut-être même était-ce mieux comme ça. Sans ne s'attendait-elle pas à ce que la jeune femme ignore aussi complètement le pauvre gars qui sortait. Enfin, c'était pas ses affaires. Il l'avait sûrement mérité.

Grace resta silencieuse un moment, étonnée par le changement d'attitude de Jessica. Elle se reprit cependant bien vite ; pas le droit à l'hésitation. Puis s'ils passaient outre certains détails du dossier, ses responsables passeraient outre le fait qu'elle n'ait pas attendu le docteur pour parler à la patiente.

- Eh bien, c'est vraiment juste pour toi.


Elle jeta un dernier coup d'oeil par la porte et prit une inspiration.

- Tu as plusieurs côtes fêlées. Elles ne sont pas brisées, donc tu as de la chance, mais tu passeras plusieurs semaines à souffrir. De trois à cinq, il faudra éviter de rire ou avoir le hoquet par exemple, pour guérir plus vite.

Et elle lui fit un sourire compatissant. Bon, ça faisait beaucoup de mauvaises nouvelles d'un coup.

- Tu as également une commotion cérébrale et un poignet brisé. Pour la première, il faudra te reposer le plus possible, d'ailleurs il se peut que tu ais sommeil, que les sons te parviennent plus ou moins fort et que la lumière t'éblouisse de façon exagérée. Surveille les nausées ou les migraines, ça devrait aller mieux dans deux ou trois jours, déjà. En ce qui concerne ton poignet... Tu en as pour six semaines au moins, avec ton plâtre.

Bon, sans doute allait-elle s'arrêter là le temps de lui laisser digérer au moins ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Mar 17 Jan 2012 - 10:12

Jessica NorwelElle écoutait attentivement les dire de la jeune femme... Son état était plus grave qu'elle le pensait et, en y réfléchissant, elle n'avait pas subi tous ses coups. Elle ne se rappelait pas avoir senti une telle violence au niveau de ses côtes...

Elle fronça les sourcils, sans comprendre vraiment ce qui était arrivé. Elle repassa dans sa tête ce qu'elle se souvenait de ce qui c'était passé, c'est-à-dire pas grand chose... Elle passa sa main valide sur son front, le frottant, comme si cela pourrait l'aider à se concentrer... Les médicaments faisaient trop bien leur effet, et elle les remerciait pour ça. Son bras avait quelques égratignures, souvenirs du frottement contre le mobilier et le sol probablement.


- Un mois et demi... C'est tout ? Ou y a d'autres mauvaises nouvelles ? Je vais pouvoir sortir quand ?

Elle voyait déjà les semaines à venir. Elle allait s’empâter... Bin oui, si ne serait-ce qu'un hoquet ou un rire lui faisait mal, qu'en serait-il si elle courrait ? Elle aurait probablement des difficultés à respirer sans souffrir aussi... Bref... Que de joie...

Concernant le plâtre, c'était moins grave, elle en avait déjà eu mais cela impliquait aussi de la rééducation...


- Donc, il faudra que je rééduque mon poignet ?

Ce qui est sûre, c'est qu'à l'heure actuelle, elle maudissait Kain et son foutu entretien... Elle avait une proposition de travail mais elle ne serait même pas payée avant 2 mois vu qu'elle ne pourrait pas commencer le travail avant ça... Brillant l'astuce...

Pour elle, vu que Grave c'était arrêté, il n'y avait rien de plus... Elle soupira... Elle restait immobile dans son lit, préférant éviter une quelconque douleur tant qu'elle le pouvait...


- Je suppose que la moto, je dois oublier aussi avec les vibrations et les positions ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Ven 20 Jan 2012 - 10:19

Grace BroderickLe visage de la patiente ne s'était pas vraiment décomposé ; mais il était facile de deviner qu'elle ne serait pas de bonne humeur dans les semaines à venir. Grace compatissait, mais elle ne pouvait rien faire de plus pour elle.

