AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La taverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Professeur J. M.
Humain


Messages : 235
MessageSujet: Re: La taverne   Mar 10 Juil 2012 - 17:40

(RP PV : James et Drazz)

On ne pouvait pas dire que le voyage avait été mouvementé, au contraire. Après lui avoir prouvé qu’elle était parfaitement à l’aise avec la langue de Shakespeare, elle était de nouveau muette comme une tombe. Même si le professeur était sur ses gardes, la jeune femme ne semblait plus montrer aucun signe d’animosité.

Ils finirent par arriver devant un lieu dont la devanture était miteuse. Rien de bien rassurant, chose étonnante. Le professeur aurait plutôt parié qu’une femme constamment sur la défensive, agissant avec prudence et se méfiant du moindre interlocuteur finisse dans un établissement aussi douteux.

Peut être seul que finalement ce n’était que la devanture, et que l’intérieur serait un peu plus sécurisant, voir chaleureux. C’est ce que se dit James quand il était face à l’enseigne. Mais il chassa rapidement cette pensée alors qu’il entrait dans l’établissement. L’intérieur était certes décoré avec un certains sens esthétique, obéissant à une thématique amusante mais peu appropriée à l’Irlande, mais l’ambiance n’était pas franchement rassurante au contraire.

L’espace d’un instant le professeur se demanda si le choix de l’établissement n’était pas du à la décoration, très tribale, qui lui correspondait étrangement.

« Charmant endroit »

Ironisa le professeur avant de chercher une table pour s’installer avec son inconnue. Il lui montra une table assez isolé du groupe et idéalement placée. Ainsi l’on pouvait observer presque toute la salle d’un simple coup d’œil.

Il tira alors la chaise pour que la jeune femme puisse s’asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire


Messages : 717
MessageSujet: Re: La taverne   Mar 10 Juil 2012 - 20:51

Le vampire jubilait, il l’avait sentit, ressentit, alors qu’il évoquait la soif de sang. Cette tension, ce petit instant ou le prédateur prenait le dessus sur le reste. Ainsi le policier n’était pas une cause perdue, au contraire. Derrière ce mur de principe il pensait avoir entraperçu une facette du vampire des plus intéressantes.
Kain était donc bien motivé pour continuer de tenter Kieran afin de voir combien de temps le vampire pourrait continuer de contenir sa nature profonde.

Lady semblait elle aussi être captivée par ce policier aux principes si "humain", ce qui arrangeait Kain. Peut être s’amuserait-elle avec lui à le pousser dans ses retranchements.

Mais voilà, un contretemps fâcheux vint changer ses plans. Le policier se redressa violement et pointa son arme vers le « contretemps ». Bon il fallait dire qu’un lycan totalement transformé dans un bar était suffisamment important pour les empêcher de continuer leurs petits discours.

Lady Velvet les regarda avec un air interrogatif, un peu comme si elle se demandait si ce n’était pas prémédité.
Mais non Kain n’y était pour rien, au contraire l’interruption de l’énervé poilu avait cassé son petit jeu.
Le vampire fit un petit signe de la tête à Velvet pour lui faire que comprendre que non il ne connaissait pas ce lycan. Kain n’avait aucune affinité avec ces animaux, sauvage et barbare, qui tuait avec aucune classe, aucune prestance.

Cependant, voir le vampire menacer le lycan avec son arme lui avait donné une idée. Discrètement Kain se leva de sa chaise, et il profita que le policier soit focalisé sur le lycan pour l’attaquer par surprise.

Kain fonça sur Kieran, et lui assaini un coup violent sur son avant bras avec sa main gauche, alors qu’il se saisissait de l’arme avec sa main droite.

(Si l’action réussit lire la suite si Kieran décide que ça ne marche pas, ne pas tenir compte du paragraphe prochain)


Le vampire fit un bond en arrière avec l’arme dans la main, rapidement il fit tomber le chargeur et retira la balle de la chambre.

« Allons ce n’est pas équitable et trop facile, depuis le début de soirée tu te caches derrière ton arme, tu es un vampire voyons tu as d’autres atout dans ta manche mon cher Kieran. »

Le vampire continuait son petit jeu, il voulait tester le vampire et si ce n’était en lui proposant de croquer une victime innocente, peut être qu’un bon combat contre un lycan réveillerait ses instincts de prédateur. Pour Kain rien ne valait le contact, sentir les os de son adversaire se rompre, sentir sa chair se déchirer sous ses dents, il était persuadé que le policier possédait au fond de lui ce genre de pulsion, et le vampire se ferait une joie de les lui faire sortir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Mer 11 Juil 2012 - 20:50

Lorsqu’il sentit ses griffes lacérer la chair du vampire, le lycan jubila.
La bête adorait chasser et jouer ainsi avec le vampire ne faisait qu’augmenter sa soif de sang et de chair. Mais alors qu’il observait le sang couler sur ses griffes, le vampire profita de cette seconde d’inattention pour contre attaquer et assaini un violent coup de pied au lycan. Le coup fut si violent qu’il projeta la bête à quelque pas de lui.

Le loup garou se releva grimaçant et chercha le vampire des yeux. Il le fixa, debout sur la table. Mais alors que le Russe était près à lui bondir dessus quand une voix familière le stoppa. Une voix qui ne fit qu’augmenter sa rage. Le lycan se retourna alors pour observer Kieran, debout à coté de lui, le menaçant d’une arme…
Il regarda le vampire avec des yeux assassins mais ne bougea pas. Même si la bête n’était que rage, elle se souvenait parfaitement de la douleur que pouvait générer ce genre d’arme surtout si les balles étaient en argent…

Le lycan marqua une pause, quand soudain un autre vampire attaqua le premier dans le but de le désarmer. Profitant de se moment, la bête donna un violent coup de griffe dans… le pied de la table sur lequel était le premier vampire, celui qui l’avait attaqué. Puis, sans même se soucier de l’efficacité de son action, le loup se précipita en direction du duo de vampire, maintenant désarmé et sauta sur eux, toutes griffes dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Jeu 12 Juil 2012 - 23:27

ViggoViggo asséna un violent coup de pied dans le coté du lycan ce qui l'écarta de lui pour un moment. Il profita de se répit pour s'écarter et d'un bond se retrouver sur la table derrière lui. D'en haut, il aurait l'avantage sur presque toutes les attaques de son adversaire. Il en profita pour jeter un regard à son avant-bras meurtri. Son sang carminé commençait déjà à sécher légèrement mais la blessure cicatrisait plus lentement que d'habitude. Il n'avait pas bu de sang depuis la nuit passée et donc son organisme ne tournait pas à plein régime. En effet, même s'il avait pactisé avec le diable et était à présent, pour ainsi dire, immortel, il avait toujours des besoins physiologiques.

Une partie de sa chemise et de son veston étaient lacérées, il décida de les replier sous la partie encore entière, il n'était pas d'humeur à jouer au strip-teaseur. Il n'était pas au bout de ses limites mais il ne fallait pas le combat dure trop longtemps sinon il serait trop vulnérable. Il jeta un oeil vers le bar et la juxtaposition de bouteilles d'alcool lui donna des idées. S'il arrivait à asperger le lycan d'alcool, il pourrait lui mettre le feu et ainsi remporter à coup sûr la victoire.

Alors qu'il établissait des plans pour amener son adversaire vers le bar, il fut interrompu dans sa réflexion par une interjection qui ne pouvait venir du lycan. Il releva la tête et vit un individu braquer son arme vers la bête. Il l'avait remarqué à son entrée avec ses deux acolytes mais depuis le début de l'affrontement, il n'y avait plus prêté attention. Ses sens en éveil, il remarqua rapidement la coloration plus clair de la peau de l'individu armé tout comme celle de ses deux comparses. Ils étaient donc à présent quatre vampires.

Cependant, Viggo n'aimait pas la tournure que prenait les choses. C'était son combat, son jeu, son challenge et il n'allait pas laisser trois inconnus, vampires ou pas, lui prendre de son joujou. Le sourire qu'il affichait depuis le début se transforma en grimaça.

Eh.... C'est pas une réunion d'un groupe de rumba... C'est mon combat, m'obligez pas à vous botter le cul aussi..., rugit-il violemment. Cette explosion verbale rechargea ses batteries, il était loin d'être raplapla au final.

