AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La taverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Re: La taverne   Mar 31 Jan 2012 - 22:04

Anja FallAnja n’en avait complètement rien à faire de ce fric, enfin… bien sûr que si mais disons plutôt que cela ne payerai pas la dette qu’il avait maintenant envers elle. Il n’était pas au courant de cette « dette », c’était un peu le but. La vengeance est un plat qui se mange froid, il verrait bien rapidement venir cette épée de Damoclès qui allait bientôt lui trancher la tête.

Elle ne fit aucune remarque concernant la bouteille que la vampire « piqua », là encore, elle le paierai d’une façon ou d’une autre et les billets qu’elle avait récupéré et qu’elle allait prendre dans le portefeuille des malheureux clients allaient probablement faire l’affaire.

Nolan lui lança les clés, elle les attrapa au vol, non sans une grimace de douleur. Il fallait un certain temps pour que cette blessure ne se referme totalement. Quelques jours probablement. Elle suivit les deux mal élevés et ferma derrière eux pour ensuite fermer la devanture pour que personne ne puisse voir ce qui se passait à l’intérieur. Elle fit la même chose pour les fenêtres.

Quand ce fut chose faite, elle fouilla les cadavres et les traina dans l’arrière cour pour les laisser tomber par la trappe. Là encore, cela ne se fit pas sans douleur mais elle n’en avait que faire. Elle avait un établissement à tenir et ne devait pas éveiller les soupçons concernant la meute. C’était le plus important. Elle referma la trappe, ayant comme idée de s’en occuper plus tard une fois qu’elle aurait nettoyé les dégâts.

Elle prit au bas mot deux heures pour faire tout briller et pour mettre dans l’arrière boutique les quelques chaises et la table abimées. Malheureusement pour elle, il restait encore LE détail qui tue, les 5 corps qui trainaient maintenant dans les conduits menant à la cours des miracles. Cela ne serait pas franchement compliqué, il suffirait de mettre le feu au corps et de laisser les os dans les souterrains… Elle devrait ensuite expliquer ça auprès de Jaro… ça n’allait pas être simple non plus.


>> Vers les canalisations >>


Dernière édition par Anja Fall le Sam 4 Fév 2012 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: La taverne   Ven 3 Fév 2012 - 16:49

Vigdis Rosen
Vigdis poussa la porte et découvrit une ambiance beaucoup plus à son goût, loin de fioritures inutiles du Bloody Valentine. Elle lâcha la porte sans même prêter attention à son compagnon et fit le tour de la salle du regard. Effectivement, l'ambiance était bien plus chaleureuse avec ces murs de pierres et ces poutres en bois. Elle s'assit au bar, comme d'habitude et demanda une chope. Vigdis fouilla dans la poche intérieure de son blouson de cuir et en sortit de quoi se rouler une cigarette. A peine mise à la bouche, elle l'alluma et recracha une bouffée de soulagement. Une sensation étrange l'envahie, un peu à la façon de la madeleine de Proust.


Vigdis se retrouva plongée dans un souvenir auquel elle ne s'attendait pas. Le mélange de la bière, de l'odeur de la cigarette, de la vision des volutes de fumée qui s'en échappait, l'ambiance du bar, tout la ramenait à ce souvenir. C'était en Russie, la première fois qu'elle préparait un gros coup. Elle avait retrouvé ses collaborateurs dans le même genre d'endroit. La fumée de leurs cigares envahissait la pièce, l'odeur en était même désagréable. Ils avaient un plan qu'ils devaient me soumettre avant de passer à l'attaque. Ce qu'on ne savait pas à cette époque, c'est qu'une taupe se cachait parmi nous. Ainsi, Vigdis se souvint des sommes d'argent pharaoniques qu'ils ramenaient et avait envie de recommence ce genre de vie. Mais pour cela, il fallait trouver des coéquipiers de confiance et pour le moment, la confiance n'était pas son fort. Vigdis, dans sa rêverie, fit tomber sa cigarette sur son autre main qui était plaquée sur le bar. La douleur la fit revenir sur terre précipitamment. Elle jeta un oeil à Dmitri et se dit que peut-être cet homme pourrait devenir assez digne de confiance pour devenir son Clyde.


Vigdis le regarda plus intensément, de haut en bas. Il n'avait pas le profil du cambrioleur, du voleur à l'étalage. Il n'avait tout simplement pas l'air d'avoir besoin de voler. Vigdis l'enviait presque, même si elle arrivait à faire croire à certains qu'elle dépouillait par amour de l'aventure, elle faisait cela surtout dans un but lucratif. C'est à ce moment-là où elle se disait qu'il était temps qu'elle en apprenne plus sur cet homme qui l'accompagnait depuis le Bloody Valentine. Elle n'avait pas ouvert la bouche depuis un bon bout de temps, si bien que lorsqu'elle prononça ces quelques mots, seule une voix rauque sortit de sa bouche :

"Et sinon, vous faites quoi dans la vie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Ven 3 Fév 2012 - 18:28

Dmitri SieghartJe répertoriais toutes les citations et poème sur le silence que je connaissais et les répétais une à une en mon fort intérieur.

« Le silence de la solitude révèle le moi dans sa nudité. »

« Le comble de l'injustice, c'est d'appuyer des actes pour forcer les opprimés au silence. »

« Il est bon que le silence règne de temps en temps. »

« Le silence est l'épée des mères lunatiques. »

« La vanité déteste le silence. »

Silence obscur
Plus rien ne rassure
L'âme en déchirure
Sillonnée de blessures
Le ciel se fait dur
Quand l'orage fracture
L'être sur les murs
Se noie dans les fissures
Pas même une larme
Pour rafraîchir la flamme
Au milieu du désert
Respirer la poussière


Ah, la belle à finit par ouvrir la bouche. Dommage, cela commençait à bien se profilé ce petit récapitulatif. C’est fou ce qu’on emmagasine comme informations en 717 ans. Je me remémorais la question de V. et je ne savais pas comment y répondre. J’ai fait beaucoup de choses dans ma vie.

J’ai été un chevalier, un fermier, un marchand, un homme d’affaire, un aventurier… Qu’est-ce que cela faisait de moi ?


« Je suis un homme qui s’intéresse à beaucoup de choses et qui ne se spécialise pas dans un seul secteur ou profession. Disons que j’ai les moyens d’entretenir plusieurs Hobbies. »

Etait-ce suffisant comme réponse, car je sentais que je n’ai pas vraiment répondu à la question. Sans le faire exprès je cultivais ce mystère dont je me drapais. Ce silence et ce soudain intérêt pour ma personne ne me disait rien qui vaille, finalement cette femme. N’est pas intéresser par la perspective de connaître une nuit de pur abandon avec ce vieux vampire. Je lâchais un petit soupir.

« Si vous voulez bien m’excusez très chère V. Je vais aller choisir deux chambres pour nous deux, vous n’étiez pas obliger de me faire miroiter de faux espoir de vous connaître plus intimement. Comme je vous l’ai dit je vous dois beaucoup, et ce serait avec plaisir que je payerai volontiers votre logement. »

Je me levais et me dirigeais vers le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Sam 4 Fév 2012 - 9:55

Anja FallAnja jetta un regard en direction de la porte qui venait de s'ouvrir sur deux clients. Elle eut vite fait de sentir qu'il s'agissait d'une lycane et d'un vampire, un duo assez cocasse en soit. Elle ne fit pas vraiment plus attention à eux, elle devait s'occuper de plusieurs clients. Une fois qu'elle en eut fini avec une table d'humain, elle rejoignit le bar où la lycane demanda une choppe.

