AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bureau d'Andréa Giacometti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 8 Avr 2013 - 13:55

(Description faite lors de l'arrivé d'Andrea)

Un petit bureau qui n’a rien d’ostentatoire, un vieil ordinateur qui accuse un âge indécent pour ce genre de machine, une étagère bancale rempli de vieux dossiers… Oui le lieu ne payait pas de mine. Mais comme dit le proverbe peu importe le flacon, tant que l’on a l’ivresse. Et ce bureau c ‘était celui du commissaire en chef, et surtout c’était maintenant son bureau.

Souriant, l’air amplement satisfait, le vampire s’installa sur la chaise, s’appropriant les lieux.

Mais cela serait de courte durée, car à peine en fonction il avait déjà plusieurs affaires à régler, et déjà des dossiers de tous genres c’étaient accumulés sur ce qui était maintenant son bureau.

Il commença alors à les parcourir, les triant soigneusement en fonction de leurs priorités. A savoir, les moins intéressant négligemment lancés sur le sol avec un certains dédains. Les cas les plus intéressants, ceux qui lui faisaient esquisser un sourire, à savoir tous ce qui concernait des meurtres ou des affaires vraiment étranges, avaient l’honneur de rester sur son bureau.

Une fois ce premier tri réalisé, le vampire décida de se pencher plus sérieusement sur les dossiers prioritaires. Il fractura un des tiroirs fermé à clef de son nouveau bureau et en sortit avec une certaines satisfaction une bouteille de scotch. Prévisible l’ancien commissaire…

Il commença alors à boire un peu du liquide ambré en ouvrant un des dossiers prioritaires.
Il avait également sorti un petit calepin et un crayon. Ainsi Andrea alternait entre quelques prises de note et une gorgée d’alcool. Il avait encore beaucoup de choses a faire dans cette ville, il y avait encore beaucoup de choses étranges qui ce déroulaient en son sein.

_________________


Dernière édition par Andrea Giacometti le Mer 10 Avr 2013 - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly
Lycanthrope
avatar

Messages : 355
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 8 Avr 2013 - 16:59


_________________
Un crayon Titi ça donne du courage, tu t'sens moins seul, ça t'donne envie d'tous les niquer une bonne fois pour toute. Ça t'donne envie d'les trainer dans la boue, à base de crayon Titi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Mer 10 Avr 2013 - 22:03

(Merci Kelly)

Le commissaire était installé sur son siège. Il tenait deux dossiers dans ses mains et semblait de bien mauvaise humeur.
Sur le premier était inscrit un numéro d’enquête, le dossier était assez conséquent. Sur le second, il y avait le nom de Winnifred.

Le vampire ne savait pas trop qu’en penser, cette histoire le contrariait fortement. Keith semblait avoir fait ses preuves lors de sa petite investigation, mais les preuves et les résultats du labo n’avaient pas plu au vampire. Il avait donc convoqué Keith afin de lui parler de l’enquête, afin d’avoir plus de détail sur les éléments qu’il avait ramené.

En attendant que le vampire le rejoigne, Andrea avait ouvert le dossier de Winnifred qu’il feuilletait, sans vraiment prendre la peine de se concentrer dessus. Il fallait dire qu’il le connaissait par cœur, vu que c’était lui qui avait recruté la jeune fille.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’appréciait pas que son nom soit cité dans le deuxième dossier, celui de l’enquête d’une jeune fille morte, assassinée.

Des éclaircissements s’imposaient, il était hors de question de laisser trainer l’affaire avant que cela sorte du commissariat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 11 Avr 2013 - 11:15

Keith est convoqué par le commissaire Giacometti suite aux résultats de l'enquête qu'il avait mené avec Aeden. Aeden, un inspecteur humain qui avait fait ses preuves depuis longtemps puisqu'il était toujours en vie dans cette ville étrange peuplé d'êtres surnaturels. Mais une question se posait : Pourquoi était-il le seul convoqué chez le chef ? C'est un petit détail qui avait son importance, donc en étant pessimiste il y avait une mauvaise nouvelle qui pointait le bout de son nez. Pourtant, le vampire était certain d'avoir fait son maximum et de n'avoir omis aucun détail dans la résolution de ce meurtre. De toute manière, il va être fixé tout de suite, il se trouve maintenant devant la porte du bureau du commissaire et il tape deux fois avant d'entrer.