- Nous te garderons en observation cette nuit encore. Il est inutile que tu restes plus longtemps à l'hôpital. Tu seras libre de partir demain en fin de journée.

Cette vérité n'était que partielle ; suite à son opération, il aurait peut-être mieux valu qu'elle reste au moins un jour ou deux de plus allongée dans un lit. Seulement ils avaient besoin de tous les lits de la clinique. Mais ça ne réconforterait probablement pas Jessica, aussi se tut-elle un instant, tranquille. Quoi qu'il valait mieux à y réfléchir être consignée chez soi pour se reposer tout son saoul et guérir comme il fallait plutôt que rester dans un lit d'hôpital pendant deux mois.

- Un mois et demi, c'est une estimation. Cela peut prendre plus ou moins longtemps, selon... L'activité que tu auras pendant cette période. Elle poursuivi d'un ton de reproche : la meilleure façon pour toi de te voir guérir, c'est encore de ne rien faire du tout. Le docteur te prescrira des antalgiques, ne les utilise qu'en cas de besoin ou ils ne serviront bientôt plus à rien. Cela varie d'une personne à l'autre, mais tu n'auras peut-être pas mal au début, des cinq aux six premiers jours. Ne t'y fie surtout pas et ne joue pas avec ta santé, sinon tu morfleras d'autant plus après !

Radoucie, elle esquissa un sourire désolé.

- Rééducation pour ton poignet, mais on y pensera le moment venu. On t'enlèvera le plâtre dans six semaines, et la durée de rééducation dépendra de beaucoup de choses. Ah... J'imagine que l'on sera tous un jour ou l'autre dans cet état, à habiter par ici...

Elle se foutu une claque mentale. Nanméoh ! C'était la dernière chose à dire... Se pinçant l'arrête du nez, Grace lutta un instant contre son envie de filer à la salle des infirmières étancher la soif qui venait de la saisir.

- Oublie la moto, la course à pieds, les bagarres, je te conseille de faire un bon stock de bouquins ou de films et de te trouver quelqu'un pour te tenir compagnie. Hésitante, elle demanda : À ce sujet... Y a-t-il quelqu'un que nous pouvons contacter pour venir te chercher à l'hôpital ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Ven 20 Jan 2012 - 15:56

Jessica NorwelElle sourit à la petite pointe d'humour qu'elle utilisa, peut-être un peu malgré elle. Cependant, ce qu'elle entendait était loin de la réjouir. En effet, se "reposer" était signe d'un ennuie très profond et elle n'appréciait vraiment pas cette idée. Elle préféra donc demander quelques précisions concernant ce "repos".

- Quand tu dis repos... tu veux dire que je n'ai pas le droit de bouger de mon lit ? Ou est-ce que je peux sortir, marcher et prendre l'air ? Parce que, ce n'est pas que je ne veux pas guérir du tout mais je n'ai personne à qui je peux demander de s'occuper de moi et les courses ou même l'achat de livres ne se fera pas par magie... bien que j'ai quelques doutes sur son existence étant donné ce que l'on croise ici !

Elle rigola, grimaçant légèrement dans l'expectative d'une douleur qui ne vint pas encore. Elle savait que ce mois et demi, approximativement allait être très dure pour elle car elle allait devoir se calmer, ne pas faire beaucoup d'effort, ce qui n'était pas vraiment son genre, surtout si elle ne ressentait aucune douleur pendant un certain temps.

Ce qu'elle avait dit répondait aussi à la question au sujet d'une personne à contacter. Elle sourit, d'ailleurs, légèrement gênée de cette constatation.

- J'ai bien quelques personnes que je croise et que je connais mais de là à leur demander de venir me chercher...

Elle pensait bien à Stasi mais elle n'en parla pas. Elle n'avait pas envie de faire son assistée ici. Elle s'était mise dans l'embarras toute seule... bien que la faute en revienne en partie à Kain aussi. C'était dans ce genre de moment que la solitude se faisait vraiment sentir. Un petit pincement de cœur la fit reprendre son souffle de manière plus appuyée pour ne pas se laisser submerger par cette émotion. Après tout, elle était une femme indépendante et c'était une chose très positive ! C'est ce qu'elle essayait de se dire et de se convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Ven 20 Jan 2012 - 19:05

Grace BroderickMine de rien, ça faisait plaisir de ne pas la voir se morfondre sur son état, et de le prendre avec humour malgré tout. Aussi l'infirmière se sentit-elle un instant plus légère.

