AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chambre 108 (event)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Chambre 108 (event)   Sam 18 Aoû 2012 - 19:03

L’alchimiste


Cette chambre était à l’origine une suite luxueuse qui a été dépouillé de la majorité de ces meubles. La jacuzzi cependant semble avoir subi quelques modifications. Une pompe a été installée afin de récupérer l’eau du jacuzzi et de la propulser par le biais d’un petit tuyau. La pompe semblait relativement archaïque et s’activait par une sorte de manivelle. Le tuyau était lui assez court et accroché à une sorte de harnais.
De l’autre coté de la pièce, une table protégé par une bâche en plastique et sur laquelle était posé une étagère remplit par toute une série de verrerie chimique. Des tubes, des erlenmeyers, des fioles de différentes formes reliées les uns aux autres, remplies de solution de différentes couleurs…


Le tube le plus à droite était dressé à la verticale avait l’extrémité élargie formant un entonnoir. Le tube les plus à gauche était lui assez fin, vide et contenait le bijoux accroché à un flotteur.

A coté du Jacuzzi une petite note explicative est accrochée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Lun 20 Aoû 2012 - 20:10


Comme des petits moutons, tous les invités s'étaient dirigés vers les chambres. Viggo et Juliet arrivèrent devant celle numérotée 108. La jeune femme trépignait d'impatience de découvrir ce que la porte dissimulait et cela se remarqua sans peine par le claquement de ses talons sur le sol tandis que le vampire ouvrait la porte.
Elle laissa échapper un "OOooh" de surprise en découvrant la pièce dépouillée de tous ses meubles à l'exception d'un jacuzzi customisé. Puis elle vit les bouteilles en verre alignées et refit un "OOooh" bouche bée devant ce qui ressemblait à un labo de petit chimiste. Elle avait eu un truc semblable -mais bien moins développé- quand elle était gamine : autant dire qu'elle n'y avait jamais touché ou alors à des fins détournées de jeux.

Ensemble les deux compagnons de jeu allèrent jusqu'au jacuzzi où ils avaient repéré le mode d'emploi. Lisant par dessus l'épaule de son binôme, l'expression de Juliet passa par plusieurs étapes : constatation, affirmation, stupéfaction, réflexion et enfin acceptation qu'elle ponctua d'un claquement dans ses mains.

"C'est parti !! Ça te dérange si je prend le harnais et si je te laisse pomper ? T'auras plus de force que moi... " demanda-t-elle avec un grand sourire innocent.
En réalité, elle ne lui laissa pas vraiment le choix de réfléchir qu'elle ôta déjà ses bottes.

" J'étais sure que j'aurais du mettre un pantalon... "
constata-t-elle en retroussant son jupon pour retirer ses chaussures. Ça ne serait pas très pratique d'enfiler le harnais habillée de la sorte. Les bottes dans une main, le harnais dans l'autre, elle alla d'abord poser les premières aussi loin que le tuyau le permettait -pas envie de les mouiller-.
Puis Juliet s'attaqua à enfiler l'étrange baudrier entuyauté. Elle qui était plus habituée à jouer avec le feu allait découvrir les joies simples de l'eau ; étrangement -ou pas- elle aimait bien cet élément qui allait à l'opposé de ce qu'elle était.

"Je vaiiiiiiis...."
Dents serrés, elle retenait sa jupe le plus haut qu'elle pouvait pendant qu'elle montait le harnais au niveau de ses genoux. Ou du moins pendant qu'elle s'y essayait. Le tissu n'en faisait qu'à sa tête et glissait de sa main pour aller recouvrir les liens qu'elle avait passé autour de chaque jambe.
'.... pas y arriver..." s'avoua-t-elle finalement vaincue.

Soupirante, la brune se tourna vers Viggo.
" Tu veux bien m'aider ? Je retirerais bien ma jupe pour que ça soit plus simple, mais j'aime pas mes jambes... "
Excuse tout à fait valable, croyez-moi. Pourquoi s'affublerait-elle de pantalons presque difformes sinon ? Cette jupe était également très large, couvrant parfaitement ses guiboles, qui ont, à ses yeux, tous les défauts du monde alors que personne n'y a jamais prêté la moindre mauvaise attention, ni émit le moindre commentaire désagréable à leur encontre.

