AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Dim 22 Jan 2012 - 21:16

Jessica Norwel>> De la Clinique >>

Après une bonne demi-heure de route, elles étaient enfin arrivées devant l’hôtel qui était son lieu de résidence pour le moment. Elle n'avait pas proposé de rester dans la salle principale ne rêvant simplement que de se reposer. Malgré tout, elle était fatiguée. La douleur en était pour la plus grande partie responsable.

Elle gravit les escaliers qui les menèrent vers sa chambre. Elle fouilla avec difficulté ses poches pour trouver la clé et l'entra dans la serrure.

Enfin elle était chez elle. Elle s'y engouffra en première, préférant vérifier le bon état et surtout la bonne présentation de la chambre. On ne sait jamais qu'une culotte traine par là... Rien à l'horizon... parfait.


- Tu veux quelque chose ? T'as peut-être faim ? Je peux commander un truc, si tu veux...

Elle avait beau ne pas se sentir très bien... elle restait polie. Elle n'avait pas faim, se sentant un peu nauséeuse tout d'un coup. Elle retira son manteau en s'aidant de sa seule main valide...

La seule chose qu'elle voulait encore plus que dormir, c'était se laver. D'ailleurs, une question lui vint.

- Je peux prendre une douche avec un plâtre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Jeu 26 Jan 2012 - 17:25

Grace BroderickAprès avoir demandé de ses nouvelles et n'avoir reçu qu'une réponse piteuse, l'état des vêtements de Jess lui sauta aux yeux. Effectivement, ceux avec lesquels elle était arrivée étaient dans un état épouvantable après ce qu'elle avait subit, d'autant plus que les urgentistes n'avaient pas été de main morte avec l'étoffe, occupés qu'ils étaient à sauver la vie de leur propriétaire. Et personne ne lui en avait apporté de rechange... Grace soupira, les bras le long du corps et une main s'agitant nerveusement. L'infirmière aurait du penser à cela. Enfin, elle la reconduisait maintenant chez elle, où Jessica aurait tous les vêtements propres qu'elle voudrait.

- On y va, oui.


Il n'y avait que quelques papiers à signer pour attester de la libération de la patiente par les services - et il est vrai que les patients le vivaient souvent comme une sortie de prison.
Après quoi, elle conduisit Jess jusqu'au parking où elles prirent place dans la Clio grise de Grace. Une occasion qui roulait, et c'était bien tout ce qu'elle lui demandait.

- Désolée pour le désordre... Je ne transporte que rarement des passagers, je ne pense jamais à vraiment la nettoyer...
fit Grace en prenant le tas de paperasses et les dossiers qui envahissaient le siège passager pour transvaser le tout sur les sièges arrière. Deux bouteilles vides en plastique et un pull à moitié rapiécé qui gisaient aux pied du siège subirent le même sort.

Elle suivit les indications que lui donna sa copilote ; et au fur et à mesure de leur avancée dans Galway, Grace se rendit compte à quel point elle n'aurait pas aimé vivre dans ce quartier. En se garant dans une rue non loin de... De l'Éventreur Insomniaque - Grace en eut des sueurs froides dans le dos -, on pouvait bien se rendre compte qu'on n'était plus dans les beaux quartiers qui entouraient la clinique. Grace hésita à descendre, les poings crispés sur son volant, penchée vers le pare-brise pour scruter les enseignes alentour. Elle n'avait aucune confiance en ce quartier, d'autant plus qu'elle pensait à la base simplement servir de chauffeur à la blessée. Mais Jessica était déjà sortie, et elle ne put que se dépêcher de la suivre, la peur au ventre, ayant à peine le temps de prendre son sac à main et un sac en plastique plein à craquer dans le coffre, puis de verrouiller sa voiture. Le serrant contre elle, elle rattrapa Jess et la suivi jusque "chez elle".

Les yeux écarquillés, elle ne se rendit d'abord pas compte que Jessica avait posé une question.

- Hein ?
Grace se secoua nerveusement. Oh. Eh bien, il faudra simplement que tu protèges ton plâtre de l'eau. Tiens.

Et elle posa le sac en plastique qu'elle tenait dans ses bras sur une place dégagée, sur une table non loin.

- Je me suis permis de t'apporter plusieurs choses qui te seront utiles. Tu aurais peut-être préféré aller toi-même les chercher pour ne pas t'ennuyer...

En s'en rendant compte, les mains de Grace se mirent à trembler sur le sachet de plastique. Il fallait se rendre à l'évidence, ses nouvelles résolutions ne lui réussissaient pas. Mais elle sorti tout de même le rouleau de papier plastique du sac et le montra à Jess, de même qu'un rouleau de scotch.

- Je vais protéger ton plâtre, comme ça tu verras comment faire. Je peux... ?

Elle s'approcha de Jess, maitrisant sa voix qui chevrotait, comme attendant son autorisation. Et tout en protégeant son poignet inutilisable, lui dit :

- Si jamais tu as des difficultés pour utiliser ton poignet, je serais là.

Ne pas parler "d'aider", ne surtout pas simplement proposer. Juste le faire. Cela donnait l'impression aux patients qu'elle côtoyait d'ordinaire de ne pas avoir à accepter ou décliner une proposition d'aide qui se révélait souvent gênante pour eux. Aucune raison de se comporter différemment avec Jessica, peut-être même que cela la mettrait d'autant plus en confiance et lui ferait comprendre qu'elle pourrait compter sur son amie.

- Oh, puis je me suis permis d'apporter des plateaux repas, au cas où... Ce n'est pas forcément le plus appétissant.
Un temps. Mais c'est pratique. Et il faut bien manger...