- Quel type de bière souhaitez vous ? Nous avez de la Guiness, de la Kilkenny, de la Smithwick's ou de la Murphy's.

Une fois que la jeune femme eut répondu à sa question, elle lui servit ce qu'elle souhaitait, enlevant le surplus de mousse qui s'était formé tel un dôme. Elle s'éloigna alors, restant tout de même très attentive à ce qui se passait dans son établissement. La dernière flopée de clients avait eut une horrible fin de vie... Elle espérait donc pouvoir étouffer ce genre d'événement avant même que cela dégénère.

Elle remarqua alors le vampire s'approcher finalement d'elle. Elle lui fit son plus beau sourire de tenancière avant de lui demander :


- Que puis-je faire pour vous ?

Elle continuait de laver les quelques verres sales utilisés par d'anciens clients qui étaient partis, les plongeant dans un évier rempli d'eau et de savon puis les rinçant sur une "fontaine" (sorte de jet d'eau qui se déclenche lorsque l'on appuie le fond du verre dessus).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Dim 5 Fév 2012 - 16:59

Vigdis Rosen
Vigdis profita de la conversation entre Anja et Dmitri pour s’éclipser aux toilettes discrètement. Elle poussa la porte et se dirigea vers un lavabo. Elle se lava les mains rapidement et sortit de son sac un tube de rouge à lèvre. Elle rajusta par la même occasion la brillance de son nez en tapotant un peu de poudre dessus et replaça quelques mèches sur les bords de son visage. Elle vérifia qu'elle n'ait rien entre les dents, sourit, et sortit d'un pas langoureux.

Elle balaya la salle du regard, il y avait quelques clients mais pas grand monde : quelques humains, un pochetron dans un coin et une jolie femme désespérée tapie dans le noir. Le pochetron et la jeune femme étant des proies plutôt faciles, Vigdis se dirigea vers une table à laquelle était installés deux hommes d'une quarantaine d'années, pas trop mal habillés et propres sur eux.


"Bonsoir, ça vous dérange si je m'installe ?"

Vigdis avait pris sa voix la plus sensuelle mais n'avait même pas attendu de réponse. Elle prit une chaise à une table voisine et s'assit à la table des deux hommes.

"Qu'est-ce que vous faites ici ce soir ?"

Ils lui répondirent qu'ils décompressaient simplement après une journée de labeur. La conversation continuait de bon train, quand les deux hommes posaient des questions à Vigdis, elle répondait mais leur donnait de fausses informations. Elle avait toujours des fiches de personnages qu'elle avait appris par coeur à disposition dans ce genre de situation, ainsi elle arrivait à répondre du tac-o-tac. Elle essayait de devenir de plus en plus proche des deux hommes, elle leur toucher les mains ou les bras. En effet, elle avait appris dans sa jeunesse quelques techniques de manipulation et s'en servait régulièrement pour arriver à ses fins.

De la même manière qu'avec Dmitri, Vigdis faisait du charme à ses interlocuteurs. Elle leur laisser entrevoir une nuit de folie sans même en parler. Elle clignait des yeux et souriait à tout va, rigolait à chacune de leurs blagues. Quand la conversation se fit plus calme, elle se retourna vers Dmitri et lui sourit. Elle espérait qu'il ne prendrait pas mal ce qu'elle était en train de faire. Il pouvait toujours lui être utile et il serait préférable qu'il ne prenne pas la mouche. De toutes façons, Vigdis n'avait pas d'autres solutions, pour que Dmitri reste, elle appliquait la méthode du "suis mois, je te fuis". Elle replaça une mèche en adressant un regard en coin à Dmitri et reprit la conversation avec ses deux nouvelles connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Dim 5 Fév 2012 - 22:26

Dmitri SieghartLorsque nos regards se croisèrent, je sus immédiatement ce qu’elle était. Un être semblable à moi, un parasite, une ombre, un vampire. Je lui fis mon plus beau sourire. Car elle est la première de ma race à ne pas me sauté à la gorge et que je ne suis pas obligé de séparé sa tête de son corps et de brûler au soleil.

« Il vous serait possible de m’aider de bien des façons ma chère. Mais ce soir commençons par obtenir de vous le gîte et le couvert. »

Je posais ma carte de crédit sur le comptoir et dévisageais la belle. Une femme à la coloration exotique, assez fine mais toujours agréable à regarder. A mon époque il était rare de rencontrer des gens à peau d’ébène. Avec l’avancer du christianisme, ils avaient été traité d’engeance du démon ou de sorcier et vite brûlé au buché ou… pire. Je me sentis coupable tout à coup, combien de ces gens ont été maltraité et torturé pour une différence aussi minime que celle de la couleur de leur peau ? Alors que d’autres se déchire pour la religion ou l’argent, les racines de la haine raciale pouvait être un fléau dur à se débarrasser. J’en éprouvais à l’instant même, pour les vampires alors que j’en suis moi-même un représentant. En bon gentleman, j’y mis une muselière. Cette jolie personne ne m’a rien fait, du moins pas encore.

« Deux chambres s’il vous plaît. Et pendant que vous y êtes vous… n’auriez pas quelque chose à boire ? » J’espérais qu’elle ai compris le sous entendu.

L’éventreur insomniaque n’était pas loin de ce au quoi je m’étais habituer à mes premiers siècles d’errance. Cependant, il semblait plus qu’accueillant en ce moment même.


« Je suis nouveau en ville et je cherche à savoir ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Les groupes que je dois éviter et ceux auquels je dois adhérer sous peine de me retrouver isolé. Nous pourrions discuté de cela a un autre moment… »

Seul à seul, ce serait bien. Mais en jetant un œil derrière moi pour m’enquérir de la santé de V. je ne la trouvais. Pas tout de suite, elle était attablé avec deux hommes. Je poussais un soupir et compris très vite le message.

« Finalement j’ai toute la soirée devant moi, ne m’épargnez aucun détails. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Dim 5 Fév 2012 - 23:02

Anja FallAnja ne se décontenança pas suite à la première réflexion du vampire. Elle se demandait juste si elle devait s’attendre à un sal pervers qu’elle devrait amadouer en lui écrasant le visage sur le comptoir ou s’il faisait parti des « gentlemen ». Était gentlemen, tous ceux qui n’avaient pas de gestes aux buts plus que douteux… Elle garda donc son sourire. Si elle avait du pâlir à chaque réflexion graveleuse, autant dire qu’elle pouvait maintenant se considérer comme faisant partie de la communauté blanche… Lorsqu’il lui demanda deux chambres ainsi qu’une boisson.

- J’ai tout ce qu’il vous faut.

Elle prit la carte avant de lui demander deux informations.

- Pour une ou plusieurs nuits ?

Elle attendit qu’il lui réponde avant de continuer sur la seconde question sur la boisson demandée.