Cela dit, il faudrait peut-être qu'elle en arriva à se dévêtir si ils n'arrivaient pas à fixer l'engin de façon optimale. Car la demoiselle était têtue, et c'était ce rôle qu'elle souhaitait jouer dans ce divertissement-là. Sans savoir qu'il serait plus compliqué qu'elle le pensait. Mais c'est l'jeu ma pauv' Juliet !

"Ah et oui ! Pas trop de tripotages au passage... " termina-t-elle avec un clin d’œil.

Spoiler:
 

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Mer 22 Aoû 2012 - 12:14

ViggoViggo avait monté les escaliers quatre à quatre, il brulait d'impatience et avait même hésité à pousser sa partenaire pour passer devant et aller plus vite. Cependant, cela ne l'aurait pas avancé pour le reste de la soirée. Arrivé à la porte, il engouffra la clé dans la serrure, pas assez vite pour sa partenaire apparemment qui trépignait derrière lui.

Il ouvrit finalement la porte en grand et laissa passer Juliet. La vampire contempla à son tour la pièce, on se serait cru dans un laboratoire ou l'atelier d'un chimiste en herbe s'il n'y avait pas eu le jacuzzi. Il se dirigea vers ce dernier et se saisit de la note. Il la parcouru rapidement. La claquement des mains de sa partenaire lui fit comprendre qu'elle aussi avait fini de lire, il lâcha donc le mode d'emploi qui alla choir au sol.

Mouais...

Il était un peu moins emballé à présent que le jeu était expliqué, il s'était attendu à mieux. Il haussa les épaules, après tout la situation pourrait être amusante et il ne tenait qu'à lui de la rendre amusante. Il se tourna vers sa partenaire quand elle s'adressa à lui, elle semblait avoir déjà tout décidé.

Je m'étais dit que pomper c'était plus ton truc.. Mais pourquoi pas. Un sourire provocateur déchirait son visage, il avait décidé de pimenter un peu le jeu. J'espère que tu es douée avec tes mains, qu'on y passe pas la nuit... Et le jeu ne faisait que commencer.

Il se dirigea vers la porte sur laquelle était planté un crochet. Il retira sa veste et l'y accrocha, il serait plus libre que ça. Son couteau, à l'horizontale dans son dos au niveau de sa ceinture, était à présent visible. Il se tourna vers Juliet pour voir celle-ci se débattre avec le harnais et ses vêtements.

Non ! Lui répondit-il lorsqu'elle lui demanda de l'aide. Toutefois, il ne tarda pas à s'esclaffer et se dirigea vers elle. Il arriva à sa hauteur et s'accroupi derrière elle. Il avait à présent sa tête au niveau du fessier de la demoiselle. Le vampire se saisit du harnais.

Lève les pieds, je vais regarder s'il y a moyen de le régler, lui adressa-t-il.

Une fois qu'elle fut dégagée du harnais, il se redressa le harnais dans la main droite. Le même sourire provocateur que plus tôt s'afficha sur son visage. Il lâcha le harnais et passa un bras de chaque coté de la jeune femme comme s'il l'enlaçait.

Ne sois pas timide, lui dit-il d'un voix suave.

Alors qu'il glissait ces quelques mots dans l'oreille de Juliet, il se saisit de la boucle de sa ceinture et la fit sauter. Il lâcha la dite ceinture et fit sauter à la suite les boutons de la jupe. Cette dernière s'écroula au sol à présent que rien ne la retenait.

Il  relâcha son étreinte et fit quelques pas en arrière. De là, il examina -avec les yeux- les jambes de sa partenaire, s'attendant à découvrir d'horribles cicatrices ou autres monstruosités, Il n'en fut rien.

Elles sont très bien tes jambes, conclut-il, Tu as encore besoin de moi ou ça ira? Demanda-t-il l'air provocateur.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Mer 22 Aoû 2012 - 19:40

Viggo vint finalement à sa rescousse, ce qui la soulagea jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle allait devoir y passer par là où elle ne voulait pas. Elle laissa échapper un hoquet de surprise quand elle le sentit l'attraper par la taille. Quatre mots à l'oreille et elle comprit ce qu'il avait en tête : pourquoi s'embêter à batailler quand elle lui donnait déjà une solution viable et bien plus pratique et rapide ? A bas la lourde et large jupe ! Le dernier bouton fut dégrafé et elle sentit la masse de tissu tomber à ses pieds nus, dévoilant à chaque millimètre parcouru un peu plus de la chair de la jeune femme.
En effet, celle-ci était plus parfaite et les formes plutôt bien proportionnées là où il fallait. Ça ne l'empêchait pas de ne pas aimer la partie basse de son anatomie. Était-ce un reste des chemises d'hôpital qu'on lui avait fait porter pendant de longs mois après son arrivée ? Allez savoir...