Le sourire réapparut sur le visage du vampire. En effet, le vampire flingueur venait d'être désarmé. Peut-être n'était-il pas comparses au final. La tournure des événements redevenait intéressante. Il prêta attention à l'emplacement où se trouvait l'arme, il n'était pas suréquipé et donc une arme de plus ne serait pas de trop si le combat se compliquait.

Il du rapidement se reconcentrer sur le combat car le lycan repassait à l'attaque. La bête brisa la table sur laquelle se trouvait le vampire comme une tornade brise un arbrisseau. Cependant Viggo avait anticipé la manoeuvre et dans un mouvement giratoire semblable à un salto envoya son pied en direction de la tête de son adversaire. Ce mouvement lui permettrait aussi de s'écarter. A sa grande surprise, il n'heurta pas la tête de loup et ce n'est qu'en se réceptionnant derrière la table en morceau qu'il comprit. Le lycan était tout de suite parti dans le sens inverse pour attaquer le flingueur.

Etant donné que les lycans transformés n'étaient pas atteints de troubles de la mémoire, d'alexie ou de quoi que ce soit par rapport à leur version humaine, le vampire se dit que ce n'était pas le première fois que ce rencontrait son adversaire et l'autre vampire.
Il ne comptait pas en rester là pour autant, il constata l'état de la table devant lui. Au vu de son état préalable comme celui de l'établissement, tout avait été amorti et donc défiscalisé, du coup elle ne valait plus rien pour le patron. Mais il se fichait éperdument de telles considérations. Il ramassa un de pieds de la dite table et l'envoya aussi fort qu'il pu vers le lycan sans pour autant prendre de précaution envers les deux vampires auxquels s'attaquait la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Nealson
Vampire
avatar

Messages : 427
MessageSujet: Re: La taverne   Sam 14 Juil 2012 - 12:39

Tout s’embrouillait.
De multiples voix s’élevaient, autour de lui. Les douces paroles de Velvet et celles plus vindicatives de Kain et l’autre vampire. Les cris alarmés, des autres consommateurs. Les grondements du lycan. Tout se mélangeait dans un discours incohérent. Il n’était plus en état de répondre aux questions ou aux sollicitations. Sa concentration était entièrement dirigée vers l’animal, sa colère autant que sa faim dicterait le reste.

Si focalisé, qu’il n’eut pas le bon sens de réagir quand Kain l’attaqua par surprise. Un éclat le prit, sous le coup de la surprise et de la douleur, mais il ne fut pas assez rapide pour riposter. Un grondement mauvais répondit aux élucubrations du vampire, son regard d’acier braqué sur lui. Voilà qu’il lui donnait enfin la raison qui lui manquait pour le trucider sur place, sa patience avait finalement portée ses fruits. Un peu tard, néanmoins …

Il n’aurait pas le luxe de pouvoir se battre contre deux ennemis à la fois, voir trois si l’autre vampire s’en mêlait. Aussi Kieran y réfléchit à deux fois avant de chasser l’idée de s’en prendre directement à Kain. Il fallait réfléchir vite, mais bien. Le lycan avait déjà changé de direction, et le mettre de côté serait une grave erreur vu sa rapidité d’action… Capable d’arracher une tête d’un coup de patte, il le savait.
Le policier joua la carte de la sécurité et bondit en arrière, roulant sur le côté d’un mouvement habile, un pied de table ne passant pas loin de son ancienne position. La bête chargeait aveuglément et ne pourrait modifier sa trajectoire au dernier moment. Il espérait secrètement que Kain serait trop occupé à prévoir ses prochaines attaques que ceux du lycan.

Il atterrit sous un ensemble de table et de chaises, au milieu d’éclats de verre qui le lacérèrent sans le malmener davantage. De cette position, il était vulnérable mais il disposait maintenant d’autres armes plus contendantes. D’un violent coup de pied, il dégagea la table dans la direction du vampire et du lycan, sans viser particulièrement l’un ou l’autre, dans le simple but de les retarder s’ils venaient à s’en prendre à lui. Juste le temps de se relever et d’à nouveau réfléchir à la suite …
Sans arme, le mieux qu’il avait à faire était de prendre la bête par surprise et lui planter ses crocs dans le cou. Son regard, désormais glacial, s’était à nouveau fixé dessus, occultant le reste. Cette fois, il ne lui laisserait pas l’occasion de s’échapper et il mettrait définitivement un terme au danger qu’il représentait. La chasse était ouverte, et rien d’autres ne lui importait désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Velvet
Vampire
avatar

Messages : 124
MessageSujet: Re: La taverne   Dim 15 Juil 2012 - 13:19

En quelques instants à peine, la situation était devenue totalement incontrôlable. Entre Kain qui avait dérobé l'arme du policier, cet espèce de lycan miteux qui essayait de faire son intéressant et qui jappait dans un coin, et enfin ce dernier vampire qui se rajoutait à une équations aux déjà trop nombreuses inconnues, la vampire resta bouchée bée devant un tel spectacle.

Point positif, aucun des vampires présents ne semblaient porter la boule de poils dans leur cœur, Velvet pourrait laisser libre court à son mépris pour les canidés sans la moindre retenue, en tout cas une fois qu'elle aurait repris ses esprits et comprit ce qui était en train de se passer sous ses yeux, ce qui n'était pas pour tout de suite.

Alors que tout le monde semblait enclin à vouloir se jeter sur tout le monde, la vampire recula d'un pas, ayant pris soin de prendre son verre et s'adossa contre le bar, jetant un regard curieux et vaguement intéressé à cette démonstration de testostérones qui avait atteint des sommets.

Lorsque Kieran atterrit sous la table, faisant voler de nombreux débris dans les airs, elle fit partie des victimes collatérales et renversa une partie de son verre sur son tailleur. Plissant des yeux d'un air mauvais, elle laissa échapper, dans sa langue natale, d'un air mauvais.


"Идиот*… tous les mêmes. Dès qu'il s'agit de montrer qui a le plus de muscles, il n'y a plus un cerveau qui fonctionne."

Elle secoua la tête, visiblement dépitée mais se refusant à quitter les lieux. Le spectacle méritait d'être prometteur et une part d'elle rêvait de voir le lycan se faire pulvériser, bien qu'elle aurait refusé de l'avouer à qui que ce soit. Allait-elle se décider à intervenir ou se contenterait-elle de jouer à la spectatrice blasée ? Tout dépendrait de la tournure que prendraient les évènements…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 16 Juil 2012 - 21:04

Le vampire était trop occupé à se débarrasser de l’arme et à fixer le policier pour voir le lycan charger. Aussi il se dégagea bien trop tard, et même Kain se propulsa en arrière trop tard. Les griffes du lycan labourèrent son torse. Sous l’effet de la douleur le vampire manqua sa réception et tomba sur le sol.
Le lycan n’arriva pas a stopper sa course et s’effondra sur un table un peu plus loin. Le vampire se redressa et observa sa chemise blanche, en lambeau et maculé de sang.
Kain soupire avant de s’arracher le reste de tissu maculé de sang le laissant négligemment tomber sur le sol. Il pu admirer les profondes entailles que le lycan lui avait laissé.

Le vampire jeta un petit coup d’œil à Lady Velvet.

« Chère Lady je ne peux pas dire que cette première rencontre soit assez classique, et j’ai bien peur qu’avec la suite des évènements nous puissions faire plus ample connaissance. La situation ne sera guère propice à une discussion. Cependant, je suis amusé de voir que notre policier ne semble pas si humain que ça, regardez donc son regard… »

Kain jubilait, finalement pas besoin de gourde humaine pour raviver la nature profonde du policier. Il semblerait que la boule de poil joue parfaitement son rôle. Lui même n’avait qu’une envie, affronter ce monstre qui venait de lui lacérer le ventre.

Monstre qui déjà venait de se relever autour des nombreux débris.