- Non, non. Rester immobile ne te servira à rien, et t'imaginant, cela t'usera plus qu'autre chose. Mais reste prudente dans tes déplacements, si tu dois choisir un mode de transport, préfère les déplacements à pied ou à vélo. Si tu as le choix, évite les foules, tu comprendras bien vite que se faire bousculer est une très mauvaise idée.

Le mince sourire qui apparut sur les lèvres de Grace faisait comprendre à Jess qu'elle se faisait taquiner. Discrètement, en passant, elle s'appuya sur le lit, légèrement penchée. Elle avait la tête comme une pastèque bien mûre, et l'impression que si on la heurtait, celle-ci éclaterait en deux. Mais montrer sa fatigue pendant le service était quelque chose d'inquiétant pour le patient, aussi évitait-elle habituellement ce genre de geste.

- Eh bien... En ce qui concerne le fait de rentrer chez toi, je pense qu'il vaut mieux que tu ne conduises pas.


Grace hésita. Juger n'était pas son genre. Mais la gène dans la voix de Jess avait fait écho chez elle. Si elle se retrouvait dans un tel état, Grace non plus n'aurait personne à appeler pour la soutenir vraiment... Aussi fit-elle une proposition incertaine, prise d'une inspiration subite :

- Je termine mon service demain vers 20h. C'est peut-être déjà tard, mais je pourrais te reconduire chez toi, et t'aider pour faire quelques courses. Te prêter un film, un bouquin ou deux. Je n'aime pas l'idée de te savoir désavantagée dans... cet environnement.


L'allusion était subtile, mais il n'y avait pas tellement de solutions pour que des humaines survivent, par ici. Grace pencha la tête de côté, observant Jessica en attendant sa réponse. Elle ne voulait pas paraître envahissante, et s'en voudrait si Jessica se croyait obligée d'accepter son aide. Pourtant elle s'en voudrait de ne pas la proposer. Aussi ne s'attendait-elle à aucune réponse en particulier. Mais si celle-ci le faisait de bon cœur... peut-être pourrait-elle au final se faire une amie. Grace n'avait qu'une conscience floue de la signification que l'on accordait à ce mot en général, et, en général justement, il désignait plutôt les personnes fréquentées régulièrement. Mais ne disait-on pas que des amis se soutenaient aussi dans les moments difficiles ? Peut-être allait-elle le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Sam 21 Jan 2012 - 18:47

Jessica NorwelJessica fut soulager d'apprendre qu'elle n'avait pas à rester au lit, prostrée comme une malheureusement à s'arracher les cheveux devant tant d'immobilité et d'ennui. Elle soupira, rassurée de ne pas avoir à subir ça et continua à l'écouter jusqu'à la proposition fatidique.

Autant dire que la tête qu'elle tira était digne des meilleures Louis de Funes. Elle ne s'était pas attendue à une telle offre de sa part. Elle prit d'ailleurs quelques secondes avant de réagir, un peu perdue.

- Bin... euh...

Elle ne savait pas trop comment prendre la proposition, ni même comment l'accepter.

- Fin... comment ça ? ça te dérange pas ? Parce que tu sais, je peux prendre un taxi et je peux me débrouiller... Si je peux marcher, je suppose que c'est bon... fin... je sais pas... Je veux pas déranger...

Le fait d'accepter était assez difficile pour elle car elle avait l'impression de montrer une faiblesse qui n'était pas digne d'elle, ni de cette ville. Elle devait être capable de se débrouiller seule après tout.

- Et puis, t'as peut-être autre chose de prévu ?