Le mal était fait : seule sa chemise la recouvrait désormais. Froissée dans la partie qui était rentrée dans la jupe, elle laissait deviner le tanga noir que portait la jeune femme. Elle soupira, acceptant la réalité, avant de se retourner vers son compagnon de jeu.

" C'est parce que t'as pas mon point de vue sur elles... De là où je suis, elles sont moins bien qu'il n'y parait. Enfin, je suis sure que tu as aussi quelque chose que tu n'aimes pas chez toi. Avoue..." répondit-elle en tirant légèrement la langue au vampire. Sans attendre pour autant une réponse de sa part.

" Encore besoin de toi ? Oh Oui ! " lança-t-elle en minaudant, petit sourire étirant ses lèvres et regard pétillant. " Saurais-tu encore user de ces doigts experts... "
Elle laissa trainer sa phrase, le temps de deux (ou trois, j'ai pas compté) pas chaloupées en direction de Viggo. Main levée, elle pianotait l'air pour accompagner ses paroles. Puis cette main plongea pour se saisir... du harnais.

" Je récupère ça. Tu pourrais pousser mes affaires pour qu'elles ne se mouillent pas ? Merci !! " termina-t-elle avec un grand sourire.

Pendant ce temps, elle enfila, étrangement sans effort, le harnais qu'elle remonta en haut de ses cuisses et qu'elle sangla autour d'elles. Elle releva ses manches en les nouant avec le petit lacet noir qui y était accroché. Elle ne se rendit compte qu'ensuite du comique de la situation. Le tuyau passait vraiment entre ses jambes et lui donnait l'impression d'être affublée d'un sexe masculin... disproportionné certes... mais l'idée était là. Forcement, elle éclata de rire.

" C'est p... par... ti... quand tu... ve...ux ! " réussit-elle à dire en se calmant. Enfin, calmée, c'était vite dit. Elle se retenait de trop rire par peur de ne pas arriver à viser convenablement son objectif. Elle tenait le plus fermement possible le tuyau et le maintenait lever pour ne pas se tremper directement les pieds dès que le premier coup de pompe serait donné.

" Tu te moqueras pas... dis ? C'est ma première fois... de ce côté-là de la tuyauterie. "

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Lun 27 Aoû 2012 - 18:54

ViggoViggo leva les yeux vers le haut l'air pensif, il cherchait s'il n'aimait pas une des parties de son corps. Il ne trouvait rien de spécial à première vue, il haussa les épaules et rabattit son attention sur sa partenaire.

Il eut un petit sourire amusé face à la provocation de Juliet.

Je savais que tu reconnaitrais ma dextérité légendaire.

Il se pencha en avant et saisit la jupe. Il la jeta nonchalamment vers les bottes. Il était temps de passer aux choses sérieuses et récupérer ce foutu objet, le vampire se dirigea vers la pompe et une fois face à elle, se tourna vers sa partenaire en plein fou rire.

Tu verras, c'est pas très difficile... Saisit le avec tes deux mains et tu devrais pas avoir trop de mal à viser.

Il eut un petit sourire et se pencha pour se saisir de la manivelle de la pompe. Il se mit à à actionner cette dernière afin d'envoyer l'eau jusqu'au tuyau de Juliet. Usant de sa force vampirique, il accéléra le mouvement afin de produire un jet puissant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Lun 27 Aoû 2012 - 20:15

Elle sentit la pression arriver d'un coup ; le tuyau n'eut guère le temps de tressaillir que l'eau en jaillissait déjà. Les premières salves ne servirent à rien sinon à mouiller le sol devant elle. C'était compliqué de tenir le tuyau relever quand une grande quantité d'eau en sortait. Finalement, elle n'avait pas choisi le meilleur poste... surtout avec un vampire aux commandes de la pompe. Ça ne servait à rien d'aller trop vite.