« Veuillez m’excusez mais je vais devoir vous abandonner. »

Sur ces mots, le vampire se mit a courir en direction de la bête et profita du fait qu’elle semblait déboussoler pour la percuter et planter ses crocs dans la chair du lycan, au niveau de son épaule.
Il en avait totalement oublié l’arme qui jonchait sur le sol, à coté de Lady Velvet et pas trop loin du chargeur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 16 Juil 2012 - 21:36

L’attaque qu’il avait mené ne s’était pas soldé par un total succès comme il l’avait espéré. Les deux vampires s’étaient esquivés au dernier moment. Il avait pu, pour son plus grand plaisir réussis à toucher l’un d’entre eux, et de nouveau avait senti ses griffes s’enfoncer dans de la chair. Rien de plus stimulant pour une bête assoiffée de sang.
Cependant il n’avait pas prévu qu’un des vampires contre-attaque immédiatement. Et alors que la bête tentait de se freiner afin de changer de direction, elle sentit un choc violent au niveau de son flanc. Déséquilibré, il perdit se mit a faire des roulé-boulé avant de finir échoué contre une table.

Elle se redressa, quelque peut sonner et observa rapidement les environs. Le coup venant de sa droite, ça ne pouvait être que le vampire qui était armé. Il se mit à grogner dans sa direction, poil hérissé, puis aperçut le premier vampire, celui qui avait déchainé sa colère.

Oubliant même tous les autres individus présent dans la pièce, poussant un hurlement il se mit de nouveau à charger dans la direction du tout premier vampire qu’il avait croisé durant cette soirée.

Malheureusement pour le lycan, son attaque fut de nouveau stoppée… Et la bête sentit de nouveau un choc violent sur son flanc. Encore un objet ? Non cette fois en plus du coup il sentit distinctement des crocs s’enfoncer dans sa chair. Poussant un gémissement de douleur et de surprise, le loup commença à violemment se secouer afin de décrocher l’importun ou de le saisir avec une de ses pattes dans le but de le réduire en charpie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mar 17 Juil 2012 - 1:30

Draz Guul« Charmante Taverne »

*N'est-ce pas *pensa-t-elle

Ce n'était peut-être pas le bon moment pour débarquer ici, Draz se maudissait intérieurement... Les autres allaient surement remarquer son étrange attitude, venir ici en compagnie d'un humain et s'attabler pour discuter autour d'un café, on ne manquerait pas de railler sur son compte.
Une fois de plus elle n'avait pas pris le temps de réfléchir avant d'agir, cependant elle ne pouvait plus reculer, elle s'était mise dans le pétrin elle aurait dû en finir avec cet homme dès l'instant où il avait insisté, non ce n'était pas lui qui la menait par le bout du nez, c'était elle qui était maitresse du jeu. Désormais la victime était dans un endroit d'où il ne pourrait réchapper, cet infâme taverne qui regorgeait de créatures plus dangereuses les unes que les autres serait son arrêt de mort.
La connaissance de créatures cauchemardesques pour la plupart des habitants de Galaway était resté à l'état de mythe, cependant l'éventreur Insomniaque était la preuve inéluctable de l'existence de ces créatures, un esprit perspicace s'en apercevrait tôt ou tard.
Pour ne pas prendre de risque il aurait fallu embrumer l'esprit de ce cher quadragénaire, mais prendre une telle mesure ne faisait pas partie du plan de Draz, pour elle le meilleur moyen de faire taire quelqu'un était de lui trancher net la gorge. Elle n'hésiterait pas en cas de doute, pour protéger sa chère famille évidemment plus que par simple plaisir.


Lorsque que l'homme lui tira une chaise elle fu d'abord septique, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de manières, surtout à son encontre et malgré ses centaines de siècles de vie. La vampire s'assit non pas sur la chaise tirée, mais en face de l'humain. Elle signifia à une serveuse à la peau mate que la note était pour elle et que celui-ci était son invité. La serveuse avait compris le message et le sens plus ou moins caché qu'il portait : Draz venait de décider que ce soir c'était chasse gardée, la gorge de cet homme lui appartenait et elle en ferait ce que bon lui semble, elle et personne d'autre n'aurait la responsabilité du sort de cet humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mer 18 Juil 2012 - 14:49

ViggoViggo se tenait debout au milieu des débris, il était dépité. On lui avait volé son challenge, son amusement de la nuit. Un instant, il avait cru au retour de la bête mais elle s'était fait attaquer par un des vampires. Il était partagé entre deux sentiments, la colère et la lassitude.
La colère car on s'était permis d'intervenir dans ses affaires. La lassitude car le combat n'avait à présent plus aucun intérêt, il n'y avait plus de challenge à trois contre un.

Cependant, c'est la colère qui prit le dessus. Il bouillonnait, il en voulait aux deux vampires qui s'étaient imposés. Gardant un certain flegme, il fit quelques pas vers sa veste. Il cherchait un moyen de se venger, un moyen de ramener le fun au centre de la partie.
Mais il devait se calmer, remettre ses idées en place. Il gardait tout de même un oeil sur les autres, pour ne pas être pris par surprise dans le cas d'un renversement de situation.

Il enfila son trench-coat et plongea sa main dans une poche interne au niveau du coeur. Il sortit son étui à cigare. L'étui métallique était composé de cinq tubes soudés l'un à l'autre. Il était bosselé et au premier regard, on pouvait dire qu'il avait vécu. Viggo le possédait depuis les années cinquante, quand il avait bossé à Cuba pour la CIA. Placé au niveau de son coeur, cet étui avait arrêté plus d'une balle ce qui avait causé les bosses.
Il ouvrit l'étui qui ne contenait que trois cigares et en sortit un. Il rangea l'étui à sa place et huma le cigare. Avec ses dents, il en arracha le début et cracha ce qu'il avait en bouche à coté de lui. Il le mit en boucha et le mâchonna inconsciemment.

Il se retourna pour faire pleinement face aux autres et alors qu'il cherchait ses allumettes, il eut une idée. Un grand sourire déchira à nouveau son visage, relogeant son cigare dans un coin de sa bouche. Du feu, il voulait du feu pour allumer son cigare mais c'était justement ça l'idée, il allait leur foutre le feu. Un bref regard lui fit repérer deux bouteilles peu entamées abandonnées par des clients affolés.

D'un pas rapide, il effaça la distance qui le séparait des bouteilles. Il en prit une dans chaque main et choqua les goulots l'un contre l'autre avec juste assez de force pour qu'ils se brisent. Les bouteilles étaient à présent ouverte de fragilisée. Il les saisit toutes les deux et se dirigea vers le bar.

Il posa les bouteilles sur le bar, il était à quelques mètres de la femme vampire, il la salua d'un signe de tête. Viggo fredonnait une chanson1 qu'il avait en tête depuis que son idée avait muri.

And I've been putting out fire with gasoline... Putting out fire.. With gasoline..

De la où était la vampire, elle devait pouvoir entendre les paroles. Viggo trouva finalement des allumettes dans une de ses poches, c'était une matchbook2. Il en craqua une et alluma son cigare avec. Il tira une ou deux bouffées avant de mettre le feu aux autres allumettes. Quand la matchbook eut bien prit feu, il saisit les deux bouteilles de sa main libre et les lança sur le lycan et le vampire face à lui. Les bouteilles explosèrent répandant l'alcool sur les deux combattants.

Il les regarda avec un sourire, cigare en bouche.

Eh oh, leur lança-t-il matchbbok en feu en main pour attirer leur attention.

Quand ils eurent tout deux levés les yeux vers lui, il lança la matchbook en feu vers eux. S'ils ne se dégageaient pas rapidement, ça ferait un joli feu de camp. Viggo s'adossa au bar et tirant sur son cigare se remit à fredonner.

And I've been putting out fire with gasoline... Putting out fire.. With gasoline..

Son attention restait portée sur le couple vampire-lycan et sur l'autre vampire dans les débris. La vampire était restée tout ce temps hors du combat, elle n'était donc pas une menace pour le moment.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Nealson
Vampire
avatar

Messages : 427
MessageSujet: Re: La taverne   Sam 21 Juil 2012 - 17:49

En un battement de cils, Kieran était debout, prêt à poursuivre les hostilités. Ses yeux de blanc nacré restaient fixés sur ses deux cibles potentielles. Il en avait oublié, l’espace d’un instant, Lady Velvet et le dernier vampire qui était aux festivités. Un grondement courroucé avait filtré les lèvres du blond, qui tenait désormais plus de l’animal que de l’homme. Que Kain se serve sur sa proie, dès qu’il avait le dos tourné, l’irritait au plus haut point. Surtout qu’il n’aurait jamais pu saisir cette occasion sans la table propulsée.