- Bonsoir Commissaire. Vous m'avez fait convoquer pour les résultats de l'enquête.

Il entre et referme la porte et s'approche du bureau et reste debout. L'agitation d'Andrea est palpable, il règne ici une ambiance lourde ou une phrase mal placée ou un commentaire mal venu risque de faire exploser la pièce. Keith commence à connaitre un peu le style de Giacometti et il fallait parfois marcher sur des oeufs pour éviter son courroux.

- Vous avez eu les résultats du labo à ce que je vois. Qu'elle est donc la mauvaise nouvelle, Chef.

Keith attend les reproches et les commentaires de son supérieur.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 11 Avr 2013 - 19:54

Le commissaire général laissa entrer et s’installer le vampire.

« Salut Keith, effectivement l’ai les résultats du labo. »

Il posa le dossier de Winnifred sur la table, ouvrant celui du meurtre avec les résultats d’analyses.

« D’abord sache que tu as fait un bon boulot. Les preuves que tu as apportées son excellente et tu as eu du flair avec cette histoire de grotte. Sur la bouteille que tu as trouvé il y a deux jeux d’empreintes, et sur le cigare de l’ADN. »

Il tourna une page du dossier.

« Sur les deux jeux d’empreintes, il y en a une qui est inconnue, idem pour l’ADN. Par contre le deuxième jeu d’empreinte lui est connu de nos services, puisqu’il s’agit d’une de nos récente recrue. »

Il lança le dossier sur son bureau, l’air visiblement contrarié.

« Vu que ce n’est pas une vampire, je doute qu’elle ait bouffé la victime, mais vu que ses empreintes sont sur la même bouteille que celle de notre inconnue… »

Le commissaire général se leva de sa chaise.

« C’est ton enquête, je te laisse la questionner, mais je reste quand même dans la pièce. »

Andrea se saisit de son téléphone fixe.

« Faites la venir. »

Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 11 Avr 2013 - 21:22

Anxieuse, Winnifred attendait sur les sièges en métal qui se trouvaient devant le bureau du commissaire général. Elle avait été demandée, mais sans savoir pourquoi, et se sentait comme une lycéenne convoquée dans le bureau du proviseur. Encore, quand on avait fait une connerie, on savait pourquoi et on avait une petite idée de ce qui allait nous tomber dessus, mais là rien, pas un indice, elle était en suspense total et ne savait pas du tout à quelle sauce elle allait être mangée.

Complètement angoissant.

Elle avait beau retourner les évènements dans sa tête, elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle aurait pu faire de mal, car elle avait toujours fait très attention à être irréprochable sur son lieu de travail, ce qui n’avait pas été le cas pour sa vie privée, mais bon…

Et si c’était ça ? Et si le commissaire Giacometti voulait lui faire un sermon sur ce qui s’était passé lors de la soirée du Bloody Valentine ?
La jeune fille pâlit. Et si elle se faisait virer, qu’allait-elle devenir ? Une énième jeunette au chômage ? Et que dirait sa mère?

C’est donc avec des interrogations plein la tête qu’une Winnifred toute pâlichonne fit son entrée dans le bureau : Vous m’avez demandée monsieur le commissaire ?

Keith était là, mais pourquoi ? Qu’avait-il à voir avec elle au juste ? se demandait-elle en le fixant, les yeux plein d’incompréhension.

_________________


Dernière édition par Winnifred le Sam 24 Aoû 2013 - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Ven 12 Avr 2013 - 15:17

Il fallait que Keith mène l'interrogatoire sur l'une des recrues de la police. Ce n'est pas une mince affaire. Peut-être que pour avoir une impartialité totale, il faut une personne étrangère à ce service. Très bien qu'il en soit ainsi, je suis le vampire de la situation. Le commissaire appelle alors la suspecte. Keith n'eut même pas le temps de jeter un coup d'oeil aux dossiers pour se familiariser avec les données. Peu importe, il fallait s'adapter. Il enlève rapidement sa veste et la pose sur le porte-manteau, il garde son veston et ainsi les deux hollsters se dévoilent de chaque côté de son torse qui contiennent deux semi-automatique de type Beretta. Il prend le dossier de la dénommée Winnifred quand celle-ci rentre dans la pièce. Il jeta un rapide regard dans ce dossier et va accueillir la pauvre humaine déstabilisée par cet entretien et surtout par sa présence d'après lui.