" Vas-y un tout 'tit peu moins fort. Sinon, y aura plus d'eau par terre que dans le truc. '

Elle avait réussi à viser la cible souhaitée mais toute l'eau ne rendrait pas dedans. Ses mains tremblaient tant elle serrait le bout de plastique, sentant le frémissement de l'eau qui y circulait. Elle commença à avoir mal aux épaules car la position n'était guère agréable et la forçait à rester légèrement penchée vers l'avant. Juliet se redressa, faisant craquer sa nuque et cala ses jambes différemment pour se tenir plus droite. Elle réussit par un balancement des hanches à faire très légèrement remonté le harnais et assura alors une meilleure prise sur l'engin. Une main en bas, une vers l'ouverture. La première ferme, la seconde plus lâche mais contrôlant de fait plus précisément la trajectoire souhaitée.
Elle n'aurait jamais cru cela si compliqué. Promis, elle ne critiquerait plus un homme qui ne savait pas viser. Promis ? Hmm... non ! A bien y réfléchir, elle maniait là un engin bien plus développé que n'importe lequel de ceux qu'elle avait pu fréquenté et de ceux qu'elle n'avait pas fréquenté d'ailleurs aussi. Alors pas d'excuses pour les mecs pas doués ! De toute façon, elle vivait seule alors il y avait pas de soucis à se faire.

Le petit récipient se remplissait... trop lentement à son goût. Pourtant Viggo y mettait toute sa bonne volonté. C'était plutôt de son côté que ça péchait. Ça finissait par être lourd et la position était toujours plus inconfortable pour ses épaules et ses cuisses. Elle sentait en effet le tissu du harnais s'acharner sur sa peau. Heureusement qu'elle ne craignait pas les brûlures mais elle serait quitte pour de jolies marques quand même.

"Pause..." échappa-t-elle une première fois dans un souffle.
Puis réalisant qu'en parlant si bas, son partenaire ne l'entendrait pas, la brune reprit un peu d'énergie et d'un mouvement ample se tourna vers lui pour l'avoir en face et ainsi se faire comprendre.
Sauf bien évidemment.... que la pompe venait d'être actionnée et qu'une nouvelle quantité d'eau s'était engouffré dans le tuyau. Tuyau qu'elle braquait désormais sur le vampire. Lorsqu'elle s'en rendit compte, il était déjà trop tard. Elle l'abaissait aussi vite qu'elle put, re-remplissant du même coup le jacuzzi d'où provenait l'eau utilisée. Le mal était déjà fait ; Viggo était mouillé...

" Désol- !!! " commença-t-elle à s'excuser, confuse de sa boulette irréfléchie. Sauf que marcher dans une pièce pleine d'eau, pieds nus, ça pouvait être assez... périlleux. Elle en fit les frais. A peine eut-elle fait un pas pour constater les dégâts occasionnés auprès de l'intéressé, que la jeune femme glissa. L'empressement n'est pas sa tasse de thé ce soir me direz-vous et vous n'aurez pas tort. Mais promis, ce coup-ci, ce n'était pas une chute volontaire.
Elle serra les dents au lieu de laisser échapper un "Aiie". Voilà qu'en plus de courbatures aux épaules et de marques sur les cuisses, elle récoltait un joli bleu sur la fesse droite.

" Ça te dit qu'on échange nos places... ? " demanda Ahston, en commençant à dénouer le harnais, toujours assise par terre.
Puis levant les yeux vers le vampire, elle demanda : "Pas trop mouillé d'ailleurs ? T'as bien fait de m'enlever ma jupe finalement (elle s'autodésigna) mais si t'avais su, tu aurais fait tomber le pantalon aussi. "
Elle sourit à cette dernière phrase, entreprenant alors de se remettre sur pied.


Spoiler:
 

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Jeu 30 Aoû 2012 - 13:05

ViggoViggo était concentré sur son effort et ne portait pas de réelle attention à Juliet. Il n'avait qu'une envie récupérer cet objet le plus rapidement possible et passer à la suite de la soirée, ce jeu-ci ne l'intéressait pas à la base et cela commençait à le lasser.

Du coin de l'oeil, il vit Juliet faire des mouvements et alors qu'il relevait la tête, il reçut le jeu d'eau en pleine figure. Il lâcha la pompe pour se protéger le visage du bras, cependant, il était trop tard, le mal était fait.

Son visage changea du tout au tout, on pouvait lire la colère qui venait de l'envahir. Le vampire n'appréciait vraiment pas être mouillé. Il serra les dents afin de ne pas s'emporter. Toutefois, la chute de Juliet mit en partie fin à sa colère.

Ouais on peut... Apparemment tu sais pas utiliser tes mains, répondit-il sèchement.

Il se rendit compte rapidement de son ton désagréable. Même s'il lui en voulait, il n'avait pas envie de plomber le reste de la soirée. Il inspira légèrement pour ce calmer.