Il fondit à toute vitesse sur les deux, sans réellement choisir auquel il s’en prendrait en premier. Le vampire chanteur le fit pour lui, alors que le lycan s’embrasait sur place. Si la viande était à point, vu comment Kieran avait hérité d’éclats de verre et de substances inflammables diverses en renversant plusieurs mobiles … Il avait grandement refroidi ses ardeurs.
Mais l’occasion était trop belle pour ne pas saisir Kain en plein vol et lui faire payer son affront. Il se fendit, changea de trajectoire pour parvenir à son point de chute, dans son dos. Il ne lui donna pas l’occasion de se ressaisir après les ruades du lycan, et contrairement à ce que l’on aurait pu croire, il n’en avait pas après l’un de ses points vitaux. Il visa son bras droit, celui qui avait tenu son arme peu avant… Un craquement sonore se fit entendre dans tout le vacarme, alors que le policier lui brisait sans aucun scrupule, crocs autant que poigne à l’œuvre.
Kain découvrait à ce moment-là une autre facette du vampire tout aussi peu reluisante. Il attaquait avec une précision extrême et saisissaient les moindres opportunités, que ce soit avec une arme à la main ou à coups de crocs. Assurément, le vampire n’avait pas lésé son entraînement plus spécifique au profit des armes à distance. Ses crocs avaient percutés une artère, en plein dans le bras, pompant une large quantité de sang en quelques secondes. Sa seule erreur fut de ne pas arriver à décrocher assez vite, tellement le fluide vital lui manquait, tellement il s’en était privé et passé ces derniers temps. Le goût était plus fétide que celui des humains mais disposait d’une variété unique de sensations. L’impression terrible d’aspirer une myriade de vies simultanément…

Il reprenait tout juste ses esprits. Ses sens à nouveau en éveil, sa soif de sang encore fortement présente mais quelque peu apaisée. Il venait de perdre son avantage et se retrouvait dans une situation moins pratique. Il avait flanché … Mais comme un chasseur qui ajuste avec une patience extrême le tir sur sa proie, il ne s’en était pas détourné. Non, depuis le début, ç’aurait été sa cible.

« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Velvet
Vampire
avatar

Messages : 124
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 23 Juil 2012 - 9:22

Lorsque Kain se heurta brutalement au lycan, ou plutôt se fit violemment heurter, il fallait rendre au moins justice à la boule de poils, il était d'une rare combativité et il luttait férocement à chaque seconde contre tous ses adversaires, il retomba non loin de Velvet qui finissait ce qui restait dans son verre. A ses quelques paroles, elle se contenta d'un grondement agacé, même si elle ne pouvait s'empêcher de lui donner raison sur un point : Kieran se montrait d'une rare sauvagerie qui contrastait avec ses paroles et sa philosophie qu'il avait tenté de leur expliqué quelques instants auparavant.

Un léger sourire satisfait se dessina sur le visage de la vampire. Le policier avait beau essayer de travestir sa nature, il faudrait qu'il finisse par admettre qu'il était tout aussi sanguinaire et tout aussi barbare que n'importe quel vampire et surtout que son vernis de civilisation tenait encore moins que celui de Velvet. Mais il faut dire qu'elle était particulièrement douée pour garder son calme en toute circonstance et que pour l'instant, elle ne se sentait en rien menacée par les éclats de testostérones de ses congénères.

C'est alors qu'une fois de plus le lycan fit des siennes et fut durement réprimé. Décidément, il devait être masochiste pour s'acharner autant, elle n'avait pas d'autre explication même si les coups qu'il portait étaient tout de même efficaces. Elle en avait complètement oublié le troisième vampire tant elle était obnubilée par la boule de poils et ce qu'il faisait pour essayer de se dépêtrer de ce mauvais pas lorsqu'un craquement d'allumette, une odeur de souffre et surtout une petite flamme vacillante lui fit dresser l'oreille et se tourner en direction de Viggo.

Elle écarquilla les yeux lorsqu'elle vit ce qu'il venait de faire. Autant elle ne pouvait guère le blâmer pour vouloir se débarrasser du lycan, autant utiliser le feu pour un vampire était totalement stupide et surtout dangereux. Et elle ne voulait pas être mise en danger pour des délires de collégiens pré-pubères qui ne semblaient avoir pas trouvé de meilleur palliatif à la mesure de leur virilité dans les vestiaires du gymnase que de faire saigner leurs petits camarades.

Alors qu'elle commençait à se sentir légèrement agacée, elle sentit plus qu'elle ne vit Kieran se relever et attaquer Kain avec encore plus de rage qu'elle ne l'aurait imaginé. Haussant un sourcil et secouant la tête de plus belle, son regard se porta finalement sur l'arme qui gisait au sol avec son chargeur non loin. Elle déposa son verre vide sur le zinc et s'approcha tranquillement de l'objet qu'elle ramassa et qu'elle manipula avec une dextérité qui montrait son habitude des armes à feu.


"Меня это достало*… moi qui pensait passer une soirée tranquille à discuter entre personnes civilisées… Vous les hommes être vraiment stupides."

Un déclic sec se fit entendre. Elle venait de charger l'arme et s'apprêtait à viser. La question était de savoir, sur qui elle allait-elle tirer ? Elle savait qu'aucune de ses balles ne serait létale mais elle avait besoin de laisser éclater son agacement face à leur stupidité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Jeu 26 Juil 2012 - 18:23

Le lycan n’arrivait pas à terminer le moindre de ses assauts et cela ne faisait qu’attiser sa fureur. Alors Qu’il venait enfin de se débarrasser du vampire qui le mordait à l’épaule, le lycan sentit une vive chaleur se propager sur son dos. Il ne mit pas longtemps a comprendre qu’il venait de subir une nouvelle attaque, et rapidement cette chaleur devint douloureuse très douloureuse.
Le loup garou rugit de douleur tout en faisant des rouler-boulet afin d’éteindre le feu. Il en avait oublié toutes les créatures autour de lui. Et lorsqu’il se releva, péniblement, les yeux injectés de sang, une partie de l’omoplate mise à nue et brulée par les flammes, il canalisa toute sa rage sur la première personne dont il croisa le regard.

« Toi… »

Le lycan articulait mal, mais l’ont pouvait quand même distinguer ce qu’il disait.

« Toi… ! »

Il fit quelque pas en direction de Viggo

« Tu vas… »

La bête termina sa phrase dans un rugissement

« MMMOOOUURRIIIIRRR ! »

Le lycan sauta contre le vampire, cette fois si rien ne l’empêcherait d’en finir avec sa proie il ouvrit grand les bras. Certes le vampire pourrait le blesser, mais il ne pouvait en aucun cas esquiver l’attaque. Faisant fit de toute douleur il attrapa viggo, entre ses griffes.

Le serrant bien fort il sentit l’os d’un de ses bras se briser. Puis d’un coup le lycan le lança de toute ses force de l’autre coté du bar.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: La taverne   Ven 27 Juil 2012 - 18:13

Le vampire était fermement accroché sur le dos du lycan, assurant sa prise et tentant de lui planter ses crocs dans la chair. Il avait l’impression d’être un cowboy sur un de ses taureaux mécaniques. Sauf que la le taureau était équipé de griffe et de dents. Peu importe, Kain s’amusait comme un enfant, ne voyant que le coté jeu, laissant totalement de coté toute notion de danger. Du moins jusqu’à ce qu’il ressente une odeur différente, une forte odeur d’alcool.

Le vampire n’oubliait pas qu’il n’était pas le seul à s’amuser contre le lycan, aussi il jugea cette odeur trop suspecte et préféra quitter son « cheval d’arçon ». Profitant d’un énième mouvement d’épaule du lycan il lâcha prise et fut propulsé sur le coté.
Mais alors qu’il allait se réceptionner, Kain vit le policier fondre sur lui. Pas le temps de reprendre son équilibre, il allait essuyer l’attaque de Kieran de plein fouet. Il n’eut que le temps de ce saisir d’un morceau de bois et prit l’attaque de plein fouet.
Le vampire sentit deux douleurs vives. La première au niveau du bras, accompagné d’un craquement d’os, et la seconde au niveau de la gorge.
Mais voilà, l’appel du sang sembla la plus forte, et le vampire semblait se concentrer sur le nectar qu’il était en train d’avaler. Une occasion pour le vampire de contre attaquer.