- Bonsoir mademoiselle Finnegan, je croie qu'il est temps que je me présente de façon officielle. Je me prénomme Keith Milligan, enchanté de vous rencontrer. Dit-il avec un large sourire et en lui serrant la main. Je suis une nouvelle recrue de la police et comme vous le savez peut-être déjà, je suis un vampire.

Il lui laisse le temps de digérer l'information avant de lui montrer le siège devant le bureau du commissaire. Il en profite pour sentir Winnifred discrètement. Elle porte sur elle, un parfum semblable à celui qu'il avait sentie dans la bouche de la statue, mais aussi l'odeur d'un chien. Donc le chien lui appartenait apparemment.

- Veuillez-vous asseoir ici s'il vous plait.

Il lui tire la chaise pour la laisser se placer sur la nouvelle chaise alors que sa prédécéssrice avait été pulvérisée lors de son entretien. Keith va alors s'asseoir en face d'elle en demandant d'un regard au commissaire s'il pouvait se mettre à sa place. Il prend alors les deux dossiers et lit rapidement en travers les rapports de l'un et la biographie de l'autre et s'adresse ensuite à Winnie.

- Bon voilà Winnie. Je peux t'appeler Winnie ? Je vois que tu es majeur depuis la fin de l'année dernière, tu peux maintenant profiter de toutes les joies de la vie d'adulte et le regretter par la suite. Dit-il d'un air taquin en gardant son sourire. Et tu es donc professeur de self défense contre les créatures de la nuit. J'ai intérêt à faire attention alors. Pour ne pas te faire attendre plus longtemps, je vais te dire ce qui nous a amené à te convoquer ici. Vois-tu, j'ai mené une enquête où nous avons retrouvé tes empreintes sur une scène en rapport avec un crime.

Il laisse le temps à la jeune fille de comprendre la situation ainsi que sa gravité.

- Je vais te faire un résumé de mes conclusions et tu pourras combler les blancs dans mon récit par la suite. Par contre, nous ne t'accusons pas de crime, mais tu as dû, je l'espère, te trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Mais il nous faut tes lumières pour que nous puissions avancer dans cette enquête.

Il fait une pause, regarde encore le dossier de l'enquête et regarde ensuite Winnifred dans les yeux et reste très attentif à son rythme cardiaque et à son comportement.

- Tu es allé dans le Monster Park avec ton chien le mercredi 7. Tu as rencontré un vampire qui fumait le cigare. Tu as trouvé dans la bouche d'une statue un coffre contenant du rhum frelaté. Dans ce coffre tu as trouvé quelque chose dans le double fond... Il faut maintenant que tu me dises exactement tout ce qui s'est passé cette nuit là.

Il attend maintenant le récit de la jeune fille.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Dim 14 Avr 2013 - 21:21

Si elle savait qu’il était un vampire ? En tant qu’instructrice spécialisée dans la détection et l’appréhension des créatures de la nuit, cette phrase sonnait presque comme une insulte, mais elle ne laissa rien paraître de sa vexation, trop attentive à ce qu’il se passait.

*Abrège, arrête de tourner autour du pot, viens-en aux faits !*

En effet, la jeune femme trouvait cette entrée en matière beaucoup trop longue et stressante, elle voulait simplement savoir ce qu’elle fichait là, dans le bureau du big boss.

Crime ? Quel crime, quelqu’un était mort ? A l’évocation du meurtre, le cœur de la jeune fille se mit à battre à 100 à l’heure. Dans quel guêpier s’était-elle encore fourrée ? Pourtant elle en était sure et certaine, elle n’avait tué personne !

Hein ? Quoi ?

Mercredi 7, mais qui se souvenait de ce qu’il avait fait le mercredi 7 ? Surtout qu’elle ne savait pas quelle était la date du jour même !

Heu… Je suis désolée là, mais je ne comprends pas un traitre mot de ce que vous me racontez… C'est quoi cette histoire?

Sous le coup du stress, Winnie n’avait pas prêté spécialement attention à la fin du laïus de Keith, surtout que les évènements évoqués remontaient à un certain temps, donc la pauvrette nageait en pleine confusion.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 15 Avr 2013 - 13:40

Keith attend le coeur de la pauvre jeune fille qui bat à 100 à l'heure. Il n'avait pas amené la chose de façon assez subtil pour qu'elle soit plus simple à comprendre et moins déroutante. Mais tout de même, pour une fille appartenant à la police et qui côtoie des créatures de la nuit, elle est bien émotive. Il faut calmer le jeu.