Je t'avais dis que tu serais plus douée pour pomper, lui lança-t-il avec un léger sourire.

Il regarda ses vêtements lorsque sa partenaire en parla. Apparemment son pantalon s'en sortait encore bien face à sa veste et sa chemise. Il grimaça.

Mon pantalon ça va... Par contre ma veste et ma chemise....

Il défit les boutons de sa veste, l'ôta et la tordit légèrement afin d'en évacuer l'eau. Viggo tourna le dos à sa partenaire et se dirigea vers la porte, il y avait deux autres crochets à coté de celui auquel pendait sa veste. Il pendit sa veste au premier avant de déboutonner sa chemise. Il retira cette dernière laissant son dos nu à la vue de Juliet, elle pouvait apercevoir une partie du tatouage qui couvrait la fin de son épaule gauche et le biceps. Ce tatouage était de type tribal.

Le vampire opéra avec sa chemise comme pour sa veste et la pendit au dernier crochet. Il se retourna, à présent torse nu, pour faire face à Juliet. Elle put découvrir que presque la totalité de son torse était couvert de tatouage du même style que celui de son épaule, c'est-à-dire des lignes épaisses noires formants des motifs abstraits. Sa partenaire put aussi apercevoir la chaine qu'il portait autour du cou, au bout de laquelle pendait une vieille bague en or.

Bon.. C'est pas tout ça mais faudrait peut-être s'activer..

Viggo se dirigea vers le harnais pour s'en saisir et l'enfiler.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Ven 31 Aoû 2012 - 9:02

Le ton employé par Viggo ne lui plut pas du tout et la jeune femme se renferma aussitôt sur elle-même, vexée. Son regard brun l'aurait brûlé sur place si elle en avait le pouvoir et elle fut bien contente d'être mouillée sans quoi elle n'aurait pas répondu d'un petit départ de feu... Susceptible la demoiselle ? Un petit peu ; des restes de son adolescence inachevée ou quelque chose comme ça.

Le vampire essaya de tempérer sa propre colère en ironisant, mais Juliet ne releva pas. Elle se releva, abandonnant le harnais sur le sol. En faisant les quelques pas qui la séparait de la pompe, elle réchauffa légèrement ses mains en les frottant l'une contre l'autre afin de les sécher. Une légère flamme se forma au creux de ses mains mais elle l'éteignit immédiatement en pressant ses paumes l'une contre l'autre. Il fallait mieux qu'elle ne toucha rien à ce moment-là. Elle laissa donc ses mains pendantes en attendant que son partenaire quitte ses affaires mouillées.

" Je pourrais sécher tout ça quand on aura fini. Pas la peine d'en faire tout un plat..." expliqua-t-elle sans entrain. Elle-même avait les fesses trempées, les jambes dégoulinantes mais elle ne s'en plaignait pas. Ce n'était qu'un jeu.
Il y avait une porte sur un côté de la chambre, surement la salle de bain. Elle pourrait alors y utiliser son pouvoir pour sécher ce qui en avait besoin. En espérant ne pas déclencher l'alarme incendie... Il fallait mieux ne pas penser à cela, hein ? Pas maintenant...

Reportant son regard vers son compagnon de jeu, elle vit alors que le haut du corps de celui-ci était recouvert de tatouages. Elle pencha légèrement la tête sur le côté en se disant que ça faisait quand même beaucoup. Si une pointe de curiosité s'insinua dans sa tête face à ces nombreux signes noirs, elle était encore trop vexée pour ne rien dire de plus que l'essentiel.
Finalement pomper lui ferait du bien.

Quand Viggo fut en place, harnaché à son tour, Ahston appuya de tout son poids pour réenclencher la pompe qui avait perdu de son entrain le temps du changement de poste. Les dents serrés, elle y mit toute sa hargne : pousser, monter, pousser, monter... Elle ne regardait que ce qu'elle tenait entre ses mains, oubliant ce qu'il y avait autour, oubliant que c'était un jeu. Elle œuvrait comme si elle travaillait : avec force et détermination. Ils allaient le finir ce jeu !! Ils allaient récupérer ce petit trèfle et passer à autre chose !

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Ven 31 Aoû 2012 - 16:45

ViggoViggo comprit qu'il avait vexé sa partenaire. Ca l'ennuyait mais il ne s'excuserait pas pour autant, il espérait que ça ne durerait pas toute la nuit. Il fut surpris par la remarque de Juliet, comment pourrait-elle sécher tout ça? Il avait bien compris qu'elle n'était pas sensible à la chaleur, possédait-elle d'autre habilités? Il le saurait bien assez tôt.