Elle-même n'avait pas très faim. Mais autant qu'elle s'occupe et pense à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Dim 29 Jan 2012 - 15:41

Jessica NorwelLe voyage s'était passé un peu dans la brume donc elle n'avait pas vraiment remarqué le bazar, ni même le moment d'hésitation dû à la peur du quartier. Jessica en avait l'habitude et même s'il y avait un risque, elle était prudente. Cela dit, à l'heure d'aujourd'hui, elle n'y pensait pas, n'ayant pas franchement la tête à ça, ni même la concentration nécessaire.

Une fois donc dans sa chambre, elle n'était pas franchement à l'aise, dans le sens où elle n'habitait pas dans un appartement qui lui "appartenait" et elle était relativement piteuse... Elle pensait bien trouver un endroit où loger mais pour le moment, elle devait trouver un boulot, ce qui était chose faite.

Jessica n'était pas très attentive à ce qui se passait autour d'elle. Alors qu'elle aurait remarqué ce regard un peu perdu, de peur ou d'étonnement que Grace avait. Quand elle posa la question, elle mit d'ailleurs plusieurs secondes à réagir ce qui n'offusqua pas Jess qui m'était ça sur la lenteur de son cerveau en ce moment. Elle l'écouta, légèrement distraite par sa légère nausée. Elle joignit d'ailleurs les gestes à ses paroles en sortant d'un sac plastique que Jessica n'avait pas remarqué ailleurs un rouleau de plastique et du scotch. Elle enveloppa donc le bras plâtré dans le plastique avant de scotché.

Jessica ne remarqua, cependant, pas le léger tremblement qui l'habita quelques secondes, trop gênée et vaseuse.


- Merci...

Elle continua par lui apprendre l'arrivée de plateaux repas. Jessica était assez mal à l'aise. Déjà qu'elle n'avait pas l'habitude d'inviter des gens, mais en plus Grace était très attentionnée, chose dont elle ne s'attendait franchement et qui ne lui arrivait pas très souvent.

- Je sais pas trop quoi dire... C'est vraiment très gentille... Je n'ai pas vraiment l'habitude qu'on s'occupe de moi mais plutôt l'inverse... Je me débrouille toujours seule...

Elle se rattrapa bien rapidement, se rendant compte que cela pouvait peut-être être mal pris.

- Fin, je dis pas que ça ne me fait pas plaisir... je veux juste dire que ça me fait bizarre...

Bizarrement, elle était bien plus à l'aise quand il s'agissait d'inviter des hommes ici. Pour eux, ça n'était qu'un endroit où le désir allait se consommer.

- Tu veux faire quelque chose alors ?

Hors de question d'aller se laver et de se changer. C'était une question de politesse pour le moment même si elle en mourrait d'envie. Elle lui fit un geste pour s'assoir. Elle avait le choix entre une chaise collée au bureau ou au lit sur lequel elle s'asseya en grimaçant.

Finalement, pour détendre l'atmosphère, elle ne trouva rien de mieux que de sortir...

- Dis, tu crois qu'à la Clinique on pourrait me faire un abonnement...

Elle rigola, grognant légèrement par la suite en portant sa main à ses côtes.

- Je suis sûre que ça ferait un tabac ici...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Mar 31 Jan 2012 - 20:13

Grace BroderickPenser à soi et à sa propre gène face à quelqu'un qui souffrait bien plus fut finalement ce qui sauva Grace. Elle ignora l'invitation à s'assoir de Jessica. D'un signe de la tête, et avisant le microonde posé dans un coin, elle s'empara des plateaux repas, les montrant à Jessica :

- C'est génial, parce que prendre soin des autres, tu vois, c'est mon job.

Le sourire sur ses lèvres était sincère, et le tremblement de ses mains avait cessé.

- Ne parlons pas de la clinique. J'avoue que pour une fois que je suis en compagnie...

Humaine ? Normale ?

- Amicale, je n'ai aucune envie d'entamer une discussion clinique. Tu dois mourir d'envie de prendre une douche et d'enfiler des vêtements propres, et sûrement de dormir. Je te propose un deal : Tu t'occupes de toi, je suis là pour aider. Vois ça comme...

Les yeux levés sur le plafond misérable, Grace ne savait comment tourner les choses, de manière à ne paraître ni déplacée, ni froide, ni intrusive. Sans l'avouer, elle avait l'impression d'être en train de s'incruster dans la vie de Jessica comme une tache tenace.

- Un investissement, fit-elle en venant s'assoir près de Jessica. Nous avons chacune quelque chose qui manque à l'autre, et sur lequel on devra peut-être compter un jour.

Baissant les yeux, elle se tint là, en silence, un instant, complètement absorbée en elle-même.

- Moi aussi, en ce moment, je vis dans un hôtel. Je sais ce que cela fait. Sans doute pas pour les mêmes raisons... Mais bon... Elle redressa la tête et fit mine de chasser Jessica du lit. On en reparlera ! Va te doucher, je m'occupe du repas, tes vêtements doivent être changés !

Et elle se détourna immédiatement, s'affairant exagérément autour des plateaux. Son principal objectif était d'éviter de montrer son trouble. Comment Grace aurait-elle pu nier avoir pensé un instant qu'une amie ayant des contacts dans un tel quartier et ne semblant pas être effrayée par le côté surnaturel du coin pourrait lui apporter soutien et protection ? Se serrer les coudes pour mieux se défendre, c'était un principe de base bien connu. Mais sa peur prenait parfois des proportions effrayantes, même pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Mar 31 Jan 2012 - 21:22

Jessica NorwelElle était touchée par tant de gentillesse. Elle n'aurait pas dû être étonnée à ce point du comportement de Grace, après tout, elle avait dédié sa vie à aider les autres mais, quelque chose lui disait, dans son comportement, qu'il y avait plus qu'une simple vocation professionnelle.