- Seriez-vous de ceux qui apprécient un grand cru ?

Elle avait, en effet, quelques choix de sangs différents dont elle s'approvisionnait grâce à plusieurs contacts qu'elle avait gardé de ses années en Afrique.

Elle jeta un regard en direction de Vigdis dont le comportement était limite celle d’une fille de joie. Son jeu de séduction ne faisait pas vraiment d’effet sur Anja malgré que ses clients soient subjugués par la jeune femme. Elle comptait bien surveillée cette lycane… Autant être à l’affût du moindre problème qui pouvait survenir… Les mâles, en général, aimaient protéger leur égo… Anja espérait juste que cette femme n’allait pas pousser trop loin la compétition qu’elle sentait apparaître entre les deux hommes.

Le vampire, quant à lui, continuait à lui parler. Comme toute femme digne de ce nom, elle savait faire deux choses en même temps, voire plus, quand les tâches n’étaient pas trop compliquées. Elle vit donc le regard qu’il lança en direction de Vigdis ainsi que le soupire qui s’échappa de sa bouche. La question qu’il lui posa n’était peut-être pas si anodine que ça. Cependant, elle n’était pas non plus née de la dernière pluie. Elle était au courant de pas mal des agissements de la ville de part son statut, cependant, en faire étalage n’était pas ce qu’on appelait de la prudence, aussi préféra t-elle le relancer avec une question pour avoir de plus amples informations sur ce qu’il entendait par « les groupes à éviter et à adhérer ».


- Cela dépend ce que vous recherchez dans cette ville… Mais j’ai bien peur de vous décevoir, je ne suis qu’une humble tenancière. Bien que je sois souvent aux avant-premières en ce qui concerne les rumeurs, je ne suis pas sûre de pouvoir vous donner beaucoup d’informations… Mais, comme je vois que vous avez le temps, et moi aussi, vous pouvez toujours tentez votre chance, peut-être que j’aurais quelques informations croustillantes à vous partager…

Elle ne prenait aucun risque pour le moment, à voir ce qu’il avait à offrir à cette ville… Elle jeta de nouveau un regard au jeu de la lycane. Si cela allait trop loin, elle demanderait au vampire d’intervenir, après tout, il était venue avec elle et lui payait une chambre. Ils devaient donc se connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Dim 5 Fév 2012 - 23:32

Vigdis Rosen
Vigdis entretenait la conversation avec ses deux compères en posant toujours plus de questions sur leur vie respective, leurs désirs, leurs loisirs... Une fois les deux hommes sous le charme, elle se leva, se baissa à la hauteur de l'un deux et lui chuchota quelque chose à l'oreille :


"Si tu me payes à boire, on pourra peut-être discuter plus longtemps tout les deux..."


Elle passa la main sur la nuque de sa proie, lui caressait les cheveux et passe l'autre main sur son torse. Il portait une Parka bleue par dessus une chemise blanche toute froissée. Pour Vigdis, il s'agissait d'une vraie faute de goût, mais là n'était pas la question. Elle glissa la main dans la poche interne très discrètement et en tira un portefeuille en cuir. Elle essayait de garder l'attention de sa victime sur ses caresses et non sur sa main curieuse. Elle prit les quelques billets qui remplissaient son portefeuille et le replaça dans la poche intérieure. Elle l'embrassa sur la joue et se releva.


"Hum en fait, laisse tomber, tu n'es pas très réceptif. Alors que ton copain, lui..."


Elle se retourna sur le deuxième homme qui semblait très mal à l'aise. Il balbutia quelques mots comme quoi il était marié, avait des enfants et ne voulait pas s'embarquer dans ce genre d'histoire, mais Vigdis n'écoutait déjà plus. Elle s'assit lascivement sur les genoux de sa seconde proie et lui adressa le plus beau des sourires. Elle prit le visage de sa victime dans une main, le pouce et l'index sur chacune de ses joues et fit mine de l'embrasser.


"Ne t'inquiètes pas mon chou, je dirais rien."


Cette fois-ci il n'avait pas de blouson, le portefeuille devait forcément se trouver dans une des poches du pantalon. Vigdis se releva et posa les mains sur le haut de ses cuisses, pas de portefeuille. L'homme qui semblait de plus en plus ouvert aux propositions de Vigdis se laissait faire. Elle le prit par la main et l'entraîna dans les toilettes afin de mieux le fouiller en toute discrétion. Elle profita d'une embrassade pour fouiller ses poches arrières et bingo, cette fois-ci, elle trouva quelques billets. Vigdis mit fin au baiser en repoussant l'homme d'une main.


"Je suis désolée mon chou, mais tu as raison, ce n'est pas une bonne idée."


Elle jeta un coup d'oeil au miroir avant de sortir et poussa nonchalamment la porte des toilettes. Elle s'assit au bar, sourit à Dmitri puis Anja et compta combien elle avait récolté ce soir avant de fourrer les billets dans sa poche. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais le butin était bon alors elle se tourna vers Dmitri et lui dit :


"Bon, je vous paye un verre ce soir."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Lun 6 Fév 2012 - 21:39

Dmitri SieghartDe mon temps, les tenanciers de taverne savait tout, qui couchait avec qui, qui a mystérieusement fait disparaître un gêneur et parfois jouais les oracles car il savait qu’un coup se préparait. Soit cette vampire me menait en bateau, soit elle ne savait pas vraiment ce qu’est son métier. Je penchais pour la première option.

Je me préparais à lui répondre quand V. intervint. Belle à en mourir, cette grâce animale qui s’exhalait d’elle me fit immédiatement envie. Mais l’odeur des deux humains avec qui elle s’entretenait, planait autour d’elle. Je ne connaissais pas meilleure douche froide que celle-ci. L’envie furieuse de la prendre sous la douche faillit survenir, mais je retins mon calme. Faisant attention de ne pas céder à mes bas instincts. Cette femme n’est pas la mienne, pourquoi serais-je jaloux de ceux qui l’approchent ? Mais c’est plus fort que moi. Combien de temps s’est-il écoulé depuis qu’une femme ma fait bouillir et me faire sur le point de commettre un crime ? Je ne m’en rappelle plus.

Tout en sortant de mon monologue intérieur je me remémorais ce qu’elle venait de dire. V. venait-elle de faire les poches à ces deux perdants au fond qui n’arrêtait pas de la déshabiller du regard ? Cette femme est vraiment… dangereuse. Il va falloir que je fasse attention à ne pas me la mettre à dos. Je ne craignais pourtant pas pour ma vie. Je fis signe à la tenancière de me donner un moment puis attrapais V. par le bras et l’entraîna dans un coin.


« Rassurez moi, nous n’aurons pas de problème ce soir ? D’où viens cette subite entrée d’argent ma chère ? » M’enquis-je.

Je gardais un ton neutre et presque intéresser (j’ai bien dit presque).


« Ce n’est pas que vos habitudes de pickpocket me dérange… car je comprend qu’il faille bien vivre. Voler est un moyen de subsistance comme un autre. »

Je mis un doigt sur le menton de V. et la fit me regarder droit dans les yeux.