- Winnifred calmez-vous. Je reprends mes propos. Il est possible que l'affaire sur laquelle j'enquête ait un lien avec un crime. Cela est à confirmer avec votre témoignage. Ne vous inquiétez pas nous savons que vous avez rendu de grands services au commissariat et c'est pour ça que c'est ici dans le bureau du commissaire que nous vous demandons de témoigner. Je suis sûr que nous ferons facilement la lumière sur tout ça.

Keith laisse le temps à Winnie de reprendre ses esprits et il rajoute ensuite.

- Donc comme je disais, il y a quelques mois vous êtes allé avec votre chien au Monster Park et vous avez trouvé un coffre avec un vampire dans la bouche d'une statue géante. Pouvez-vous nous dire tout ce qui s'est passé cette nuit là ? Si vous vous en souvenez bien entendu. Fit-il en gardant le sourire et en étant le plus chaleureux possible.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 15 Avr 2013 - 18:14

*Relax ma grande, caaalme, respire et reconnecte ton cerveau* pensait très fort la jeune fille en prenant une grande inspiration. Ca ne rimait vraiment à rien de paniquer de la sorte, ils n’allaient pas la manger tout de même, juste lui poser des questions, et plus vite elle y répondrait, plus vite elle serait dehors.

*Chien, Monster Park, vampire, coffre…*

Son cerveau moulinait à toute vitesse pour trouver la bonne réponse, quand soudain cela fit TILT, et tout lui apparut plus clair.
Haaaa, mais ouiii, ça me revient ! Ça y est, je vois de quoi il s’agit...
C’était un soir de novembre je crois, la chienne de mon oncle, enceinte jusqu’aux yeux, s’était fait la malle et j’ai du aller à sa recherche avec mon autre chien. Il m’a menée jusqu’à Monster Park, où elle n’était pas du tout, mais j’ai croisé un vampire sur ma route, faut dire que je braillais de façon pas du tout discrète… Comme mon histoire l’a amusé, il m’a aidé dans mes recherches, et mon chien nous a mené jusqu’à l’intérieur d’une statue, où se trouvait un vieux coffre plein de bouteilles d’un breuvage immonde et une vieille carte assez bizarre, parce que quand je l’ai prise dans ma main un itinéraire a commencé à se dessiner dessus, et ça m’a menée directement jusqu’à ma chienne qui avait mis bas dans une ruelle à l’autre bout de la ville ! Bizarre non ? Enfin bref, le vampire m’a aidé à ramener les chiots chez moi, et il est reparti de son côté…


Winnifred sortit son smartphone de sa poche et tapota rapidement dessus : Regardez, j’ai même écrit un article sur cette nuit-là sur mon blog ! fit-elle en tendant son téléphone à l’inspecteur en guise de bonne foi.
Mais pourquoi vous voulez savoir tout ça au fait ? demanda-t-elle, l’air interloqué. Il ne s’était rien passé de répréhensible cette nuit-là…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Mar 16 Avr 2013 - 12:49

Le bonbon rose finit par se calmer et repris ses esprits. Elle débita ensuite à toute vitesse ce qui s'était passé au Monster Park. Keith eut à peine le temps de prendre note de ce qu'elle racontait. Puis elle montra son smartphone avec son blog.

- Puis-je regardé ? Winnifred.

Elle lui tend alors son appareil et Keith lit tranquillement l'aventure qu'avait vécu la jeune recrue.

- Intéressant ses blogs. J'en déduis que les évènements se sont bien passés comme ça. Il n'y avait donc aucune préméditation dans ton geste, c'est le destin qui a fait que tu as rencontré... VIGGO. Lut-il sur le blog.

Keith a un petit rire et redonne son bien à Winnifred.

- Je vais donc te raconter le crime qu'a commis notre ami Viggo. Il a chassé et tué au Monster Park une jeune adolescente de 16 ans environ qu'il a caché derrière une statue avant de croiser ton chemin. Tu aurais pu lui servir de repas si tu étais arrivé plus tôt ou bien sauver la jeune demoiselle, ça, nous ne le saurons jamais. Maintenant la question est : Que faisons-nous de notre ami Viggo Commissaire ? On l'arrête ? On le tue ? On le sermonne ? Qu'elles sont vos projets ?