Ce qui était sûr, c'est que lorsqu'elle lui parla du fait qu'elle était aussi dans un hôtel pour d'autres raison, cela éveilla sa curiosité. Mais, par respect, elle ne comptait pas appuyer là-dessus si elle ne voulait pas aller plus loin dans la conversation.

Munie de son plâtre emmailloté dans du plastique, elle se dirigea vers la douche, jetant un dernier regard vers son amie avant de s'y engouffrer totalement. Elle avait pris quelques vêtements au préalable : un débardeur (simple pour les manches), une jupe ainsi que les sous-vêtement adéquate.

Se déshabiller fut une véritable manœuvre de guerre, une stratégie finement réfléchie qu'elle accomplit en 20 minutes avec pas mal de soupires et d'insultes ainsi que de douleur qu'elle exprimait à voix basse, comme si elle se parlait à elle-même. Enfin, le bruit des gouttes tombant sur le sol se fit entendre. Ce ne fut pas la catastrophe pour cette étape. La plus drôle fut le rhabillage. En effet, elle dut se battre avec son soutien gorge pour finalement se rendre compte que le plus pratique était de le fermer avant de l'effiler. Concernant la jupe, le sous-vêtement et le débardeur, tout c'était plutôt bien passé même si cela lui prit autant de temps que pour le déshabillage.

Après une bonne heure, elle sortit de là, remettant ses habits en place. Elle avait enlever le plastique avant, bien entendu, pour éviter que les gouttelettes fassent une marre dans la chambre.

- Voilà ! Je suis toute fraîche... et ça fait du bien...

Ell avait laissé le tas de linge sale dans la salle de bain, elle voulait laisser sa derrière elle pour une soirée. Elle sourit à Grace, essayant de faire fi des diverses douleurs réveillées par ses mouvements de contorsionniste qu'elle avait fait. Rien que se pencher en avant était douloureux.

- Tu nous prépares quoi de bon ?

Elle n'avait pas vraiment faim, mais c'était probablement meilleur pour elle de grignoter un peu. Après tout, elle avait besoin de reprendre des forces. Et, comme voulait lui faire comprendre la jeune femme, il fallait qu'elle profite de sa présence.

- Dis... je me suis demandée quelque chose...

Elle ne savait pas pourquoi mais elle avait envie de faire une proposition complètement saugrenue et probablement hors de propos quand on pensait que ça n'était que la troisième fois qu'elles se croisaient...

- Tu ne voudrais pas habiter ailleurs que dans un hôtel ?

Bon... finalement, elle allait d'abord tâter le terrain.

- Tu dois bien avoir les sous pour avoir un appartement non ?

Sans le vouloir elle avait posé la question qu'elle aurait préféré garder pour la fin... Mais il fallait en passer par là pour ne pas trop la choquer dans la proposition qu'elle comptait lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Mer 1 Fév 2012 - 13:34

Grace BroderickDu sac avaient rapidement émergé plusieurs bouteilles en plastique, de jus de fruit et d'eau, quelques fruits, quatre repas préparés dont deux prêts à être passés au microonde, des boites d'antalgiques et d’antiinflammatoires, quelques magazines piqués dans la salle d'attente de la clinique. En vrai, défaire le sac ne prit à Grace pas plus de quelques dizaines de secondes, et elle se retrouva bien vite sans rien à faire, en attendant Jessica. Grace faillit s'enquérir de Jess, au bout d'une vingtaine de minutes passées à tourner en rond, mais l'eau contre le fond en plastique de la douche résonna à ce moment là, et l'infirmière se résolut à s'assoir sur le lit pour attendre Jessica. Mouai.

...

Regard qui dérive vers le plafond.

...

Descend la tête vers le plancher et voit une araignée s'enfuir entre ses pieds.

- HAA !


*Skouik* l'araignée, incrustée dans un magazine. Grace descendit du lit. Bon, la douche s'était arrêtée, mais Jessica ne semblait pas avoir entendu son cri. Tant mieux. Laissant échapper un soupir, elle tâcha de se décrisper. Jessica revenait enfin.

- Eh bien,
fit-elle en se levant pour mettre les plats à réchauffer, il y a des pâtes bolo, et de la purée, saucisse, compote de pommes. Tu as une préférence ?


Elle avait pris les premiers plats qui lui étaient tombés sous la main, au supermarché, sans connaître les goûts de Jessica, cela aurait été compliqué de faire mieux.

- Oui ?


Si Jessica avait une question à propos de ses déplacements, s'il s'agissait de lui faire des courses ou un quelconque service à demander, Grace était prête à lui assurer qu'il n'y avait aucun problème. Aussi lui adressa-t-elle un sourire engageant. Sortant le premier plat réchauffé et le posant sur la table, son sourire pâlit un peu lorsqu'elle entendit la question.

- Eh bien...
Elle réfléchit un instant, en plaçant l'autre plat à réchauffer, et en sortant des couverts en plastique du tas d'objets qu'elle avait ramenés avec elle.

- L'argent n'est pas un problème. C'est vrai. Ce n'est pas vraiment pour ça que je n'ai pas encore de chez moi. Disons que... la racine du problème est ailleurs.