« Tant que vous serez avec moi, vous ne manquerez de rien. Pourriez-vous donc cessez ? Car si ces deux hommes s’en prennent à vous je serais bien obligé de prendre votre partie et me débarrasser d’eux de façon peu élégante. »

Nos visages si proches, et si loin à la fois... Je cachais toute preuve de mon désir pour cette femme, au plus profond de moi. Tel un papillon de nuit fasciné par les flammes je risquais de me faire brûler dans un brasier qui pourrait ne laisser rien de mon être. Je n’avais pas envie d’être un papillon, mais un humain normal. Avec ces défauts et ces qualités. On ne désire que ce qu’on ne peut pas avoir… Et c’est grisant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mer 8 Fév 2012 - 17:44

Anja FallVoyant la lycane faire, autant dire qu'Anja vit les choses arrivées rapidement. Elle était bien trop sûre d'elle. Bien qu'elle avait réussi son premier coup en volant un de ses clients, ce qui ne passa pas inaperçu pour la vampire qui se trouvait dans le bon angle, elle eut un comportement pour le moins étonnant.

Elle envoya sa cible bouler après l'avoir chauffé comme il se doit. Par la suite, elle s'attaqua au deuxième humain qui, trop sous le choc, n'eut aucune réaction face au charisme de Vigdis et de la tentation qu'elle représentait à ses yeux. Comme hypnotisé, il la suivit tel un chiot attaché en laisse dans les toilettes où Anja ne pouvait que se douter de ce qui se passait. Quelques minutes plus tard, elle réapparut, une liasse de billets entre les doigts qu'elle montrait sans aucune impunité devant son compagnon et la tavernière...

Pendant que Dmitri était à ses réflexions, la tenancière ne put s'empêcher une petite réflexion à voix basse mais assez forte pour que les deux comparses l'entendent.


- Quelle impertinence...

Anja n'en croyait pas ses yeux. Pas le moins du monde impressionnée par la jeune femme, elle n'avait qu'une envie, lui donner une leçon. Le don qu'elle avait était utilisé à mauvais escient. Trop jeune, probablement, pour comprendre la finesse et la beauté de ce qu'elle pouvait faire naître en elle, si elle avait un peu plus de maturité...

Dmitri, quant à lui, ne lui répondit pas, il préféra s'occuper de la jeune femme. C'était une bonne idée, bien qu'Anja sentait les deux hommes bouillir alors qu'ils reprenaient conscience. Ils n'avaient pas deviné le vol dont ils avaient été victime, cependant, leur égo de mâle avait été touché... Il commençait à s'activer sur leur chaise, ne sachant pas garder leur calme à cause de la colère qui grondait maintenant en eux, alors qu'ils avaient compris qu'elle s'était foutue d'eux.

Anja soupira mais elle ne comptait pas pour le moment agir.

Dmitri était en grande conversation avec ce qu'Anja supposait être une personne proche de lui, lui faisant apparemment les remontrances qu'elle méritait. Cependant, ce qu'il n'avait pas prévu et qu'Anja voyait se dérouler sous ses yeux, c'est que les deux homme s'étaient levés, comme si de rien était. Ils puaient la colère.

Marchant d'un pas exagérément nonchalant, ils s'approchèrent sans aucun geste malintentionné. Une fois qu'il les dépassèrent et qu'ils étaient donc entre la porte et le couple, ils empoignèrent deux chaises pour tenter de frapper Vigdis qui était assez proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Ven 10 Fév 2012 - 22:28

Vigdis Rosen
La tenancière venait de lâcher un mot qui n'avait pas plu à Vigidis mais elle préféra l'ignorer. Elle n'opposa pas de résistance quand Dmitri l'attrapa par le bras, cela lui éviterai de se prendre à la vampire. Quand il lui demanda s'ils n'auraient pas de problème, elle esquissa un sourire. Depuis le temps qu'elle volait à la tire, elle avait appris à gérer toutes sortes de situations. Lorsqu'il lui promit de subvenir à ses besoins si elle restait avec lui, Vigdis vit une belle opportunité. Malheureusement, elle n'aimait pas tellement son monologue. Pour qui il se prenait pour intervenir de cette façon ? Vigdis a toujours été impétueuse, instinctive et ne supportait pas qu'on lui dicte son comportement. Enervée, elle éloigna la main de Dmitri de son visage.

"Ca suffit !"

Elle gardait pourtant ses yeux dans les siens et lui adressa le regard le plus froid qu'elle pouvait lui donner. Elle ne faisait plus attention aux deux clients qu'elle venait d'alléger de quelques billets. Pourtant, après quelques secondes qui lui semblait interminables plongée dans les yeux de Dmitri, elle remarquait les deux clients qui les dépassait. Ils n'avaient pas l'air énervés donc elle ne voyait pas l'intérêt de les surveiller.


Une demie seconde après que cette réflexion lui soit passée par la tête, une chaise s'abattit sur sa tête. Vigdis eu à peine le temps de se protéger en ramenant son bras devant son visage. Elle se retrouva à terre sans même s'en rendre compte et resta sonnée quelques dixièmes de seconde. Elle ne comptait pas en rester là, elle se releva rapidement et assainit une violente droite à son agresseur. L'homme se rattrapa à une table à proximité et porta la main sur sa joue. Il regardait Vigdis plein de haine mais avant qu'il ait pu riposter, elle lança son pied et le poussa contre la table. Elle l'avait projeté si fort qu'il était fort probable qu'il se retrouve avec une côte cassée. Pendant ce temps, son ami avait eu le temps d'attraper un tesson de bouteille. Il se jeta sur Vigdis mais, aveuglé par la colère, il rata sa cible et ne l'écorcha qu'un peu à l'avant bras. Elle se retourna rapidement et tenta un coup de pied circulaire que son adversaire para difficilement. Elle perdit l'équilibre et se retrouva à nouveau au sol. Son adversaire reprenait son souffle dans son coin, elle en profita pour jeter un regard interrogateur à Dmitri. Qu'est-ce qu'il attendait pour venir l'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Ven 17 Fév 2012 - 16:21

Dmitri SieghartJe devais me retenir et réfléchir pour ne pas se mettre à tuer les deux humains. Mais quand le sang de V. se mit à couler et qu’elle me regarda, je perdis le fils des évènements et redevint ce guerrier qui a combattu pour sa survie et ses proches. A une vitesse non humaine, je chargeai l’humain encore debout. Il aurait voulu les tués, pour ce qu’il vient de faire subir à V.
Honneur de mâle blessé ou pas, un homme digne de ce nom ne s’en prend pas aux femmes, ni aux enfants. Qu’elle mérite il y a-t-il à s’en prendre à une précieuse représentante membre de la gente féminine ? Cela n’attisa que d’avantage ma colère.

Cela me demande tout mon contrôle pour ne pas arracher le bras qui tenait le tesson de bouteille à l’humain. Je le frappais légèrement et doucement à la nuque. L’homme s’effondra telle une pile de château de carte. Je posais le regard sur l’autre agresseur. Je lui fis mon regard le plus infernal. Et je le vis entrer la tête dans ces épaules. Je me dirigeais vers lui, il reculait tout en traînant sont postérieur au sol. Assez prêt de lui, je lui murmurais, ceci à l’oreille.