Oui, c'était pathétique, d'ailleurs, ses joues rougirent devant sa difficulté qu'elle avait de s'exprimer soudainement... Elle se secoua doucement sa tête, souriant, presque exaspérée par ses réactions...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Dim 22 Jan 2012 - 10:39

Grace BroderickLa tête de Jessica prit une teinte joliment carmin, avant qu'elle ne se mette à balbutier, comme une enfant qui ne sait comment cacher sa surprise. L'infirmière réprima les yeux ronds et l'expression ravie qui auraient du lui venir naturellement, pour se contenter d'un sourire cordial, tandis qu'elle faisait mine de ne pas saisir la confusion qui habitait Jess. En vrai, Grace aussi était toute confusionnée. Elle ne s'attendait sûrement pas à ce que cette proposition reçoive un tel écho ; et dans ça tête à elle, l'écho, bah il faisait "Waw" !

Il le fit un peut moins lorsque Jess lui demanda, sûre de bien faire faire :

- Et puis, t'as peut-être autre chose de prévu ?

C'était LA question à 2 euros. Grace se sentit soudain ridicule, blessée et peut-être un peu pitoyable. Elle se posa sincèrement la question, tandis que lui revenait en mémoire le schéma de ses dernières soirées, des derniers week-ends et journées de libres qu'elle avait eus. Non. Définitivement, non ; en ce moment, à part bosser sur des dossiers jusqu'à la tombée de la nuit et finir celle-ci en s'endormant sur une bouteille vide, elle n'avait rien de prévu.

Quelqu'un d'autre aurait peut-être du coup retiré son offre, marmonné des mots d'excuse avant de s'enfuir lâchement, mais dans la tête de l'infirmière, c'est un déclic qui se fit. Depuis quand n'était-elle pas sortie à la rencontre de vraies personnes ? Depuis quand n'avait-elle pas fait la fête jusqu'à l'aube avant de prendre un service ? Depuis quand n'avait-elle pas adressé la parole à quelqu'un en le considérant comme un être humain, et non pas comme un cobaye, un patient vaguement envahissant ou... Un danger ? La vérité était là : Pour éviter de se faire agresser, elle s'était laissée bouffer par sa peur. Quelle pitié...

- Écoute, si cela te permet d'accepter plus facilement, prends ça comme si je te demandais un service.

Son ton s'était fait déterminé. Soudain, elle s'était redressée et luttait contre ce corps qui la tirait vers le bas et ses vices.

- C'est entendu donc, je te ramènerai chez toi demain. Rendez vous à 20h10 ici, je t'aiderai à faire ton sac si cela t'es trop pénible avec ton poignet.
Elle avait du coup les yeux qui brillaient autant que l'acier de ses piercings.

C'était fini. Entre le soulagement et la détermination, l'attitude de Grace changea, lorsqu'elle sorti de la pièce après avoir pris congé. Aussi loin qu'elle s'en souvenait, elle avait toujours été une petite fille fort réservée. Et cela se sentait dans son maintien : les épaules rentrées, le menton bas, elle n'avait réussi à passer outre ce comportement qu'après ses premières semaines à l'internat, tournée vers les gens comme elle était. Mais même l'attitude de cette époque n'avait rien à voir ; il ne s'agissait alors que d'une adaptation à son métier. Il était difficile d'agir autrement, dans les salles d'attente d'un blanc passé, puant le désinfectant et le malheur, en voyant les patients qui défilaient - celui à l'écharpe rouge, le gars au nez mauve après une bagarre de rue, la nana avec un mioche en doudoune rose qui n'arrêtait pas de pleurer, la petite vielle qui ne voulait pas laisser son roquet à l'extérieur et l'avait emmené en douce dans un sac, priant pour qu'il ne jappe ou ne s'étouffe pas, ...

Une fois la porte refermée derrière elle, Grace posa son front contre un mur blanc et froid. La fraicheur... Cela lui faisait tant de bien. Les pensées qui se battaient dans sa tête, les souvenirs ne demandant qu'à remonter à la surface se turent un instant. Dans ce silence, l'infirmière reprit son chemin vers son casier ; son service était fini pour aujourd'hui. Et la seule idée d'un bain chaud lui semblait représentative du Nirvana.