Il lui planta le morceau de bois dans la cuisse l’enfonçant de toutes ses forces. Avant de se mettre hors de porter du vampire.

« Regardez moi ça, qu’est ce que tu disais, au sujet des monstres comme nous, que jamais tu chassais ? Que tu avais encore des qualités humaines ? »

Le vampire se servait de sa main gauche pour empêcher le sang de gicler de sa gorge. L’autre bras étant fracturer le bouger était trop douloureux. Un sourire malsain s’affichait sur ses lèvres.

« Alors il t’a plu mon sang, monsieur qui à des principes ? Et le combat, la violence, la chair que tu as déchiré… Ose me dire que tu n’as éprouvé aucun plaisir ! ça se voit dans tes yeux ! »

Tout en parlant il analysait la situation. Le vampire doutait quand à l’issus de l’affrontement, il avait été griffé par le lycan, son bras était cassé et le vampire lui avait bu une partie de son sang. Les plaies se régénèreraient vite, ce n’était pas le problème, mais tous ce petit jeux l’avait fatigué. Il avait besoin de sang, car il sentait sa force diminuer.

A ce moment là, la russe pointa une arme sur le duo, les menaçant. La situation devenait encore plus compliquée. S’il prenait en plus une balle, alors il était clair qu’il n’avait aucune chance de prendre le dessus sur le conflit.
Mais on avait qu’une vie non ? Et puis de toute façon Kain l’avait déjà consumé il y a des centaines d’années alors…
Le vampire retira sa main de son cou, c’était suffisamment cicatrisé pour que le sang ne continu plus de gicler. Il analysa brièvement la situation.

Des débris de tables à ses pieds, face à lui le vampire qui était blessé à la cuisse… Kain esquissa un sourire.

« Tu vois qu’en fait tu es comme nous, un prédateur. »


Il se baissa pour se saisir d’un morceau de table, un d’assez grande superficie.

« Mais au lieu de pleinement l’assumer, tu te contente de jouer le pseudo justicier, tu focalise ton coté animal en justifiant tes crimes »


Il se redressa.

« On a moins mauvaise conscience si on tue des méchants monsieur le policier ? Mais le problème c’est que je suis rancunier »

A peine sa phrase terminée, il jeta le morceau de bois. Mais à la verticale, et contre personne. Le vampire se propulsa contre le policier en même temps, la table lui servant de bouclier obstruant la vue de Lady Velvet. Avec sa main valide se protégea et put atteindre le cou du vampire dans lequel il planta ses crocs.

C’était sans doute sa dernière attaque, Kain savait pertinemment que Kieran ne lui laisserait pas assez de temps pour qu’il reprenne les forces nécessaires pour continuer le combat, mais cette dernière offensive en valait largement le coup.

Œil pour œil, dent pour dent…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur J. M.
Humain
avatar

Messages : 235
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 30 Juil 2012 - 20:26

Alors que le professeur tira la chaise, la jeune femme alla s’asseoir en face. Décidément elle était prudente et ne concédait pas grand chose, même pas un simple geste de courtoisie. Pas étonnant vu la mal qu’il avait eu à ne serait lui faire dire quelques mots. Souriant il s’installa donc sur la chaise qu’il avait tiré.

Il l’observa commander, avec de simple gestes. Pour le professeur cela signifiait que le lieu était plus qu’un endroit ou elle était déjà venue une fois ou deux… Non elle était sans aucun doute une habitué de ce bar miteux.
L’espace d’un instant James eu la désagréable sensation d’être pris aux pièges. Il chassa cependant rapidement cette pensée, préférant se concentrer sur la jeune femme qu’il avait en face de lui.

Il récupéra alors le menu qui était négligemment posé sur la table et parcouru distraitement des yeux la liste des boissons proposées. Il sourit et demanda une absinthe à la serveuse, avant de fixer de nouveau les yeux de l’inconnue.

« Maintenant que nous sommes confortablement installés peut être pourrions nous mieux nous présenter. Je me nomme James, je suis professeur et enseigne la zoologie, ma spécialité étant l’évolution, la survit, je suis un vrai adepte des théories de Darwin. »

Il marqua une petite pause avant de reprendre.

« Je suis ici depuis peu de temps, j’ai décidé de m’isoler, une sorte de parenthèse dans ma vie active. »


Il sourit alors que la serveuse apportait leurs boissons.

« Et vous mademoiselle ? D’après votre accent j’aurais tendance à déduire que vous n’êtes pas originaire de cette petit ville Irlandaise, mais peut être que je me trompe. »

Alors qu’il parlait le professeur avait gardé une main sur sa canne, impossible de se défaire de cette étrange impression, de ce sentiment d’insécurité…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mar 31 Juil 2012 - 20:34

ViggoViggo était toujours accoudé au bar, entre deux bouffées, il se mit à rire en voyant le lycan prendre feu. Il jouissait d'avoir réussi son coup, si ça c'était pas pimenter la situation. Un grand sourire déchirait son visage et il se mit à faire des ronds avec la fumée qu'il expirait. Il savourait le moment et se détachait petit à petit de la situation. Il se mit à penser au repas qui suivrait l'affrontement, il se ferait bien un petit gros. L'avantage des petits gros, c'était leur sangs sucré et leurs peaux tendre. Il imaginait sa future victime dans la fumée qu'il venait de cracher.

La voix caverneuse du lycan le sortit de sa rêverie.  il se concentra à nouveau sur la bête son cigare dans la main droite. Voyant son adversaire s'élancer sur lui, il lui jeta son cigare au visage et fit un mouvement pour dégager sa veste, il serait ainsi plus libre de ses mouvements. Cependant le vampire avait présumé de sa rapidité. En effet, alors que sa veste touchait le sol, il sentit les bras du lycan se refermer sur lui.

Son cerveau se mit en ébullition. S'il avait été rêveur il y a quelques instants, à présent, son cerveau fonctionnait aussi vite que l'éclair. Dès qu'il sentit le lycan sur lui, il analysa toute les possibilités d'attaque. Il fit rapidement un choix et porta sa main droite au couteau qu'il avait dans le dos. Mais une fois encore, il ne fut pas assez rapide et une vive douleur déchira son bras droit. Le lycan venait de refermer son étreinte.

La douleur qu'il venait de subir mit en route les derniers neurones au repos de son cerveau. Il passait à la vitesse supérieur et pour la première fois depuis la reprise de leur affrontement, il prenait l'avantage sur la bête. Il planta ses crocs sur la première partie de chaire qui s'offrait à lui, c'est à dire le cou du lycan, il put ainsi le blesser et se nourrir, le sang de lycan s'était pas trop son truc. Pendant ce temps là, sa main gauche glissa dans son dos et saisit son couteau. L'avantage d'être boucher de formation, c'est de connaitre l'endroit des organes, ainsi le foie est du coté droit et donc à portée de la main gauche du vampire. Il saisit le couteau et enfonça avec force son couteau dans le foie du lycan. Au vu de la façon dont il avait vidé son verre au début de leur rencontre, il devait être habitué à boire et donc son foie devait être sensible.

Alors qu'il retirait le couteau de la plaie pour asséner un nouveau coup vertical pour déchirer la moitié du coté de la bête. Mais le lycan se mit à nouveau en mouvement, il envoya le vampire voler derrière le bar. Il perdit le couteau dans le mouvement qui tomba devant le bar. Toutefois, Viggo arracha le morceau de peau qu'il tenait dans sa bouche.

Le vampire s'éclata contre les étagères à alcool derrière le bar et s'écroula au sol. Durant le choc, il sentit au minimum deux de ses cotes se briser. Il était un peu sonner et couvert d'alcool. Il secoua la tête pour retrouver ses esprits et cracha le morceau de peau qu'il avait en bouche. Du sang de lycan coulait de ses lèvres.

Oh yeah baby..

Un nouveau sourire déchira le visage du vampire pendant qu'il se redressait sur son bras valide. Cela faisait longtemps que Viggo n' avait pas rencontré autant de difficulté et Dieu que c'était bon. De plus, le peu de sang qu'il venait d'absorber augmentait sa vitesse de régénération.  