Il enfila le harnais sans poser de question. Comme tous les enfants, il avait joué à celui qui pisse de loin. Dès lors, il n'était pas très difficile de manier l'engin. Il prit le tuyau à pleine main et visa le trou. Dès que le liquide jaillit, il put affiner la visée et commença à remplir le trou.

Il ne fallut pas longtemps pour que le dernier tube se remplisse et donc que le bijoux soit accessible.


C'est bon, cria le vampire à l'humaine.

Il détacha le harnais et le laissa tomber au sol. D'un pas décidé, il se dirigea vers le bijoux et s'en saisit. Il se tourna vers sa partenaire montrant le bijoux.

Bien joué partenaire, il semblerait qu'on ait réussi, dit-il avec un air satisfait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Sam 1 Sep 2012 - 9:03

Spoiler:
 

"Hein ?!" fit élégamment (si si je vous assure) la jeune femme quand Viggo lui affirma que c'était bon. En vérité, elle ne comprit pas les mots qu'il prononça, totalement perdue dans ses pensées, exclusivement concentrée sur la pompe qu'elle actionnait. Elle acheva son geste, faisant jaillir une dernière flopée d'eau du tuyau puis s'arrêta.
Il avait dit quoi au juste ? Elle le vit se déharnacher et c'est alors qu'elle réalisa qu'ils avaient terminé l'épreuve. Le vampire brandissait le bijou en forme de trèfle, satisfait. Cette satisfaction fut communicative et Juliet retrouva le sourire. La vexation n'était plus qu'un mauvais souvenir face à leur réussite commune. Le pompage avait réussi également à lui faire oublier son désagrément.

" Génial !! " fit-elle en se rapprochant du vampire. Elle ne glissa pas cette fois-ci même si son pas était rapide.

"Tu crois qu'on peut le garder ?" demanda-t-elle. Elle n'était pas vraiment friande de bijoux en or mais ça restait un joli trèfle. Elle loucha d'ailleurs dessus quelques instants avant de relever le regard vers Viggo en le gratifiant d'un large sourire.
" Étape numéro 2, séchage des vêtements. Il doit bien y avoir un sèche-cheveux dans une chambre de ce standing..." Elle fit demi-tour sans prévenir puis revint sur ses pas pour aller récupérer d'abord les vêtements mouillés de son partenaire. Quand on a pas de tête, on a des jambes, disait sa mère.
Elle ramassa ses propres affaires et se dirigea les bras bien chargés vers la salle de bain. Il y avait peut-être bien un sèche-cheveux qui ferait l'affaire mais sa méthode avait le mérite d'être plus rapide... si on exceptait le risque d'incendie qui allait avec. Non, non promis, elle maitrisait à peu près correctement cette méthode de séchage, vu qu'elle l'appliquait à ses propres affaires sortant de la machine à laver. Quand on a pas de place pour étendre son linge et pas la patience pour le laisser sécher, avoir un tel pouvoir était finalement appréciable.

Elle poussa la porte avec le coude pour entrer et une fois à l'intérieur, la repoussa avec le pied pour la "fermer". Elle posa ses bottes par terre et les vêtements sur le lavabo. En contact avec la veste et le chemise mouillées, sa jupe avait pris l'humidité. Elle l'étendit sur le rebord de la large baignoire, elle s'en occuperait en dernier. Juliet se concentra alors sur ses mains : une petite flamme naquit dans le creux de ses paumes, les chauffant du même coup. Elle la laissa flamber quelques secondes supplémentaires, craignant de faire fonctionner l'alarme à incendie si elle s'attardait trop. Elle frappa alors dans ses mains pour éteindre les flammes. Les mains brûlantes, dégageant une forte chaleur, lui servirent de "fer à repasser". Elle ne les posa pas sur les tissus mais survolait ceux-ci pour les sécher en douceur. C'était moins efficace que chez elle car elle ne disposait pas de cintre pour suspendre la chemise et la veste. Ça serait néanmoins suffisant.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Mar 4 Sep 2012 - 12:35

ViggoIls ne pourraient probablement pas garder le bijoux, de toute façon Viggo n'en avait rien à faire. Il glissa le trèfle dans sa poche et regarda se partenaire s'activer pour sécher le vêtement. Il se demandait toujours comment elle allait faire, bien qu'elle ait sorti l'excuse du sèche cheveux.