Keith attend alors les commentaires de Winnifred et les conclusions et décisions de son supérieur.

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 18 Avr 2013 - 21:55

Depuis l’entrée de Winnifred, Andrea s’était mis à distance. Plutôt que de participer à l’interrogatoire, le commissaire général avait jugé plus intéressant de laisser faire Keith. Un très bon moyen de juger le nouveau, de voir son talent pour interroger les gens.

Aussi le vampire observa attentivement la scène. Keith passait du gentil au méchant flic. La recette était classique mais efficace. Finalement Winnifred finit par se souvenir de quoi il parlait. Elle expliqua alors qu’elle avait croisé un vampire dans ce lieu. Le commissaire général soupira, il ne savait pas s’il devait être impressionné ou être atterré. Impressionné par le chance extraordinaire d’être là en face d’eux, en un seul morceau, et pas au sous sol dans le frigo avec l’autre victime. Atterré car s’il avait bien compris, la jeune femme avait passé une partie de la soirée avec un tueur qui venait sans doute d’achever leurs victime sans s’en rendre compte.

Soupirant Andréa se redressa et s’approcha de ses deux recrues.

« Bien d’abord Winnifred, tu vas allé faire un portrait robot de ce Viggo que nous passerons a tous nos membres de la police. Avant de savoir ce qu’on va lui faire il faut d’abord l’attraper. »


Andrea alla s’asseoir dans son fauteuil.

« Beau boulot Keith, par contre toi Winnifred je peux pas dire que tu ais un super flaire… Tu te rends compte que tu aurais pu faire partie des suspects ? Heureusement que la victime à été tué pour se faire manger… Ton coté humaine est ton meilleur alibi… »

Le vampire referma les dossiers qu’il avait sur son bureau.

« Keith je te tiens au courant pour le suite. Tu peux y aller, et encore bon boulot. »


HRP : Keith je pense qu'on a fait le tour pour la deuxième partie de ton enquête. Viggo n'a qu'à bien se tenir!
Winnifred, si tu veux on peut continuer sur ta demande de rp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith
Vampire
avatar

Messages : 220
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Ven 19 Avr 2013 - 11:35

Keith est ravi d'avoir pu résoudre cette enquête. Il fallait dire qu'il a eu un peu de chance, l'une des principales suspectes travail au commissariat. Keith se lève alors de la chaise et interpelle Winnifred.

- Merci beaucoup pour ta franchise et encore désolé de t'avoir impliqué dans cette mission, mais tu nous as permis de faire avancer à grands pas cette affaire. De plus, il sera très facile de repérer Viggo. Un homme, ou plutôt un vampire, avec un tatouage sur la joue gauche est tout de même facilement repérable. A moins qu'il quitte la ville, pour je ne sais quelle raison nous devrions lui mettre la main dessus. Maintenant je vais aller taper mon rapport. Les joies de l'administration, c'est pas ce qui m'enchante le plus mais c'est une nécessité. Je peux prendre les dossiers chef pour mon rapport. Je pense que vous avez fini. Il va falloir que je te fasse signer ta déposition Winnifred, tu passeras dans mon bureau ensuite, si ça ne te fait rien.

Keith va reprendre sa veste et part ensuite en saluant le bonbon rose et le chef. La porte se referme et on peut entendre un "YES !"

_________________
Keith MILLIGAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Ven 19 Avr 2013 - 21:23

Viggo, un tueur ? La jeune fille avait du mal à le croire, et à imaginer celui qui l’avait gentiment aidée à retrouver Fidji en tueur sanguinaire. En même temps cela expliquerait peut-être pourquoi il ne lui avait rien fait, s’il avait déjà l’estomac plein lors de leur rencontre ?

Vous êtes surs que c’est lui le coupable ? Non pas que je remette en cause votre enquête, mais il ne m’a pas parut dangereux, surtout qu’il aurait eu l’occasion de m’attaquer à plusieurs reprises s’il l’avait voulu, et ça n’a pas été le cas…

En tout cas je veux bien faire un portrait-robot si ça vous arrange, mais j’ai peur de ne pas être très douée… Et puis vous savez déjà à quoi il ressemble, il était là à la soirée de la St. Patrick, vous savez, le vampire avec un tatouage sur la joue ?