« Vous êtes un lâche, un déchet qui ne mérite pas le sang qui lui coule dans les veines. Une immondice. » Dis-je en faisant un signe de tête vers son autre comparse.

Maintenant, Dmitri espérait que la tenancière ne les jetterait pas dehors… Il regarda dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Dim 11 Mar 2012 - 14:14

Spoiler:
 

Nadja RadanovaLa nuit était déjà bien entamée, la petite ville de Galway était devenue plus silencieuse, plus calme en apparence, mais en réalité elle n'en était pas moins active. Seules changeaient les créatures susceptibles d'être croisées. La nuit appartenait aux Galwegiens nocturnes, plus secrets et plus dangereux.

Une voiture suivit la petite rue sombre à faible vitesse, un gros véhicule militaire de marque russe. La jeep GAZ était assez peu discrète, sortie des champs de bataille forestiers pour lesquels elle était conçue. Trop large, elle encombrait à elle seule l'étroite ruelle, réduisant sensiblement le passage. Fort heureusement, aucun passant ne traînait ici, et à part quelques poubelles bousculées, il n'y eut aucun dégât notable. La voiture finit par s'arrêter au niveau d'une taverne mal famée.

Nadja coupa le contact, ouvrit la portière et descendit de sa voiture en s'étirant. Elle n'avait pas quitté son siège depuis qu'elle avait débarqué clandestinement au port, et elle n'était pas fâchée d'être enfin arrivée à Galway. Elle promena son regard sur l'enseigne de la taverne. "L'éventreur insomniaque"...

*Ça c'est un nom qui déchire ! J'adore déjà cet endroit !* se dit-elle en souriant

Elle claqua la portière, et avança d'un pas assuré vers le débit de boisson. Elle ne se souciait même pas de l'éventualité de recevoir une amende pour stationnant gênant. Ses manières pachydermiques ne lui faisaient pas que des amis, mais elle était ainsi faite. Elle poussa la porte et entra. L’éventreur insomniaque ne comptait à ce moment que quelques clients disséminés sur plusieurs tables, vaquant chacun à leurs occupations en ignorant les autres. Elle sentit les regards se braquer sur elle, mais n'en fit aucun cas. Elle traversa la salle et alla directement s'installer au comptoir. Elle avait une allure assez négligée. Son treillis était sale, il y avait même quelques taches de sang assez peu visibles sur ses bas de pantalon. Il fallait dire qu'elle n'avait pas eu le temps de se changer depuis qu'elle avait quitté Berlin (de façon assez mouvementée).

Elle commanda une vodka, on lui servit une pleine bouteille avec un petit verre. Elle laissa le verre, et empoigna virilement la bouteille pour boire directement au goulot. Aaaaah, que c'était bon ! Elle était déjà arrivée en ville depuis un bon quart d'heure, mais s'était refusée à faire quoi que ce soit avant d'avoir pu boire un coup. L'alcool lui réchauffant le visage, elle se sentit déjà dans de meilleures dispositions. Elle commença à discuter avec la tenancière (ou plutôt elle monologuait tandis que la tenancière l'écoutait d'une oreille distraite en hochant la tête régulièrement), parlant fort et riant bruyamment.

Elle fit même pas attention, lorsqu'elle entendit la porte s'ouvrir, au genre de personne qui pouvait bien entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 12 Mar 2012 - 20:02

Le doc était vraiment d’une sale humeur. Il venait de sortir de prison, ses blessures étaient totalement guéries, mais la discussion avec le commissaire général durant son petit séjour l’avait fortement contrarié. Non content d’avoir parlé de leurs « alliance », enfin le terme chantage aurait été plus propice, le vampire avait décidé de poster une copie de son casier judiciaire aux actionnaires majoritaires de la clinique. Les véritables propriétaires de le clinique allaient donc savoir que le doc avait déjà tué lors d’une soirée mondaine, et qu’il venait à peine de sortir de prison pour la deuxième fois… Pas besoin d’être un devin pour connaitre la suite des évènements, le doc ne serait plus bien longtemps le directeur général du centre de recherche et de soin de Galway, un comble lui qui en était le fondateur !

Aussi, avant d’affronter toutes cette histoire, le russe avait décidé de fêter ça, il avait fait un crochet par chez lui pour récupérer une jolie somme d’argents en liquide, et c’était engouffré dans un bar qu’il commençait à bien connaitre, l’éventreur.

Il fonça droit vers le comptoir, et interrompis la barmaid, apparemment en plein discussion.

« Vodka. »

Il fit un signe de la main qui indiquait 2.

« Pas des verres, des bouteilles. »

Juste au cas où le message n’avait pas été assez clair. Il attrapa la première bouteille, qu’il leva avant d’en engloutir une bonne rasade. Il se retourna alors vers la personne la plus proche, une jeune femme apparemment, une lycanne d’après ce qu’il ressentait. Mais ce soir le doc en avait rien à faire, lycan vampire humain, paranormal, Galway… Plus rien n’importait si ce n’était le liquide incolore contenue dans la bouteille qu’il avait à la main.
Il leva la bouteille en direction de la lycanne, avec un petit « santé », et de nouveau il l’a porta à la bouche, décidé à la vider en un temps record.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mar 13 Mar 2012 - 9:29

Nadja RadanovaNadja n'accorda d'attention à l'énergumène que lorsqu'il se commanda deux vodkas...deux bouteilles de vodka. La russe ne croyait pas ce types gaulé comme un néon (du moins, de son point de vue d'haltérophile olympique) capable de boire deux bouteilles complètes sans tomber dans le coma éthylique. Non, il devait attendre quelqu'un d'autre.

Cette théorie tomba à l'eau lorsque Nadja vit l'homme descendre toute la première bouteille après lui avoir lancé un petit "Santé !". Buveuse invétérée, alcoolique confirmée, Nadja prit ça pour un défi. Elle termina vite fait sa bouteille, qu'elle considérait comme un apéritif, puis en commanda une autre. Elle leva sa nouvelle bouteille, l'examinant comme un oeunologue observant la robe d'un bon vin. C'était de la vraie vodka polonaise, bien forte, pas les sous-marques que les petits jeunes d'aujourd'hui utilisaient pour leur cocktails à la Redbull (de la Redbull dans de la vodka ! Quelle horreur !). Elle se tourna vers l'homme, son regarde montrant qu'elle acceptait le défi (même si elle était la seule à voir un défi dans cette histoire).

-Na Zdorovié !

Et elle porta le goulot à ses lèvres et avala tout, avec une série de gros bruits de déglutition très sonores. Elle réussit à tout siphonner encore plus vite que l'inconnu. Puis elle posa la bouteille en concluant par un "Aaaaaah ! ça fait du bien là où ça passe !" avant de s'essuyer la bouche du revers de la main.

"Je prendrais bien des cacahuètes. Et une autre bouteille, évidement !" dit-elle à la tenancière.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Mer 14 Mar 2012 - 23:22

C’est alors que sa première bouteille finissait de se vider dans son gosier, que le doc remarqua que la personne à coté de lui venait de trinquer avec lui dans un russe parfaitement bien parlé, accent comprit. Une lycanne Russe à Galway, c’était bien la première fois qu’il en croisait une !
La première bouteille descendu, le lycan se sentit plus enclin à faire du social, aussi la curiosité de Stasi fut la plus forte, et dans il se mit à lui parler en russe.