Soudain, elle se retourna pour fixer Jess. Une demande classique aurait plutôt commencé par "et il est bien, ton hôtel ? Pourquoi y rester ? Ah, oui, je vois, ha !". Le genre de conversation polie, classique et limitée à faire connaissance avec l'autre. Mais Jessica avait directement entamé la conversation sur l'éventualité de quitter cet hôtel.

- Tu veux quitter cet endroit toi aussi ? Mais... Tu n'as pas l'argent pour ?


Grace ne pouvait pas savoir que Jessica venait de trouver un job, et que cela signifiait pour elle sans doute un nouveau départ. Aussi s'interrogeait-elle à propos des questions à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Ven 3 Fév 2012 - 6:51

Jessica Norwel- Je préfère la purée et le saucisse...

Pourquoi, elle n'en avait aucune idée. Elle voulait peut-être faire bonne impression... En tout cas, ce qui est certain c'est qu'elle fit mouche avec sa question. Bien que Grace ne réponde pas au pourquoi du choix d'un hôtel, elle se retourna vers elle pour la fixer, comme si elle voulait voir clair dans son jeu.

Sur le coup, en y réfléchissant un peu, elle n'avait pas été très fine dans son approche. Commencer par la question avec laquelle elle avait commencé n'était probablement pas ce qu'on pourrait appeler une approche banale. C'est ainsi que la question suivante resta dans cette lignée. Que cette conversation était bizarre quand même.


- L'argent n'est pas le problème non plus. Enfin, oui et non... J'ai retrouvé un boulot... récemment.

Elle ne put s'empêcher, inconsciemment, de faire un geste avec son plâtre comme pour dire : "tu en as la preuve ici".

- Mais, il n'empêche que les loyers pour une seule personne sont un peu chers et je me vois mal louer un appart' seule si je dois perdre mon travail pour des raisons sombres et diverses...

* Pour ne pas parler de la mort de mon employé *

Même si elle se doutait que Kain était un grand garçon et qu'il saurait très bien prendre soin de lui.

- Dans cette ville, on n'est jamais assez prudent.

Il y avait bien sûr la raison évidente de ne pas être seule, mais ça... autant dire qu'elle n'en ferait pas étalage même devant une amie, ça avait un côté faible qu'elle n'aimait pas vraiment montré.

- Et toi ? ça te plait de vivre dans un hôtel, peut-être ? Même si je connais pas les raisons qui font que tu t'es installée dans l'un d'eux... c'est pas super... T'es pas totalement libre de tes mouvements non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Jeu 9 Fév 2012 - 23:31

Grace BroderickGrace s'assit sur la seule chaise de la pièce, pour tâcher de digérer la proposition. Littéralement, Jessica venait de lui proposer une colocation. Les yeux toujours fixés sur elle, l'infirmière négligea le petit "Ting !" les avertissant qu'elles pouvaient enfin se mettre à table. L'une comme l'autre n'avait de toute façon probablement aucune envie de manger.

- Cela rend tout si réel.


Après coup, elle se rendit compte de l'absurdité de cette phrase sans son contexte. Mais elles n'étaient plus vraiment à ça près, après tout ! Grace glissa un sourire avec les explications :

- Je vis dans un hôtel parce que... Elle déglutit. Parce qu'un hôtel n'est qu'une résidence temporaire. Tant que je vis là-bas, je peux décider de partir du jour au lendemain. Ce.. Cette ville, tu sais bien ce qui l'infeste, ce que nous risquons tous les jours à y vivre. D'autant plus depuis que le Zombillenium a fermé et que les... humains ont littéralement désertés la place. Nous sommes vulnérables, ici. J'imagine que c'est une sorte de précaution.

Le silence plana un instant, tandis qu'elle prenait la mesure de ces révélations.

- Je ne sais pas. Je ne sais pas si je suis prête. Et en même temps, je sais que ce serait bien plus raisonnable.

Nerveusement, elle prit le parti de les servir pour décharger son énergie, bien que le peu de gestes que cela demandait la laissa juste agitée sur sa chaise.

- D'accord.

Le mot avait été lâché comme s'il risquait de s'enfuir à n'être pas prononcé. De son côté, Grace tâchait d'éviter de réfléchir, pour ne surtout pas faire demi-tour, ne surtout pas se dégonfler.

- Je... Voilà. Ton job, dans quoi tu vas bosser ?

Bon, sa question n'était sûrement pas la plus appropriée, mais elle se sentait perdue, du coup. Parler immédiatement de l'appartement qu'elles voudraient ? Du quartier à viser ? De l'argent que chacune pouvait dépenser dans le loyer ? Grace se concentra ce faisant sur les pâtes tournant autour de sa fourchette, ne sachant trop que faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Dim 12 Fév 2012 - 16:19

Jessica NorwelMême si elle n'était pas à l'aise avec le sujet, elle-même, elle avait du mal à comprendre la peur que Grace avait à s'impliquer dans ce genre de relation. Elle comprenait un peu ce qu'elle disait, mais après 3 ans à vivre dans cet hôtel, elle avait besoin de changer et cela lui coutait franchement cher à la longue.

C'est pour cela que malgré son "accord", elle préférait mettre les choses au clair.


- Rien ne presse, tu peux encore y penser. Tu sais où j'habite et je vais te donner mon numéro de portable, donc rien ne t'empêche de réfléchir sur le sujet. Je comprends bien ce que tu dis et je ne compte pas te mettre cette pression, si un jour tu souhaites partir, pour n'importe quelle raison et même sur un coup de tête, tu pourras... je suis persuadée que les propriétaire des logements savent pertinemment ce qui se passe ici. Donc réfléchis, ne prend pas de décisions sur un coup de tête que tu pourrais regretter. En plus, je ne te demande ça pas dans le but de voir si tu veux être mon amie ou pour prouver quoi que ce soit...