Citation :
Préviously, in The Clinique of The Dead : Jessica, lors de son entretient d'embauche au Bloody Valentine, se fait attaquer par le gérant ; l'entretient tourne au massacre ! Sauvée in-extremis, elle se retrouve à l'hôpital, où elle rencontre Grace, une connaissance. Laquelle aidera l'autre ?



La journée du lendemain était passée. Ni moins difficile ni moins chargée que d'habitude, mais il était soudain plus agréable de fréquenter des couloirs et des chambres que l'on ne percevait pas flous en permanence. Au fil des patients du jour, Grace s'était rendu compte qu'elle aurait encore beaucoup de travail sur soi pour éviter de ne soupçonner chaque personne croisée de ne pas être ce qu'elle prétendait. Mais c'était un début.

C'est ainsi qu'elle arriva à 20h10 tapante devant la porte de Jessica ; malgré son attitude décontractée, elle était toujours aussi stricte quand à la ponctualité. Frappant à la porte, elle patienta un instant avant d'entrer, saluant Jessica en hochant la tête et en lui adressant un sourire.

- Comment te sens-tu aujourd'hui ? Tu as pu dormir et te reposer convenablement cette nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   Dim 22 Jan 2012 - 19:51

Jessica NorwelElle lui avait souri, sans rien dire de plus. Elle appréciait malgré tout le geste, même si cela ne se voyait pas forcément. La jeune femme lui donna donc rendez-vous ici à 20H10 demain et avant qu'elle ne parte, elle lui répondit.

- ça marche ! A demain !

Durant la nuit de sommeil qui s'en suivit puis la journée qu'elle passa dans la Clinique, peu de choses se passèrent. En effet, son sommeil ne fut pas complet et reposant puisqu'au fur et à mesure que les heures s'écoulaient, l'effet des médicaments s'estompaient et le moindre mouvement lui faisait un mal de chien. Elle fut donc rapidement réveillée par la douleur et ne sur se rendormir de tout son séjour.

Durant la journée, elle n'appela pas les infirmières malgré la douleur, préférant faire avec. Les 5 à 6 jours sans douleur dont Grace avait parlé c'étaient évanouis comme neige au soleil. Apparemment, ça n'était pas pour elle... Bref, elle commença à préparer son sac et à tenter de s'habiller ce qu'elle n'arriva pas sans l'aide d'une infirmière. Ce fut la seule fois où elle dut demander de l'aide, pour passer le haut. Un plâtre n'était vraiment pas pratique pour ça. Bref, lorsque Grace arriva, elle finissait de, bin de marcher. Elle n'avait aucun sac à faire. Elle avait juste pris soin de plier le contrat et de le mettre dans son manteau. Concernant l'état de ses affaires, autant dire que ses vêtements étaient maculés de sang. ça sentait la lessive à plein nez.

Bref, Grace arrive sur ces entrefaites. Elle lui sourit.


- Salut...

Elle écouta les questions et grimaça...

- Une nuit douloureuse... j'ai du dormir 3 ou 4 heures à tout casser. Mais ça va...

Elle avait une tête de déterré. Entre la douleur et le peu de sommeil qu'elle avait eu, autant dire que c'était normal. Elle était tendue dans ses gestes. En effet, elle avait peur d'avoir mal, ce qui était logique.

- On y va alors ?

Une fois que Grace eut vérifier tout ce qu'il y avait à vérifier, elles se mirent en route se dirigeant vers l'endroit où était garé sa voiture. Une fois trouvée, elle s'y engouffra avec un visage déformé par quelques douleurs dû au fait qu'elle devait se plier pour s'assoir. Et les voilà partis en direction de l'éventreur insomniaque.

>> A l'éventreur Insomniaque >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chambre de Jessica (Aile réservée aux humains)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» (Réservée) La colère d’un homme…
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Rps de la vieille ville
-