« Je pensais être le seul dans cette ville à être originaire d’aussi loin, tu es la première personne avec qui je peux parler dans mon accent natal. »

Il rigola en soulevant une nouvelle fois sa bouteille.

« Ça réchauffe le cœur de ne plus se sentir seul dans cette triste ville. Tu es nouvelle à Galway ? »

Le doc ne pensait pas que la jeune femme demeurait dans la ville depuis longtemps, une intuition… Ou alors il y avait depuis peu un camp militaire dans les alentours de la citée que le doc n’avait pas remarqué… Bon il pouvait aussi totalement se méprendre, après tous Galway hébergeait bien des personnes avec tenues originales.

« Au fait, je ne me suis pas présenté, Stasi Tabaristan, médecin. »

Il dirigea sa bouteille vers celle de la Militaire russes, pour trinquer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Ven 16 Mar 2012 - 10:17

Nadja Radanova-Je pensais être le seul dans cette ville à être originaire d’aussi loin, tu es la première personne avec qui je peux parler dans mon accent natal.

Le visage de Nadja s'illumina d'un grand sourire quand elle reconnut sa langue natale. Ça faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas croisé un compatriote.

-Ça réchauffe le cœur de ne plus se sentir seul dans cette triste ville. Tu es nouvelle à Galway ?
-ET MOI DONC !

Nadja s'approcha du type et lui donna une tape dans le dos à renverser un cheval.

-Un camarade ! Ça faisait tellement longtemps ! Je n'avais rencontré personne qui connaisse ma langue depuis...ben...ça fait cinq ans ! Il faut qu'on trinque !

Elle demanda un deuxième verre, et remplit les deux petits récipients de vodka. Elle avait l'habitude de boire à la bouteille, mais préférait trinquer à la russe, donc forcément avec des verres.

-Au fait, je ne me suis pas présenté, Stasi Tabaristan, médecin.
-Stasi ?

Le sourire de Nadja diminua quelque peu.

-Rassure-moi. Tu n'as rien à voir avec la police politique Est-allemande ?

Elle resta un moment à toiser Stasi du regard. Puis finalement, elle haussa les épaules et se remit à sourire et à parler fort.

-Bah ! De toutes façons on s'en fout, ils ont déjà coulé depuis des années !

Elle prit son verre et le leva bien haut.

-Na Zdorovié !

Elle l'avala d'une traite, puis le fracassa par terre. La tenancière de l'établissement se mit immédiatement à râler. Aaaah ! Les occidentaux ne comprenaient vraiment rien aux coutumes russes.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Dim 18 Mar 2012 - 22:29

Le plaisir de croiser une personne qui venait de Russie semblait partagé, et la jeune femme semblait assez enthousiaste de croiser un camarade si éloigné de leur pays natal. Le doc ne put s’empêcher de sourire alors que la jeune femme faisait allusion à une police politique est allemande.
Ce discours lui semblait bien irréelle dans cette ville, un paradoxe assez étrange car en réalité c’était plutôt les discours ou les gens qu’ils croisaient depuis plus de deux ans qui étaient irréelles finalement.

« Non rien a voir, je suis juste un médecin qui a décidé de quitter la russie en quête d’aventure et qui a finis ici… »

Vue que la lycanne lui parlait de police est allemande, cela signifiait que soit elle le vieillissait drôlement, soit elle avait deviné qu’il appartenait à la même espèce qu’elle.

Il leva également son verre et le fracassa à son tour, devant le soupir de la tenancière.

« Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas bu comme ça, il n’y a pas à dire ça réchauffe le cœur ! »

Il but de nouveau une grande gorgée d’alcool.

« Et toi, que viens-tu faire dans ce pays ou ils ne possèdent même pas d’alcool digne de ce nom ? »

Il rigola en entamant de nouveau sa bouteille de vodka.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Jeu 22 Mar 2012 - 10:10

Nadja RadanovaUn médecin, hein ? C'est bizarre, mais Nadja n'imaginait pas ce type médecin. Enfin, maintenant qu'elle s'intéressait à ce type, elle sentit que c'était un lycan. Elle était fière d'être enfin en présence de quelqu'un comme elle, mais ne fit aucune remarque. Elle n'en voyait tout simplement pas l'utilité. Ce type savait qu'il était un lycan, et sans doute savait-il aussi que sa blonde interlocutrice en était également.

-Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas bu comme ça, il n’y a pas à dire ça réchauffe le cœur !
-C'est clair ! Le coeur, mais pas seulement !

Et elle s'enfila une nouvelle lampée pour illustrer ses propos. La vodka servie ici n'était pas mauvaise, elle avait du cachet, mais était tout de même un peu fade. Il fallait tout de même dire que les alcools que Nadja avait l'habitude de boire tenaient plus du désinfectant (quand elle était à l'armée, elle avait même déjà fabriqué elle-même de l'alcool en distillant de l'alcool à désinfecté volé à l'infirmerie. Il en avait même résulté l'une des plus grosses cuites qu'elle s'était payée dans sa vie).

-Et toi, que viens-tu faire dans ce pays ou ils ne possèdent même pas d’alcool digne de ce nom ?
-Je m'enterre. Je cherchais un coin tranquille où je pourrais m'installer et planter mes choux sans qu'au bout d'une semaine des types débarquent pour essayer de me tuer. Oh, je ne crache jamais sur un peu de baston, ça maintient en forme, mais c'est tout de même lassant à la longue de devoir régulièrement quitter précipitamment sa piaule en pleine nuit en flinguant à tout va et en baissant la tête pour éviter de se manger une balle.

C'était toute l'histoire de sa vie depuis qu'elle avait dû s'expatrier.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Sam 24 Mar 2012 - 12:31

Cela faisait décidément bien plaisir à Stasi de pouvoir parler de nouveau dans sa langue natale ! Pour lui l’anglais était aussi fade que les alcools qu’ils servaient sur cette maudite iles !

Le doc commanda une nouvelle bouteille, même si la seconde n’était pas terminée. Malgré sa race et son origine, avec son rythme il n’allait pas tenir bien longtemps face aux effets bien connus de l’alcool, mais cela importait peu, parler avec une compatriote en achevant bouteilles de vodka sur bouteille de vodka ça faisait bien trop longtemps que ça ne lui était pas arrivé.

« T’enterrer ici ? Je ne sais pas si tu as choisis la ville la plus tranquille. Depuis que je suis ici j’ai rajouté quelques cicatrices à mon CV. Par contre, si tu aimes la bagarre je pense que tu vas être servi. Cette ville regorgent de personnes comme nous, avec un coté plus… Bestial, et pas forcément durant les pleines lunes. »

Il rigola et bu une nouvelle fois à la bouteille. Il était vrai que depuis 4 ans il en avait vu des étrangetés, participé a des conflits, il c’était fait attaqué par des vampires, des fantômes, des plantes carnivores lycannes… Enfin bref.