Alors qu'elle venait d'entrer dans la salle de bain, il se dirigea silencieusement vers porte. Arrivé face à elle, il tendit l'oreille et malgré le "surdéveloppement" de ses sens, il n'entendit rien. Comme il s'en était douté le sèche cheveux n'était qu'une ruse. Il n'était cependant pas assez près pour entendre les bruits les plus minimes tels que les battements de coeur.

Sans bruit, il poussa la porte pour créer un interstice via lequel il pourrait découvrit ce qui se passait réellement dans cette salle de bain. Viggo fut stupéfait lorsqu'il aperçut la flamme au creux des mains de sa partenaire. Cette découverte expliquait la résistance aux brulures dont la jeune femme faisait preuve.

Petite cachotière..

Cette découverte rendait soudain Juliet beaucoup plus intéressante bien que dangereuse. Le vampire se demanda jusqu'où allait les pouvoirs de la jeune femme et surtout dans quelle mesure elle les maitrisait.

Un instant, il hésita à laisser la porte se refermer et garder le secret de sa découverte. Cependant l'excitation était trop forte et l'occasion trop belle. Alors qu'elle utilisait ses mains en guise de fer à repasser sur la chemise de Viggo, ce dernier poussa violemment la porte pour l'ouvrir en grand et surprendre Juliet.

Plutot pratique cette technique de séchage. Il marqua une légère pause, un sourire satisfait aux lèvres. Tu fais aussi de la viande grillée et les feux de camps ? Lança-t-il l'air provocateur.

Finalement cette partie de la soirée se révélait bien plus intéressante que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Mar 4 Sep 2012 - 16:26

Heureusement qu'elle eut la présence d'esprit de se reculer d'un pas - et ses mains avec elle- lorsque la porte s'ouvrit avec fracas en la faisant sursauter. Un peu plus et bye bye la veste ! Qu'elle parte en fumée ne la dérangeait pas spécialement dans les faits mais pour les conséquences que cela aurait sur sa personne.

" Ça va pas la tête ?! " lança-t-elle au vampire en reprenant une respiration. Une fois son cœur remis de la surprise, elle reprit son ouvrage en expliquant : " Si tu veux pas que tes affaires finissent calcinées, me refais pas de surprise pareille ! D'ailleurs, puisque t'es là... si t'as pas peur des coups de chaud, je te propose de remettre ta chemise. "

Ça sera plus simple et rapide pour elle de travailler sur un support vertical. Par contre, elle ne se saisit pas de la chemise pour la passer à son binôme, terminant d'abord de s'occuper de la veste.

" Je fais de tout : du feu de camp pour griller des marshmallows au bucher pour les sorcières, en passant par les incendies de forêt, le repassage rapide et la torture au fer rouge. Mais mes tarifs ne sont pas accessibles à toutes les bourses. " sourit Juliet, en jetant un coup d’œil à Viggo. Elle avait l'air très sérieuse en disant cela mais en y prêtant attention, on entendait une pointe d'ironie dans sa voix.

Rapidement, le tissu fut sec. Les mains de la jeune femme avaient retrouvé sinon une température normale, tout au moins une qui restait supportable pour tout un chacun, vêtement comme être vivant. Elle devrait refaire son petit tour de magie pour la suite.

"Alors, tu me fais confiance ? " s'enquit la brune en se tournant véritablement vers lui, les mains en l'air comme un chirurgien avant une opération. "Ça sera rapide et sans douleur. Sauf indication contraire. "

Qui joue avec le feu prend le risque de s'y bruler, c'est bien connu.

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Jeu 6 Sep 2012 - 13:09

ViggoLe vampire émit quelques gloussements à la réaction de sa partenaire. Il n'y avait pas à dire, surprendre les gens l'amusait toujours autant. Il inspira pour ne pas tout bonnement éclater de rire. Il parvint à se calmer et seul un sourire satisfait demeura sur son visage.

Oh tu sais, ce ne sont que des vêtements, lui répliqua-t-il lorsqu'elle les menaça en cas de nouvelle surprise.

Viggo émit un nouveau petit sourire lorsque Juliet énuméra les diverses taches qu'elle pouvait accomplir. Multitâche en plus, commenta-t-il à propos de Juliet comme s'il parlait du robot de cuisine.