Elle laissa un petit silence avant de continuer.

- On en reparlera une autre fois... je te laisse réfléchir...

Elle finit par répondre à la question qu'elle posa par la suite.

- Je vais travailler pour le Bloody Valentine, en tant que garde du corps en quelque sorte. Je ne sais pas trop ce que ça va donner, on verra bien...

Elle sourit à Grace et commença à toucher à son assiette encore chaude, pinaillant quelque peu sur la nourriture et allant lentement pour ne pas surcharger son système digestif. Elle n'avait pas très fin et manger avec seulement une fourchette n'était pas forcément très pratique.

- Tu veux regarder un film, peut-être ? J'en ai quelques uns ici...

Elle lui montra du doigt une petite pile de films assez connus après avoir lâché le couvert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Sam 25 Fév 2012 - 10:58

Grace BroderickL’infirmière ne put qu'acquiescer aux arguments de Jess. Mais c'était évident pour elle qu'elle réfléchissait trop en général. Déjà toute petite on s'étonnait des précautions qu'elle prenait, ne serait-ce que pour choisir un bonbon. Le serpentin à la fraise n'était pas très pratique mais le bonbon à la menthe n'était pas très sucré. La poudre qui pétillait en bouche ne durait pas très longtemps, pourtant le chewing-gum permettant de buller ne goûtait pas plus de temps. Son sérieux effrayait parfois les adultes, autant que les rares enfants qui l'entouraient parfois. Pourtant, si on lui demandait, Grace n'aurait pu raconter aucune anecdote sur le sujet - Puisque pour elle, il ne s'agissait de rien de drôle.

Aussi, instinctivement, avait-elle envie, besoin même, de lâcher les rênes et d'abandonner son hôtel pour se lancer dans la folle aventure de la collocation. Son estomac noué la surprit ; côtoyant des créatures surnaturelles, parfois dangereuses, toute la journée, la voilà impressionnée par un emménagement : Quelle ironie !

Jessica répondait déjà à sa question. Sans aucune confirmation, l'infirmière ne put que faire des suppositions sur les causes des blessures reçues par la garde. Sans doute son entrée en fonction avait-elle été plus violente que prévu... Grace eut un doute et réprima l'inquiétude qu'elle ressentait ; Jessica savait bien mieux qu'elle ce dont elle était capable. Puis elle était déjà agent de sécurité lorsqu'elles s'étaient rencontrées, et Jessica semblait alors savoir ce qu'elle faisait. Grace ne devait pas se mêler de ça. C'est plus pour éviter de parler et de faire une gaffe qu'elle tourna la tête vers la pile de dvds. Entre « Le Diable s’Habille en Prada » et « L’Exorciste », il y avait un volet de « Harry Potter » et un autre du « Seigneur des Anneaux ». En soulevant la pile, elle tomba sur « Shaun of the Dead ».

- Tiens, un peu d’humour dans le drame. Ça te tente ?

Et elle vint poser le dvd à la verticale, devant son assiette, attendant le verdict. Presque tout de suite, elle le laissa choir sur la table, pour allumer la télé et prendre au passage un paquet de chips, amenés avec le reste.

- Bon, qu’on ne se force pas sur les plats réchauffés. J’avoue quand même qu’en général, je ne suis pas une grande cuisinière, mon plat le plus réussi devait être un plat de pâtes cuites al dente sans le faire exprès, avec un pot de sauce toute prête et bonne parce que d’une bonne marque… Elle rit. Je suis plutôt vaisselle, en fait.

Se rendre compte qu’elle était déjà en train de discuter arrangement, lui donna juste envie d’une rasade d’alcool. Pour fêter ça, ou pour faire passer la décision prise pour elle-même, elle ne le savait pas encore trop.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Sam 25 Fév 2012 - 18:59

Jessica Norwel- Parce que tu crois franchement que moi... je sais cuisiner ?

Elle se mit à rire après avoir acquiescer pour le film, très bon choix. Elle ne choisit jamais vraiment les films qu'elle prenait ou qu'elle achetait. En gros, elle allait dans un magasin et prenait le premier qui lui tombait sous la main, soit dans les nouveautés ou dans les anciennetés. Elle vérifiait simplement que le titre ne lui dise rien et en avant.

- Honnêtement, je me fais des pâtes quasiment tous les soirs par simple flème ou alors, je fais encore mieux, je commande... franchement, tu sais pas ce que tu rates... Une bonne pizza que tu n'as plus qu'à manger... T'as même pas à réchauffer...

Bin quoi ? elle n'était pas née pour être une cuistot. L'attente fébrile de la cuisson l'énervait tellement que, la plupart du temps, ça finissait cramer car elle décidait de faire autre chose et oubliait ce qu'il y avait au four ou sur le feu.

- Et puis, tu le vois ici, j'ai juste un micro-onde, j'ai donc pas énormément de choix pour m'améliorer et je cherche pas à le faire non plus...

Elle rigola de nouveau.

- Tant qu'on y est... Je suis pas une pro du ménage... Je suis pas une crado sur patte non plus hein mais disons que j'ai parfois du mal à ranger les choses directement après les avoir utiliser par exemple... J'avoue que je suis souvent en retard donc je me sers, je mange et après je laisse dans l'évier pour m'en occuper quand je reviendrais ou des choses du genre quoi...