Il donna une impulsion avec son bras gauche pour se retrouver sur son dos et se propulsa avec ses pieds pour atteindre l'autre coté du bar. Il se redressa pour se retrouver assis dos au bar pour souffler un peu et se soigner. Il se mit à réfléchir à sa prochaine attaque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Nealson
Vampire
avatar

Messages : 427
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 6 Aoû 2012 - 19:08

La douleur fulgurante dans sa cuisse lui fit l’effet d’une décharge électrique. Kieran se crispa, reprenant tout à fait ses esprits, alors que sa proie devenue prédateur s’arrachait à sa prise. Il grogna d’un air un peu sauvage, alors que sa jambe blessée tremblait, forçant son genou à plier au sol.
Il soufflait difficilement, sans parvenir à se concentrer sur ce qui se passait aux alentours. Il crut simplement saisir que le lycan avait changé de cible, ce qui était préférable pour lui, en cet instant. Mais ce déclic familier en fond, couvert par les paroles de Kain… Ne lui avait pas échappé. C’était sa propre arme qu’on risquait de retourner contre lui. Son regard d’acier traversa son adversaire pour se porter derrière lui, vers Lady Velvet. Elle la tenait comme une experte. Et cette vision, de cette femme en robe, si distinguée, tenant ce pistolet qui avait déjà eu à ôter un certain nombre de vies par le passé… Avait quelque chose d’incongrue mais de beau. Il en oublia presque la douleur, durant l’espace d’une seconde.

Une seconde de courage qui lui permit de retirer violemment le bout de bois ancré dans sa jambe. Il savait une chose, sur sa condition, c’était bien que de garder le moindre corps étranger menaçait de retourner sa faculté de cicatrisation rapide contre lui. Mais l’idée même de perdre du sang l’agaçait au plus haut point. Il resta un genou à terre, sans vouloir se relever pour faire preuve d’une quelconque fierté, palliant comme souvent à la survie la plus élémentaire, s’improvisant un garrot à toute vitesse pendant que Kain prenait le temps de lui faire la leçon. Qu’il perde sa salive, lui n’avait pas le temps de perdre une goutte de sang en plus. Il était déjà assez mal avant d’arriver au bar, s’il se blessait davantage, ce n’était pas une courte perte de contrôle qu’il risquait d’avoir.

« Je suis un monstre autant que vous. J’assume parfaitement ma nature de chasseur, Kain. Et je chasse… Ce n’est qu’une question de régime alimentaire. »

Son sourire s’étira à mesure sur ses crocs encore ensanglantés.

« Le sang appelle le sang. Tu devrais le savoir mieux que quiconque. Tu m’as provoqué, tu récoltes ce que tu sèmes. Ton sang est souillé de milliers de vies, il n’en a même plus de goût propre. Le mien a au moins le mérite de sentir le fiel des criminels. C’est ça, qui nous différencie. »

Il observa son manège sans ne voir aucune issue. La plaie ouverte à son cou commençait déjà à cesser de s’écouler. Kain avait perdu beaucoup de sang mais il était encore vif. La différence entre eux deux se faisait maintenant sentir, alors que sa cuisse continuait de saigner à grosses gouttes, la régénération bien plus lente. Il était sans doute plus entraîné, mais plus jeune et en manque cruel de sang, qui plus est désarmé. Ne lui restait que la même arme q’employait Kain en cet instant, non pas ces morceaux de bois dressaient en maigres boucliers, mais bien la rage de « vivre ».

Avec sa jambe blessée, il ne put compter sur l’esquive, dans laquelle il excellait en temps normal. Kieran tenta tout de même mais fut heurté par le bois, à nouveau à terre et bien vite coincé sous le vampire. Les crocs pénétrèrent sa chair aussi vivement, sans qu’il n’ait l’occasion de réagir à temps. Merde.

Il se débattit avec lenteur, puis avec davantage de frénésie alors qu’il sentait son fluide vital lui échapper avec ce qu’il lui restait de conscience. Il fut inspiré de lui avoir brisé le bras, car Kain ne parvint pas à maintenir fermement sa prise, ce qu’il n’aurait eu aucune difficulté en temps normal. Le policier ne se fit pas prier, préférant s’arracher une petite partie du cou plutôt que de risquer de se faire entièrement vidé. La tête lui tournait pourtant déjà. Il ne lui resterait que la force de s’échapper ou de lui rendre un coup peut-être fatal. Le temps de la réflexion, il entendait déjà ce chuintement familier… Celui de son arme prête à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Velvet
Vampire
avatar

Messages : 124
MessageSujet: Re: La taverne   Mar 7 Aoû 2012 - 18:00

Décidément les hommes n'avaient aucune tenue. Alors qu'elle soupesait l'arme pour essayer de visualiser en gros le nombre de balles qui lui restaient dans le chargeur, la vampire laissa échapper un profond soupir.

"сукины сыны*... Vous avoir gâché ma soirée maintenant. Je suis fâchée de voir comment vous agissez dès que votre orgueil de mâle est en jeu. Ca être vraiment navrant."

Elle secoua la tête lorsqu'elle vit Kain brandir un morceau de la table comme un bouclier dans sa direction et, pour la première fois depuis le début de la bagarre, elle laissa échapper un sourire. Comme si un simple morceau de bois pouvait l'empêcher de faire quoi que ce soit. Visiblement, il n'avait pas vraiment pris toute la mesure des capacités de la vampire et ce n'était pas plus mal finalement.

Le petit discours de Kieran ne fit qu'accentuer son sourire. La différence qu'il tentait de faire était minime d'après elle mais elle trouvait sa façon d'essayer de tourner les choses à son avantage amusante. Criminels ou pas, ils restaient des humains, des victimes dont il s'abreuvait et il était tout aussi coupable qu'eux.

Elle se baissa alors, relevant sa jupe jusqu'à mi-cuisse et jeta un regard devenu brusquement froid au bouclier de bois que s'était fait Kain. Elle s'avança alors tranquillement et, en un clin d'œil décocha un violent coup de pied digne d'un karatéka sur le bouclier de fortune qui se fendit en deux sous ses yeux, les morceaux tombant sur le sol et mettant le vampire à découvert.


"Bien. C'est mieux ainsi je trouve."

Reculant d'un pas, elle remis sa jupe en place, l'air toujours aussi calme et brandit son arme en direction de Kain qui semblait toujours obnubilé à l'idée de vider Kieran de son sang.

Elle tira un coup dans sa direction. Juste un, visant l'estomac avec une précision qui en disait long sur ses capacités à manier des armes.

Une fois la balle tirée, elle se tourna en direction de Kieran, secoua la tête en le voyant à terre et reporta son attention sur le lycan enflammé et le vampire pyromane. Elle hésita quelques secondes. Après tout, perdre un lycan était tout sauf un drame non ? Mais ce vampire avait gâché la soirée en faisant preuve d'un manque de civisme flagrant.

Et son tailleur était fichu. Ca, elle ne pouvait pas le digérer avec un simple sourire.
Elle visa de nouveau et tira sur Viggo, visant cette fois les poumons. Elle n'avait pas la moindre intention de tirer dans le cœur ou toute autre partie qui aurait risqué d'être fatale. Après tout, elle était civilisée elle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Jeu 9 Aoû 2012 - 16:14

Draz GuulDraz observa son interlocuteur pendant un court instant, puis délicatement elle saisit son verre, jeta un bref regard vers le contenu qui avait une horrible teinte jaunâtre. Elle sirota tranquillement sa bière avant de poser sauvagement la choppe, même si le liquide la dégoûtait elle avait descendu tout le contenu d'un seul trait.

Ce professeur ... James, peu importait son nom pour Draz elle n'avait que faire de sa présentation, jusqu'au moment ou ce dernier déclara s'intéresser et même être un spécialiste dans l'évolution. Alors, c'était bien ça, non il n'était pas venu ici par hasard et la ville irlandaise aurait surement pu chambouler quelques-unes de ces théories. Un sourire amusé se dessina lentement sur les lèvres de la femme à la peau tannée.

" Comme tout bon professeur que vous êtes vous tenez surement un beau bestiaire et à mon humble avis vous n'aurez pas fini d'être surpris par le vaste éventail d'animaux que vous trouverez sur cette chère côte irlandaise "

Draz s'étira avant de regarder avec un peu plus d'obstination cet homme qui lui faisait face.

" Décidement je vous sens tendu monsieur James, allons vous ne chercher qu'un peu de bon temps ici n'est-ce pas? Et bien je vous l'accorde "

Le sourire qui avait naquit quelque instant plutôt avait brutalement disparu.