Oh tu sais les apparences sont trompeuses, lui dit-il lorsqu'elle parla d'argent. En effet même s'il n'en avait pas l'air, le vampire possédait beaucoup d'argent principalement dans des coffres en Suisse et au Luxembourg dont une grande partie était de l'or ou des diamants, ça avait du bon de travailler pour des seigneurs de guerres africains. Cependant, il ne possédait pas de compte en banque, c'était un des rares points qui le maintenait dans le passé. Il préférait nettement avoir de l'argent sur lui ou dans un coffre et ne s'était jamais vraiment fait à l'idée de donner son argent à une banque.

Il rammassa sa chemise et l'enfila, le vêtement était toujours humide et le contact avec la peau n'était pas des plus agréables. Il grimaça légèrement.

Comme presque tous les vampires, je redoute le contact avec le feu... Il était difficile de tuer un vampire mais lui mettre le feu s'avérait dans al plupart des cas être fatale pour le suceur de sang. Dès lors, tout vampire tenant à sa "vie" évitait d'être immolé. Mais tu sembles plutôt experte dans le domaine alors je n'ai rien à craindre, si ? Lança-t-il avec un petit sourire.

Il se campa bien sur ses jambes pour ne pas bouger et ouvrit les bras (comme un avion) afin de faciliter le travail de Juliet.

Bah la douleur peut parfois être agréable mais ça changerait le programme de la soirée, rétorqua-t-il l'air lubrique.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Ahston
Humain
avatar

Messages : 921
MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   Ven 7 Sep 2012 - 7:47

"C'est toi qui voit" avait-elle répondu lorsqu'il évoqua le fait que ce n'étaient que des vêtements. Après tout s'il souhaitait finir la soirée sans rien sur le dos, c'était son problème.

Elle lui tira la langue lorsque Viggo prononça le mot "multitâche" pour la qualifier. Certes, ce n'était pas vraiment faux mais ça sonnait bizarrement dans la bouche du vampire. Le terme de "polyvalence" lui plaisait mieux étrangement.
Juliet ne releva pas le coup des apparences vis-à-vis de l'argent. De toute façon, elle n'était pas à vendre, ni même à son propre compte. Donc être payée par quelqu'un d'autre que son patron ne l'intéressait pas.

" Tout le monde craint le feu. Ce n'est pas une mort très agréable... " convint la brune avec détachement. Ce n'était pas parce que les flammes ne lui faisaient rien qu'elle n'avait pas conscience de la douleur qu'elles pouvaient provoquer sur autrui. Et encore, elle n'en arriva pas à repenser au premier incendie qu'elle avait déclenché...

" Mais je sais ce que je fais. " termina-t-elle avec un grand sourire.
Juliet réitéra les flammes dans ses paumes, les éteignit ensuite d'un claquement de mains, scrutant toujours le déclenchement des alarmes incendie. Rien ne vint et elle entreprit son séchage particulier. Sans jamais touché Viggo et sa chemise, elle fit glisser ses mains plus que brûlantes à quelques centimètres du tissu, s'attardant par endroits, revenant sur d'autres. Elle tourna autour de lui, absorbée par son travail. En quelques minutes ce fut fini.

"T'as pas eu trop chaud alors ? " demanda-t-elle curieuse. Elle ne pouvait pas savoir quel effet ça faisait de se faire sécher de cette manière, n'ayant jamais expérimenté ça avec quiconque. Elle savait juste que les vêtements étaient chauds, voire très chauds lorsqu'elle terminait.
Profitant de la chaleur de ses paumes, elle alla s'occuper de sa jupe humide qu'elle renfila. Puis elle se rinça les mains longuement et but une gorgée d'eau à même le robinet. Assise sur le bord de la baignoire, elle se chaussa, bien heureuse de retrouver ses vêtements.

" Va p'être falloir qu'on se presse. S'ils continuent les réjouissances sans nous, ça va pas le faire ! " Zippant sa seconde botte, elle se remit debout pleine d'un nouvel entrain.
Ils ne savaient pas véritablement combien de temps cette épreuve avait duré, ni ce qu'avaient fait les autres groupes. Du coup, Juliet était pressée de redescendre pour voir la suite, espérant ne rien avoir raté.

L'histoire des "petits" loups...

_________________

Car le feu qui me brûle est celui qui m’éclaire. (Etienne de La Boétie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chambre 108 (event)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chambre 108 (event)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» event coupe du monde la semaine prochaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Events
 :: Inauguration du Bloody Valentine
-