Autant que les choses soient claires...

Au fait... en ce qui concerne son plat, finalement, elle avait quasiment fini son assiette. Le fait de manger lui avait donné faim et elle s'était rendue compte qu'elle en avait besoin... Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Dim 26 Fév 2012 - 15:55

Grace Broderick- En parlant de commander... Tu sais de quoi j'aurais envie ?

Les yeux fixés sur son assiette qui lui tirait la gueule, elle en profita pour rebondir sur les propos de Jessica en faveur des plats livrés tout prêts. Autant qu'elles apprennent à mieux connaître leurs goûts.

- De sushis. Ou de bouffe chinoise. De riz, de nouilles, d'un truc sauté et un peu gras, en fait.

Grace était plutôt salade, d'habitude, mais parfois, rien ne valait une tablette de chocolat pour faire passer la morosité. Et abandonner un vice valait bien une petite compensation. C'est avec un mélange de ravissement et de dépit qu'elle vit l'assiette nettoyée de Jessica, prouvant que celle-ci retrouvait l'appétit et que corps et moral allaient bien, tandis que Grace abandonnait l'idée de commander des sashimis ou un canard laqué.

Elle mit en route le dvd et vint se rassoir devant son assiette, continuant quant à elle de tourner sa fourchette sans fin dans les pâtes. Grace prit une bouchée qui pesa lourd sur son estomac, aussi reposa-t-elle discrètement la fourchette, faisant passer les spaghettis avec du sprite.

Concernant l'aveu de Jessica quant au ménage, il fit hausser les sourcils à Grace. Elles n'étaient pas dans le brun, toutes les deux :

- J'avoue que je ne suis pas non plus à cheval là-dessus... En général, je ramène pas mal de dossiers, pour continuer à étudier et...

Elle se figea un instant.

- J'étudie beaucoup. Mon boulot à la clinique me passionne, et j'avoue que j'ai la sale manie de laisser trainer des papiers partout... Elle réfléchit un instant en pinçant les lèvres. Je crois qu'avoir une pièce où je puisse installer un bureau et laisser ces dossiers pour éviter de ne les voir finir partout serait une bonne chose pour moi.

Le film avait démarré, et la scène qui se présentait à leurs yeux concernait justement une crise dans une colocation. Grace sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Lun 27 Fév 2012 - 6:37

Jessica NorwelJessica remarqua bien vite que son amie n'aimait pas vraiment le plat tout fait qu'elle avait elle-même choisi. Elle sourit car, effectivement, il était loin d'être divin et sortit de l'enveloppe plastique qu'on lui avait donné à la sortie de la clinique son portable. Elle tendit ce dernier en grimaçant légèrement à sa compagne de soirée pour qu'elle puisse commander tout en lui disant ces mots :

- Fais toi plaisir, mais commande que pour toi. Je suis pas sûre d'avoir un magasin de sushis qui livre dans le coin mais si tu vas à chinois, y a un numéro.

Elle se sentait pleine de ressources pour ça. Au moins, elle servait à quelque chose même si c'était juste pour la bouffe.

Elle vit alors Grace enfoncé le DVD dans le lecteur qui faisait partie de la télévision et le lancer. La musique des pubs commença alors à se faire entendre, la berçant légèrement. Elle déposa son assiette sur le bureau, fidèle à elle-même et se mit plus à l'aise dans le lit, la tête au niveau de la tête de lit. Elle fit signe à Grace de la rejoindre.

Alors que les pubs défilaient, Grace lui expliqua son boulot et le fait qu'elle n'était pas vraiment non plus une maniaque du rangement. Elle ne s'inquiéta pas vraiment de ce que cela allait donner, elle sortit un soupire de soulagement, plutôt. Elle était rassurée. Elle n'aurait pas une folle à ses trousse si jamais elle laissait trainer quelque chose.

- Moi une chambre me suffira, j'ai pas de boulot à ramener... Et je pense que tu préfèrerais... tu m'imagines me ramener à la maison avec un client pas content et violent...

Elle rigola.

- Bien que cela fasse un bon punshing ball, pas sure que ça soit apprécié.

Elle réfléchit quelques instants, reprenant un peu son sérieux.

- Mais on peut toujours essayer de chercher un endroit qui a genre hum.. 4 pièces quoi...

Elle regardait alors la télé d'un air songeur, baillant presque à s'en décrocher la mâchoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Mer 29 Fév 2012 - 17:57

Grace BroderickTout en s'installant aux côtés de Jessica, Grace ouvrit le téléphone avec curiosité, se demandant quelles autres surprises du genre elle lui réservait. Avec trois ans dans les pattes à vivre dans cette ville, elle devait déjà avoir pas mal exploré le coin. Entre "Chiner chez Charles" et "Chouffe Robert", voilà que se cachait effectivement "Chinois n°1" et "Chinois n°2".

Son hésitation quand au choix le plus judicieux fut interrompue par Jessica, parlant elle aussi de ramener du travail à la maison. Dans son cerveau se mit à palpiter après quelques secondes de vide galactique un panneau en néons lumineux roses et verts : "HUMOUR". Son visage se détendit et Grace se rendit compte qu'elle frissonnait. Mieux vaut changer de sujet lorsqu'on est pas sûr de soi.

- Je penche plutôt pour le chinois numéro 2. Du coup... Je crois qu'on va balancer les autres plats préparés à la poubelle dans la foulée. Si j'avais su ce que j'achetais, je ne t'aurais pas fait subir ça.