" A vrai dire je ne m'intéresse pas trop au charabia des scientifiques comme vous, pourtant selon vos confrères le continent d'où je viens serai le berceau même de l'humanité. "

Draz écrasa doucement une mouche qui avait eu l'impudence de se poser non loin de son pouce gauche.

" Que penseriez-vous professeur, si il existait une race bien supérieure aux humains, mais que celle-ci restait cachée dans l'ombre, patiente, que penseriez-vous si au bout du compte vous étiez la proie "
Revenir en haut Aller en bas
Professeur J. M.
Humain
avatar

Messages : 235
MessageSujet: Re: La taverne   Ven 10 Aoû 2012 - 19:27

La conversation prenait une toute autre tournure. James le sentait, il avait initié un jeu qui s’avérait être plus dangereux qu’il ne le pensait. Cette sensation, désagréable, se ressentit d’être pris au piège devenait de plus en plus importante.
James avait l’impression d’être une souris blanche perdue dans un nid de vipère. L’espace d’un instant le professeur se demanda si avoir été captivé par cette étrange jeune femme ne provoquerait pas sa perte.
Il chassa cependant ces pensées néfastes de son esprit, et se focalisa sur la conversation.

« Ainsi vous êtes originaire d’Afrique, mais je vous trouve bien catégorique quand à nos charabias scientifiques. La connaissance peut être une arme terrible vous ne pensez pas ? Laissez moi donc vous démontrer que le savoir est une force. »

James sorti de sa poche une fiole contenant un liquide transparent. Aucune étiquète sur le verre, absolument rien qui indiquait la nature du contenue du tube.

« Voyez vous, vous ne savez pas ce que contient ce récipient, de l’eau normale totalement inoffensive, ou un poison violent, voire même mortel. »

Il jouait avec la petite fiole, la faisant rouler dans sa main.

« Ce petit geste anodin soulève une multitude de questions, suis-je dangereux ? Suis-je équipé de plusieurs de ces fioles ? Je suis un scientifique et possède donc une connaissance anatomique, métabolique très poussé, je suis chimiste à mes heures perdus, donc avec toute ses connaissances j’aurais peut être pu mettre au point une solution dangereuse mortelle, un véritable poison… »

Il fixa la jeune femme dans les yeux, James savait qu’il avait orienté la partie de façon radicale et qu’il n’avait aucun moyen de faire machine arrière. Il devait aussi se montrer d’une extrême prudence. Avec sa main libre le professeur avait discrètement retiré la sécurité de sa canne, ainsi au moindre geste il pourrait la sortir de son fourreau sans difficulté.

« Pour ce qui est de votre dernière question je dirais que non, je ne crains pas cela. Depuis la nuit des temps, l’histoire a toujours démontré que les espèces supérieures n’ont jamais eu à se cacher dans l’ombre. Si vraiment l’humanité avait peu de chance de survivre face à une autre espèce, alors elle ne serait pas dans l’ombre mais déjà en train de nous défier. Vous ne pensez pas ? »

L’assurance que montrait James était en réalité du bluff. Dans sa fiole il y avait certes du poison, mais rien qui ne puisse réellement terrasser un vampire. Car ce que James ne savait pas, c’est qu’il répondait au défi d’une créature qui était tout sauf de son espèce…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Dim 12 Aoû 2012 - 20:52

L’attaque de la bête réussit. C’est avec un plaisir absolument pas dissimulé, que le lycan planta ses griffes dans la chaire du vampire. Cependant, affaiblit par les nombreuses attaques qu’il avait subit. En plus son épaule était douloureuse à cause de la brulure. Aussi la bête ne put que subir, impuissante, la contre attaque du vampire.
Cette contre-attaque fut d’ailleurs particulièrement douloureuse. Le lycan laissa échapper un hurlement alors qu’il se débâta vigoureusement, avec l’énergie du désespoir.

Difficile de dire ce qui c’était passé, le loup cru entendre un, peut être plusieurs coups de feu, difficile à dire, il ne savait d'ailleurs même pas si c'était lui qui était visé… La seule chose qu’il nota, c’est que le vampire relâcha sa prise et que de nouveau il était libre.

Le lycan tituba, épuisé, sonné par la douleur, ayant perdu bien trop de sang pour continuer de se battre contre autant de créatures.

Il se tenait péniblement sur ses quatre pattes, respirant bruyamment, observant les lieux. L’espace d’un instant on sembla l’avoir oublié. Plus aucune attaque contre lui, c’était le moment idéal, inespéré pour tenter de quitter cet enfer.

Aussi le loup regarda attentivement un moyen de quitter le lieu. Impossible de sortir par la porte, trois des vampires lui barraient le passage. Non il ne restait plus qu’une issue.

Stasi, regroupant ses dernières forces, se propulsa contre la fenêtre de la taverne. Il sauta alors pour traverser la surface vitrée, mais même sa vue commençait a décliner, aussi il visa mal et tapa contre le rebord de la fenêtre. Ce coup le surpris et il loupa sa réception, tombant contre le sol.

Le lycan mit une ou deux secondes avant de se relever. Il s’éloigna, titubant, dans une ruelle adjacente à la taverne pour finir par disparaitre dans l'obscurité de la ville.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mar 14 Aoû 2012 - 14:25

Draz GuulL'insécurité... la peur, elle semblait ronger cet homme et Draz le sentait. Son flair pareil à celui d'un animal pouvait décomposer les divers sentiments des êtres qui l'entouraient. La vampire était captivée par les battements du coeur de ce James, l'odeur dégagée par l'infime sueur sur sa peau... ces signes lui donnaient les informations qu'elle voulait, il réagissait comme tout bon humain qui se sent menacer, son instinct lui avait surement soufflé qu'il était dans une situation on ne peut plus inconfortable. Cependant, le mouvement qu'il avait pris le soin de discrètement exécuter avait échappé à la vampire, l'africaine était bien trop confiante quant à ses capacités pour se soucier des mouvements de l'inconnu c'est à peine si elle prêtait attention à ces agissements.

" Dangereux "

lentement, le regard de Draz se teinta de rouge

" Quelle plaisanterie aberrante, vous vous méprenez sur votre propre compte "

La vampire se délecta du plaisir qu'elle éprouverai à broyer cet être qui osait se mesurer à elle, puis finit par se lever. D'un bon elle sauta derrière sa victime, la lame de son kanjhar bien au chaud toujours sous sa veste de cuir, n'en voyant pas l'utilité. Elle pourrait le tuer d'un seul geste, lui briser la nuque serait un jeu d'enfant. Savait-il à qui il avait à faire ? Probablement pas... La vampire savait qu'elle n'éprouverai aucune pitié à tuer cet homme, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: La taverne   Mar 14 Aoû 2012 - 19:34

L’attaque du vampire triompha et il sentit le sang chaud de son adversaire du moment couler dans sa bouche, descendre le long de sa gorge. Déjà il sentait les effets du fluide rubis dans son corps. Une énergie nouvelle l’envahissait.
Cependant cet instant fut de courte, très courte durée. Car alors qu’il se délectait du nectar de Kieran, la demoiselle n’était pas en reste, et elle fracassa sa maigre défense de bois d’un magnifique coup de pied. Pendant ce temps sa victime s’arracha de son emprise et le sang cessa d’affluer dans son palais.

Kain décida alors de se reculer afin d’éviter une quelconque contre-attaque de la part du policier. Il avait cependant était bien imprudent et ne s’était méfié que d’un seul vampire. Lorsqu’il entendit le coup de feu il compris, mais bien trop tard. Déjà la douleur irradiait son ventre. Le vampire plaqua sa main sur la plaie faites par la balle, afin de limiter un maximum l’hémorragie. Le sang qu’il venait de boire était suffisant pour le faire survivre à cette blessure mais trop peu pour continuer le combat. Il était grand temps pour le vampire de tirer sa révérence.

Kain grimaça sous l’effet de la douleur, mais tint quand même à répondre au policier.

« Nous ne sommes pas des monstres, le seul monstre présent dans cette salle, c’est toi, toi qui n’assume pas ce que tu es. Toi qui te dit défenseur des humains, mais qui les trahit à la moindre pulsion incontrôlable. Nous au moins nous sommes franc, nous assumons ce que nous sommes, tu es bien pire que nous… »

Il avait eu du mal à formuler son petit discours, la douleur lui coupant le souffle.