« Galway est un aimant à emmerde, tu ne vas vraiment pas avoir le temps de t’ennuyer, je te le dit. Mais si tu as besoin d’un guide, je peux peut être te filer un coup de main ? »

Si elle désirait en savoir plus sur la faune ou la flore de cette ville, peut être pourrait-il l’éclairer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Dim 25 Mar 2012 - 9:25

Nadja Radanova-T’enterrer ici ? Je ne sais pas si tu as choisis la ville la plus tranquille. Depuis que je suis ici j’ai rajouté quelques cicatrices à mon CV. Par contre, si tu aimes la bagarre je pense que tu vas être servi. Cette ville regorgent de personnes comme nous, avec un coté plus… Bestial, et pas forcément durant les pleines lunes.

Nadja sourit, confiante.

-Ça ne me fait pas peur. J'ai déjà survécu à une explosion nucléaire, alors il en faut plus pour m'impressionner. Et pour ce qui est des cicatrices, ça ne me fera pas de mal d'étoffer un peu ma collection.

Évidement, quand on avait un vécu comme celui de Nadja, rempli de batailles, on avait tendance à avoir moins peur d'aller de l'avant que de regarder en arrière. Et puis du moment qu'elle avait à boire et à manger, Galway ne devait pas être si horrible que ça.

-Galway est un aimant à emmerdes, tu ne vas vraiment pas avoir le temps de t’ennuyer, je te le dit. Mais si tu as besoin d’un guide, je peux peut être te filer un coup de main ?

Nadja reposa son verre et s'essuya la bouche d'un revers de la main. Avec ce qu'elle avait bu, n'importe qui serait déjà rond comme une queue de pelle, mais il lui en fallait plus. Elle pouvait boire beaucoup plus d'alcool qu'un buveur standard, à cause de sa masse corporelle, de sa nature, et aussi de sa grande habitude des boissons alcoolisées. Il fallait dire aussi que depuis ses deux ans ses parents lui avaient fait boire un petit verre de vodka tous les jours en guise de digestif après le dîner.

-Ah ! Ça je dis pas non ! Je connais encore trop mal cette ville. Tout ce que je peux apprendre est le bienvenu. Il faut au moins que je puisse trouver mes marques pour bien m'installer.

Et puis...si elle devait être amenée à fréquenter un peu plus Stasi, autant voir si lui-même était quelqu'un de fiable.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Mar 27 Mar 2012 - 23:11

Des choses à apprendre sur la ville… Le doc n’aurait pas assez de toute la soirée entre les rencontres extraordinaires, les lieux uniques, les évènements mondains qui finalement étaient tous sauf mondains…

« D’abord je te dirais de te méfier des invitations dans cette ville, chaque soirée auxquelles j’ai participé ne ce passe pas totalement comme prévu… Et crois moi ici, l’imprévu ça ne pardonne pas… »

Le doc se saisit du bol de cacahuète qui était à sa droite et commença à en manger quelques unes. Un reflexe assez humain, qui consiste, alors que l’on sent l’alcool monter à la tête, à manger quelque chose afin de limiter les effets du liquide. Un peu comme si du coup les cacahuètes avaient un pouvoir magique qui consistait à résorber l’alcool. Ainsi, pour chaque cacahuète ingurgitée, le doc pourrait avaler un autre verre de vodka tranquillement…

« Vu ton espèce, j’en déduis que tu es déjà au courant de ce que tu peux croiser dans le coin le soir de pleine lune… Mais il n’y a pas que ça, certains sont dangereux chaque nuit… Et cette ville en pullule ! »

Le doc voulait bien entendu parler des vampires, mais avec l’alcool il mélangeait franc parlé et phrases énigmatiques, ce qui avait une petite chance de compliquer ses explications.

« Et j’ai pas vu que ça ! La première année ou je me suis perdu ici je suis tombé sur un humain bizarre, il avait une sorte de substance noire qui parcourait son corps… Un peu comme une mouette après une marée noire, mais sans que ça le gène… T’imagine ?! »

La aussi le doc parlait de sa première rencontre avec une femme possédée, mais pas sur que la russe comprenne…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Lun 2 Avr 2012 - 17:34

Nadja Radanova-D’abord je te dirais de te méfier des invitations dans cette ville, chaque soirée auxquelles j’ai participé ne ce passe pas totalement comme prévu… Et crois moi ici, l’imprévu ça ne pardonne pas…
-Ne t'inquiètes pas pour ça. Quand je viens à une fête, j'ai toujours la politesse de ne pas venir les mains vides...

Elle tapota affectueusement le Makarov qu'elle portait de façon ostentatoire dans un étui en cuir à sa ceinture. Quand on voyait une colosse comme Nadja, on l'imaginait toujours se battre avec une grosse mitrailleuse particulièrement bourrine, et en effet elle aimait les armes lourdes. Mais son arme préférée restait le Makarov. Une arme de petit calibre qui ressemblait à un jouet dans son énorme paluche et qui n'avait que huit balles dans son chargeur, mais en revanche il était incroyablement précis et ses balles avaient une bonne force de pénétration, et bien sûr il était possible de le cacher n'importe-où sur sa personne. Entre les mains d'une professionnelle comme Nadja, ce petit pistolet devenait une arme de destruction massive. Et bien sûr, même sans armes elle était tout à fait capable de se défendre.

-Vu ton espèce, j’en déduis que tu es déjà au courant de ce que tu peux croiser dans le coin le soir de pleine lune… Mais il n’y a pas que ça, certains sont dangereux chaque nuit… Et cette ville en pullule !

Evidement. Nadja se doutait bien qu'il y avait pas mal de sangsues dans une ville comme Galway. C'était sans doute la plus grosse ombre au tableau, mais enfin, elle devrait également pouvoir s'y faire. Elle n'avait quand même pas fait tout se chemin pour se laisser emmerder par quelques suceurs de sang !

-Et j’ai pas vu que ça ! La première année ou je me suis perdu ici je suis tombé sur un humain bizarre, il avait une sorte de substance noire qui parcourait son corps… Un peu comme une mouette après une marée noire, mais sans que ça le gène… T’imagine ?!
-Ah ouais ? Bizarre. Jamais entendu parler d'un truc comme ça. Une substance noire, tu dis ? Et il y en a beaucoup ? Je serais bien curieuse de voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Mer 4 Avr 2012 - 22:00

Le doc observa l’arme souriant. C’est vrai que la jeune lycane semblait ne pas venir en touriste, contrairement à lui… Le doc regarda d’un œil différent. Il était clair que la jeune femme était déjà imposante, et en plus elle était une lycane. Le doc se demandait si elle avait vraiment besoin d’une arme et si elle même n’était pas déjà une arme suffisamment efficace…

« Tu as raison il vaut mieux être prudent, surtout dans cette ville tu vas pas t’ennuyer c’est moi qui te le dit ! »

Apparemment elle semblait être au courant des autres espèces présente dans la ville. En effet Nadja ne semblât pas surprise quand il commença à parler des vampires. Par contre la lycane ne semblait pas être au courant des fantômes ou des humains possédés.