Un instant, elle faillit ne pas continuer son speech, mais la phrase suivante sorti toute seule :

- Quoi que si tu veux les garder pour menacer avec ceux qui troubleront l'ordre au Bloody Valentine...

Grace rougit comme une gosse et plaqua le combiné contre son oreille en réfléchissant aux possibilités d'appart.

- La Fontèn' deu Zad', bonzou'.


Un plat de nouilles sautées au canard et aux noix de cajou et une bouteille de leur apéritif maison commandés plus tard, elle raccrocha et se tourna vers Jessica pour lui dire ;

- Si tu ne manges pas, au moins on pourra siroter quelque chose de bon pendant le film. Ils livrent vite d'habitude ?

Ses mains rendirent pronto le téléphone à sa propriétaire, et se crispèrent sur ses genoux, fébriles. Pourquoi avait-elle commandé cette bouteille ? Et pourquoi tâchait-elle de faire croire que c'était aussi pour Jessica ? Elle était sous médication, n'importe quel péquenaud du bout du monde pourrait dire que les deux ne faisaient pas bon ménage.

- Excuse-moi.

Elle se leva précipitamment et se dirigea vers la salle de bain sans plus de formalités. Ses pieds avançaient seuls tandis qu'elle se rendait compte que ses belles résolutions seraient bien plus difficiles à tenir que prévu.

Dans la salle de bain, c'est le robinet qui vint à elle, et l'eau froide dont il aspergea son visage l'aida à remettre quelque peu ses idées en place. D'une main tremblante elle coupa l'eau et fixa son reflet dans le miroir au dessus du lavabo. La blanc clinique de cette salle de bain d'hôtel, les affaires éparpillées de Jess, un mélange doux-amer d'impersonnalité apprivoisée.

- Regarde-toi, tu es pitoyable.

Et avant que les larmes ne lui montent aux yeux, elle sécha son visage, prit une grande inspiration et sorti comme si de rien n'était.

- Désolée, juste... Une envie pressante.

Un sourire d'excuse, et elle revenait maladroitement auprès de Jess, comme un chien battu qui cherche l'aval de son maître. Posant juste une fesse sur le matelas, elle fixa les yeux sur l'écran qui l'avala littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Lun 5 Mar 2012 - 8:22

Jessica NorwelGrace venait de prendre la commande en y incluent une bouteille d'alcool... Bizarre mais soit. Elle savait qu'elle n'y avait pas le droit et, franchement, dans l'état dans lequel elle était, même pas sûre qu'elle sache la lever pour la boire à la bouteille. Elle sourit intérieurement à cette petite pointe d'humour. D'ailleurs, elle lui en sortit une pas mal en prétextant que les plats à emporter pourrait lui servir d'un moyen de défense, elle rigola franchement, gémissant aussi par la même de la douleur que cela lui provoqua, mais elle garda le sourire.

Puis, les choses se passèrent très vite sans qu'elle ne puisse vraiment réagir. En même temps, harnacher comme elle était, il fallait avouer qu'elle ne savait pas intercepter quelqu'un de décider. C'est ainsi qu'elle regarda Grace foncer dans la salle de bain se sentant tout d'un coup assez mal elle aussi et ayant l’irrépressible envie de se cacher dans cette foutue salle de bain.

Elle se contrôla néanmoins, se demandant ce qu'elle allait bien pouvoir faire là-bas. Elle resta donc silencieuse, bizarre dans sa tête, ne comprenant pas ce soudain revirement de situation. Elle attendit patiemment que la jeune femme revienne et ne pouvant s'en empêcher elle posa la phrase qui tue.


- Qu'est ce qui t'arrive ?

Elle était peut-être affaiblie physiquement mais pas encore mentalement, ses facultés d'observation étaient encore bien présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Jeu 15 Mar 2012 - 18:48

Grace BroderickLorsque les gens prétendent ne pas avoir le choix, il s'agit rarement de la vérité. De toute façon, les gens ne le font que rarement, dire la vérité. Parfois il est plus facile de croire que les circonstances ont décidé pour nous ; qu'il s'agisse de se décharger de sa culpabilité ou de ne pas se ridiculiser en public, la victimisation est un bon procédé pour faire semblant d'être en paix avec soi-même. Là; Grace hésitait. Garder sa crédibilité d'infirmière, voire sa crédibilité tout court, en mentant éhontément sur son alcoolisme était plus que tentant. Mais cela fausserait les bases de son amitié toute neuve avec Jessica, qui lorsqu'elle découvrirait le mensonge risquait de le prendre plutôt mal. Pourtant, personne n'avait envie de s'engager dans une colocation avec quelqu'un qui risquait de replonger un jour ou l'autre.

Un instant, Grace eut envie de s'enfuir et de laisser la question en suspend. Et ce n'est pas tant la crainte de passer pour une lâche qui la retint que la commande du chinois qui devait encore arriver... Quelle drôle de priorité dans les principes ! Ne presque pas hésiter à mentir, mais ne pas vouloir laisser une addition à charge de l'autre. Elle se sentit tellement ridicule qu'elle rougit et bafouilla, sur le coup :

- Ah, rien, j'ai... des trucs à régler avec moi-même. Il faut encore que je... Creuse certaines choses.

Il n'était plus temps de se sentir tiraillée ; on frappait à la porte. Saisissant son portefeuille, Grace se précipita hors de la chambre et referma la porte derrière elle.

Récupérant son colis, elle tâcha de convaincre tant que mal le livreur qu'elle ne voulait plus de la bouteille. Au bord de la crise de nerf, elle finit par la payer et lui dire de se barrer avec. Claquant la porte, elle rentra de nouveau.