« Mais j’ai bonne espoir, tu ne sembles pas être un cas désespéré… »

Il lui adressa un petit sourire, et se retourna vers la vampire qui le tenait encore en joue.

« Chère Lady… J’avoue que j’adore votre… jeu de jambe… Et votre adresse au tir m’impressionne. »

En disant cela il avait entendu un fracas de vitre et avait deviner ce qui c’était passer, le lycan avait décidé de fuir, sans doute trop amoché… Une proie facile, et Kain avait besoin de sang, urgemment.

« Maintenant je vais devoir vous laisser… Mais sachez que j’ai adoré notre petite rencontre… Je serais ravi de vous voir de nouveau… »

Il recula d’un pas fixant la Russe, et dans un dernier souffle lui tint ses dernier propos avec un ton plutôt glacial.

« Maintenant si tu veux en finir avec moi… Fais moi l’honneur de ne pas utiliser… ce gadget… ça te rends trop humaine… »

Il termina par un petit clin d’œil, grimaçant toujours sou l’effet de la douleur.

Uniquement si vous le laissez partir :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mar 21 Aoû 2012 - 10:03

ViggoViggo avait repris son souffle, son bras ne s'était bien entendu pas encore ressoudé mais au moins il lui faisait moins mal. Il passa d'une position assise à accroupi, il se tourna face au bar et bondit pour passer au dessus, posant sa main gauche sur le bar pour s'aider.

En quelques secondes, alors que sa main se posait sur le bar, il constata la fuite du lycan mais surtout que la vampire le visait d'un pistolet. Dans un moment de pur réflexe, il envoya son épaule droite vers l'arrière et retomba douloureusement sur le dos à l'intérieur du bar. De là, il vit la balle se loger dans le mur, à n'en pas douter que sans ce réflexe, son poumon droit serait à présent gratifié d'un joli trou. Apparemment, ce n'était pas la première fois qu'elle utilisait un pistolet.

Viggo se redressa en grimaçant, à nouveau assis à l'intérieur du bar, il secoua la tête comme pour chasser la douleur. Il n'y avait pas à dire, c'était une rude soirée qui touchait à sa fin, du moins il l'espérait. Il remarqua les poches de sang dans le frigo à hauteur de son épaule un nouveau sourire s'afficha sur son visage.

Il était temps de faire la paix. Le lycan avait fui, il n'y avait plus d'enjeu et franchement il ne se sentait plus d'humeur à se battre. Il saisit deux pochettes de sang dans le frigo et se redressa tant bien que mal. Il posa les deux pochettes sur le bar, saisit deux verres, les posa sur le bar. Décidément avec une seule main valide, tout prenait plus de temps. Le vampire saisit une bouteille de vodka et en mis une bonne dose dans chaque verre, ensuite il y ajouta le sang. Un vrai Bloody Mary en somme, de quoi revigorer le corps et l'esprit.

Il en poussa un vers la vampire avec un léger sourire.

Je pense que c'est le moment de faire la paix... Je n'avais et n'ai toujours rien contre vous.. Seul le lycan m'importait... Excusez-moi si j'ai gâché votre soirée...

Il saisit son verre mais attendit la réaction de son interlocutrice avant de boire. Il restait malgré tout attentif, si elle se remettait à tirer, il aurait intérêt à réagir vite. Par contre, il ne portait plus aucune attention aux autres, il n'avait même pas remarqué le départ d'un des deux vampires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Professeur J. M.
Humain
avatar

Messages : 235
MessageSujet: Re: La taverne   Mer 22 Aoû 2012 - 17:00

Il semblerait que la petite farce du professeur ait fonctionné. Il sentit l’espace d’un instant l’assurance de la jeune femme disparaître… A moins que ce ne soit qu’une idée qu’une impression qui avait germé dans l’esprit du professeur.

Alors qu’il commençait a sourire, persuadé de mener le jeu, en l’espace d’un instant, d’une fraction de seconde la demoiselle se trouva derrière lui, plus menaçante que jamais.

Difficile à expliquer, mais le professeur se sentit soudainement en danger, un danger de mort. Aussi les gestes qu’il effectua l’instant d’après ne furent pas calculé, un peu comme une série de réflexes dictées par son instinct de survie.
Aussi à peine la vampire s’était placée derrière lui, que le professeur pivota, s’éjecta de sa chaise à une bonne distance tout en dégainant son épée.

Une fois à distance de la vampire, James tenta de se calmer de reprendre ses esprits. Il dirigea sa lame vers le sol afin de tenter de calmer la situation.

« Allons, ne pensez vous pas que nous nous emballons un peu ? Tous ça pour un flacon d’eau ? »

James était focalisé sur la jeune femme, l’environnement, les gens autour de leurs tables avaient disparu. Il tentait de ne pas la quitter, afin d’une nouvelle fois ne pas se faire surprendre si elle avait décidait de passer à l’acte.

Maintenant le professeur regrettait amèrement lui avoir rendu son poignard. Le pouce main du professeur qui tenait son sabre était posé sur le petit mécanisme. Ainsi si la jeune femme se montrait agressive, il ferait couler du cyanure sur toute la lame.

Malheureusement James ne savait pas qu’il avait affaire à une vampire et non une humaine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Ven 24 Aoû 2012 - 20:30

Draz GuulDraz dû reconnaitre que cet homme n'était pas aussi vulnérable qu'elle l'aurait cru. Apparemment, il possédait plus d'un tour dans son sac, notamment cette lame qu'il venait de sortir avec une habileté propre à un homme d'expérience. Il savait qu'il jouait maintenant à un jeu dangereux, mais pouvait-il seulement comprendre que son adversaire n'était pas du genre humain, que sous cette apparence de femme se cachait un être sanguinaire doué d'une force surnaturelle. Il le devinerait surement dans les prochaines secondes. Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de la prédatrice.

" Je n'ai que faire de votre flotte insignifiante et peu importe le prétexte, je me ferai un immense plaisir de vous montrer à quel point vous vous fourvoyez concernant votre savoir "

Pour ponctuer son intervention, elle s'élança à nouveau telle une lionne, à la fois agile et rapide. On décelait la sauvagerie de sa nature dans l'éclat de ses yeux. L'artillerie lourde qui composait l'intérieur de sa mâchoire était d'une efficacité mortelle et c'est toutes dents sorties qu'elle choisit de s'attaquer à la nuque de l'humain, au risque de se faire empaler par la lame de celui-ci.

Si l'action réussit:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Professeur J. M.
Humain
avatar

Messages : 235
MessageSujet: Re: La taverne   Sam 25 Aoû 2012 - 22:40

Le professeur avait beau s’attendre à une attaque de la part de la jeune femme, elle fut trop rapide pour lui. Etait-ce l’absinthe bien trop forte qui diminuait ses réflexes ? Il n’eut pas le temps de réfléchir que déjà la demoiselle l’avait neutralisée. La surprise fut totale, et pourtant le professeur était loin d’avoir tout vu. D’un coup il sentit une violente douleur au niveau du crane. Complétement affolé il tenta un geste de désespoir et avec sa main libre il planta sa lame dans le pied de la jeune femme.

La douleur peut être, mais il sentit l’emprise qu’elle avait sur lui diminué, c’était largement suffisant pour le professeur et il réussit à se dégager de cette étreinte pour le moins déroutante.

Il fit le point intérieurement dans sa tête l’espace d’une fraction de seconde. James passa sa main sur son front et réalisa qu’il était ouvert, ensanglanté. Il ressassa la scène dans sa tête. Elle avait sa lame encore dans son fourreau et vu la position elle n’avait pu lui infligé une telle blessure qu’avec…
James ouvrit grand les yeux et regarda la jeune femme, qui malgré une plaie infligé par sa lame recouverte de cyanure se trouvait debout devant elle. C’était impossible elle aurait du tomber sous l’effet du poison. Pourtant…

« Mais Bordel tu es quoi ?! »

Il était rare d’entendre le professeur jurer, mais la situation était exceptionnelle après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La taverne   

Revenir en haut Aller en bas
 

La taverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» Un bagarre à la taverne
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
» la taverne médiévale
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Rahoon
 :: Eventreur Insomniaque
-