« Ouais moi aussi au début j’y ai pas cru, mais en l’examinant j’ai vu cette sorte de substance noire, très très froide au contact, qui circulait dans son palais… Après elle m’a expliqué qu’en faite c’était un esprit qui l’a possédait. Au début je ne l’ai pas cru, mais j’ai assisté à un truc bizarre, elle a croisé une vampire que l’esprit qui la possédait connaissait et elle à été comme possédé Enfin jusqu'à ce qu’un lycan complètement saoul intervienne… »

Nadja avait appuyé sur le bouton on du doc. Lui qui n’avait trouvé personne pour parler de ses histoires depuis son arrivé à Galway et ce soir après ses derniers méfait, il arrivé a saturation…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Ven 6 Avr 2012 - 20:26

Nadja Radanova-Ouais moi aussi au début j’y ai pas cru, mais en l’examinant j’ai vu cette sorte de substance noire, très très froide au contact, qui circulait dans son palais… Après elle m’a expliqué qu’en faite c’était un esprit qui l’a possédait. Au début je ne l’ai pas cru, mais j’ai assisté à un truc bizarre, elle a croisé une vampire que l’esprit qui la possédait connaissait et elle à été comme possédé Enfin jusqu'à ce qu’un lycan complètement saoul intervienne…

Nadja essaya de se représenter la chose. Elle n'avait pas encore rencontré beaucoup de manifestations surnaturelles (du moins, plus surnaturelles que l'existence des vampires et des lycans), mais en général ça lui collait la migraine. C'était souvent assez compliqué à comprendre, il y avait tellement de trucs tarabiscotés et...moches. L'ex-spetsnaz rêvait parfois d'un monde plus simple, sans qu'il y ait 36000 espèces surnaturelles, potentiellement increvables et potentiellement dangereuses. Mais enfin...pour être honnête, elle s’ennuierait ferme dans un monde pareil !

-Ah ouais... Y'a quand même des trucs zarbi. Moi, jusque-là, j'ai surtout croisé des connards de vampires. Ces sangsues ont déjà failli avoir ma peau. Comme si j'avais pas déjà eu suffisamment à faire avec les afghans, les tchétchènes, les explosions nucléaires et les mercenaires... Et sinon, ces monstres, ils sont courants, dans le coin ? Est-ce qu'il y a beaucoup de créatures autres que les vampires et les lycans ?
Revenir en haut Aller en bas
Stasi
Lycanthrope
avatar

Messages : 417
MessageSujet: Re: La taverne   Lun 9 Avr 2012 - 23:17

Ces connards de vampire… Le doc ne pouvait pas réellement donner tort à la lycanne en y réfléchissant bien. Chacune de ces rencontres avec une de ces créatures c’était soldé par un tas d’emmerdes.

« M’en parle pas, et le pire c’est que je suis marié à l’une d’entre elle… »

Il avait lâché ça sans réellement s’en rendre compte, l’alcool commençait à lui jouer des tours. Ce n’était cependant pas une raison suffisante selon lui pour s’arrêter.

« Et je te jure, depuis que je la connais j’en ai des emmerdes… Elle a même réussis a foutre le bordel au niveau de mes transformations…"

Il poussa un autre soupir et bu encore quelques gorgées de sa bouteilles.

« Comme autre bestiole dans le coin ? Pfff, t’as pas idée. Dans mon hôpital j’en ai croisé des espèces qui ne sont pas censées exister, un peu comme nous ne fait… J’avais même une ondine qui bossait pour moi à une époque… Et tu aurais vu l’ancien patron du parc, un gaillard tous rouge avec des cornes grand comme çççaaaaaaaaaa »

Il leva les bras en l’air afin de montrer à la lycane la taille approximative du géant rouge, partant en arrière… Seulement le doc était sur un tabouret, et maintenant l’alcool commençait à agir sur ses sens, et surtout sur son équilibre.

« Ettttttt mmmeerrrrdddeeeeeee »

Le doc bascula en arrière et tomba sur le sol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: La taverne   Mer 11 Avr 2012 - 21:56

Nadja Radanova-M’en parle pas, et le pire c’est que je suis marié à l’une d’entre elle…
-Quoi ? T'es marié ? Et avec une vampire, en plus ? RHOHOHOOOO ! Mon pauvre ! Et ben toi on peut dire que t'as gagné le cocotier !

Ce disant, Nadja expédia une bonne grosse tape dans le dos de son camarade de beuverie. Elle ne se souciait jamais vraiment de la possibilité qu'elle finisse par lui décoller les poumons. Elle reprit une rasade et lâcha un rot énergique.

-Et je te jure, depuis que je la connais j’en ai des emmerdes… Elle a même réussis a foutre le bordel au niveau de mes transformations…
-Aaah, mais ça... Le mariage, c'est un vrai tue-l'amour !

Dixit la femme qui draguait outrageusement tout ce qui portait un jupon et (de préférence) de jolies tresses blondes...

-Comme autre bestiole dans le coin ? Pfff, t’as pas idée. Dans mon hôpital j’en ai croisé des espèces qui ne sont pas censées exister, un peu comme nous ne fait… J’avais même une ondine qui bossait pour moi à une époque… Et tu aurais vu l’ancien patron du parc, un gaillard tous rouge avec des cornes grand comme çççaaaaaaaaaa
-Quoi ? Y'avait un parc, ici ? Et le patron était cocu ? Attends, je comprends pas trop ce que tu veux dire, Sta...

Nadja vit le tabouret se pencher de plus en plus, jusqu'à atteindre le point de non-retour à partir duquel, même en étant un bon acrobate, Stasi n'arriverait pas à se restabiliser.

-Hé ! Fais attention à...!
-Ettttttt mmmeerrrrdddeeeeeee !

BADABOUM ! Le docteur ivre tomba en arrière, les bras tendus. pendant une fraction de seconde, il eut la position et l'expression triste d'un Chris en croix. C'était beau ! ...Et puis il s’étala comme une merde sur le plancher de la taverne. Aussitôt retentit le rire de Nadja, à déboulonner les tôles du Titanic.

-HAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAHAHAHA ! Oh tchort ! HAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAA ! Ça c'était de la gamelle, Katastroff !

Et voilà ! Nadja venait de trouver un surnom à son nouvel ami. C'était son truc, donner un surnom farfelu à tous ceux qu'elle côtoyait. Elle n'avait pas la mémoire des noms, et puis c'était plus rigolo comme ça. Encore, Stasi avait failli échapper à un surnom ridicule. Étant docteur, s'il n'y avait pas eu cette chute elle l'aurait simplement appelé Doc. Après avoir rigolé un bon moment en se tenant les côtes, Nadja reprit son sérieux et s'apprêta à le relever. Mais elle s'arrêta au dernier moment. Non, elle se sentait plutôt d'humeur joueuse ! Elle laissa donc à sa place le maladroit, et repris sa bouteille de vodka laissée sur le comptoir.

-Allez ! Ouvre la bouche, Katastroff ! Et glou ! Et glou ! Et glou ! Et glou...

Et elle commença à verser l'alcool de très haut en essayant de viser la bouche de Stasi, mais en en foutant la moitié à côté...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La taverne   

Revenir en haut Aller en bas
 

La taverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» Un bagarre à la taverne
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
» la taverne médiévale
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Rahoon
 :: Eventreur Insomniaque
-