- Je suis quasiment sûre que le livreur était un loup-garou.

Son mensonge lui fit ressentir une honte sans bornes. Sans lâcher le plat des yeux, elle tâcha de ne pas réfléchir à comment elle aurait pu le savoir hors période de pleine lune. Évitant soigneusement le regard de Jess, elle lui proposa un peu de son plat, pour tenter de changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Dim 18 Mar 2012 - 19:52

Jessica NorwelDécidément, cette soirée commençait à être bizarre et elle se demandait si elle ne devrait pas reculer dans son offre... La jeune n'avait pas l'air franchement stable psychologiquement parlant et elle ne semblait pas franchement prête pour en parler. Elle fronça donc les sourcils, ne sachant pas si elle devait lui forcer la main où laisser le temps parler de lui même.

De plus, elle était franchement fatiguée. Elle avait du mal à suivre le film bien qu'elle le connaissait déjà et elle commençait déjà à bailler au corneille. La douleur commençait d'ailleurs à franchement se réveiller et elle se leva doucement de son lit pour aller chercher ce que le docteur lui avait passé. Elle prit une bouteille d'eau qui était au pied de son lit et avala le cachet tout rond.

Quant à Grace, elle avait enfin de quoi manger et le silence continuait à être présent. Elle ne voyait pas quoi lui dire. Elle ne semblait pas vouloir parler d'elle et cela posait problème à Jessica. Elle aimait connaitre un minimum la personne avant de s'embarquer dans une aventure.


- Tu sais, je veux pas te presser ou te mettre mal à l'aise, mais pour pouvoir penser à faire une colloc', je trouve qu'il est normal de vouloir connaître un peu la personne avec qui l'on va vivre. Apparemment, tu as des soucis à régler et on ne dirait pas que ce soit facile pour toi. Je ne veux pas te forcer à me répondre, mais, avant de faire n'importe quelle démarche, on devra en parler... Je ne veux pas m'embarquer dans cette histoire si c'est pour regretter après... je pense que tu comprends...

Elle laissa quelques instants à Grace pour penser à ce qu'elle venait de lui dire.

- Je ne te demande pas de me le dire maintenant, mais il faudra que tu y penses. En plus, j'ai l'impression que la collocation n'est pas totalement ce que tu cherches donc c'est mieux que tu réfléchisses dessus aussi...

Elle espérait que cela fasse réfléchir la jeune femme. Jessica ne pouvait pas se lancer là-dedans sans avoir un minimum de certitude. Hors, ici, ça n'était pas le cas. Cependant, elle changea de sujet pour lui faire comprendre qu'elle ne comptait pas continuer sur ça plus longtemps.

- Je sais pas toi mais... je suis fatiguée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Mar 27 Mar 2012 - 15:29

Grace BroderickLes mains serrées autour du plat, Grace encaissa les paroles de Jessica comme autant de gifles. Non pas que ce fut faux. Ou particulièrement blessant. Mais la voir revenir sur son offre lui fit comprendre à quel point elle avait eu tort de ne pas lui faire confiance. Si elle avait eu le cran de lui parler, même si cela l'avait fait fuir, au moins aurait-elle pu garder la tête haute et mieux digérer la situation. Mais plutôt que de se délier, sa langue se rigidifia sous son palais, et Grace se leva, tout aussi raide.

- Tu as raison. Pour l'instant, je ne veux embarquer personne dans mes soucis, je ne t'en veux pas de ne pas vouloir te mêler de la vie d'une inconnue.

Elle se détourna et, lui souhaitant une bonne nuit, elle franchit la porte pour se diriger mécaniquement vers sa voiture, tête baissée, tâchant de ne même pas respirer trop fort. En vitesse, elle fuit le quartier, ne faisant une halte qu'au night shop du coin afin d'acheter une bouteille d'eau.

Grace ne fut pourtant qu'à moitié heureuse d'avoir tenu sa résolution. Ce genre de victoires, si on les garde pour soi-même uniquement, ne servent à rien. C'est en pleurant qu'elle se dirigea vers l'hôtel, se demandant si cela changerait quoi que ce soit, si elle disparaissait comme ça, là de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   Jeu 29 Mar 2012 - 17:56

Jessica NorwelGrace eut une réaction dont Jessica ne s'attendait pas, en tout cas, à moitié. En effet, le fait qu'elle retire son acceptation était tout à fait légitime après ce qu'elle lui avait sorti. Cependant, elle se sentit soudain très mal, et y cela vint assez brusquement, alors qu'elle n'avait aucune explication. Et, bizarrement, cela semblait aussi être le cas de son invité qui, finalement, décida tout aussi abruptement de partir de chez elle.

Alors qu'elle fermait la porte et s'éloignait, ce mal être qui était apparu brutalement disparut tout aussi étrangement. Mais, Jessica n'était pas franchement assez à l'écoute d'elle même pour le moment, ne remarqua pas vraiment ce changement. Elle se questionna plutôt sur le comportement de son amie qui était franchement bien étrange à ses yeux.

Elle soupira. Elle ne comptait pas la retenir car elle n'en avait pas la force nécessaire. Elle était fatiguée et la douleur commençait enfin à disparaître après la prise du médicament. Il était temps qu'elle se couche. Elle rangea donc les affaires qui était sur le lit en les empilant sur le bureau et finit par s'allonger pour s'endormir dans une position fort peu confortable pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chambre n°7 de L'Eventreur Insomniaque (Rahoon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Rps de la vieille ville
-