Winnifred se garda bien de réagir aux remarques acerbes des deux vampires sur le fait « qu’elle aurait pu empêcher le meurtre » ou « qu’elle aurait pu être suspecte », car elle sentait une vague d’agacement monter et elle aurait bien exposé le fond de sa pensée aux deux malotrus.

Mais qui étaient-ils pour lui faire la morale, à elle qui n’avait jamais rien de fait de mal ? Alors qu’eux, en tant que sangsues étaient probablement loin d’être irréprochables et devaient planquer plusieurs cadavres dans leurs placards… C’était vraiment l’hôpital qui se foutait de la charité.

Pour faire descendre la pression, elle prit une grande inspiration. Il lui fallait reprendre son calme au plus vite, car elle comptait bien, maintenant qu’on l’avait dérangée, profiter de l’occasion qui se présentait à elle. Si elle attendait qu’un créneau dans l’emploi du temps du commissaire général se libère, elle aurait le temps de partir à la retraite… Le problème des vampires, leur notion du temps est sensiblement plus je-m’en-foutiste que celle des humains.

Commissaire, pendant que je suis là je peux vous déranger cinq minutes ? Je voudrais vous faire part d’un projet me concernant, moi et le commissariat… C’est que vos hommes commencent à être bien formés, du coup j’ai moins de travail et plus de temps pour penser à des perspectives d’évolution.

Qui ne tente rien n’a rien dit-on, c’était le moment de vérifier le vieil adage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 25 Avr 2013 - 17:17

Le commissaire laissa le vampire sortir, esquissant un petit sourire. Pas mal pour un nouveau, un peu classique, mais les résultats étaient là. Un bon enquêteur qui serait sans doute extrêmement utile dans ces petites investigations.
Par contre Winnifred était jeune et avait encore pas mal de boulot avant de devenir une vraie policière.

Andrea soupira avant de lui répondre.

« La base est de ne pas se fier aux apparences, s’il ne s’était pas nourrit avant je ne pense pas que tu serais là, maintenant, face à moi, mais plutôt en bas, dans le frigo. Tu vois ce que je veux dire ? »

Le commissaire jouait avec ses dossiers, distraitement, écornant les pages, tout en continuant de fixer la jeune femme.

« Et autant je me fous totalement du cadavre dans le congélo, autant tu fais partie de mon équipe Winnifred. Tu es dans une ville dangereuse bordel tu te ballade seul la nuit dans un lieu isolé, les mecs que tu croises comme ça seul, son soit des bouffeurs d’humain soit des pervers ! »

Voilà maintenant qu’il jouait au papa, dès fois Andrea détestait son Job.

« En tous cas la bonne nouvelle c’est qu’il n’y a pas plus idéal comme témoin que toi. Tu iras faire le portrait robot en sortant. »

Winnifred semblait se contenir, visiblement n’appréciant pas le sermon, mais Andréa s’en foutait royalement. Cependant elle changea de sujet. CE qui d’ailleurs le laissa perplexe. Il mit quelques secondes avant de répondre.

« hmmmm… Je suis assez d’accord avec toi, pour ce qui est de la formation les effectifs commencent à tourner, on a de moins en moins de flics à la morgue… Mais du coup tu aimerais te spécialiser dans quoi exactement ? »

Andréa était curieux de savoir à quoi Winnifred avait pensé. Elle n’était pas du genre à venir le voir sans avoir une idée précise derrière la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Ven 26 Avr 2013 - 20:51

Winnifred écouta la leçon de morale du commissaire sans sourciller, mais elle n’en pensait pas moins, car c'était typiquement le genre de discours avec lequel on l'assommait depuis sa venue au monde.
*Blablabla, c’est une ville dangereuse blablabla, tous les garçons sont de vilains pervers… C’est pas comme si j’étais pas au courant vu que je me suis déjà tapé un vampire lubrique, je suis au courant de ce qu’on peut trouver, MERCI*

Une fois qu’il eût fini de lui apprendre la vie –ironique pour un mort, non ? – il s’intéressa enfin à ce qu’elle avait à dire. Bien qu’intimidée, elle avait bien bossé son sujet et savait à peu près quoi dire de façon cohérente.

He ben, la plupart des policiers sont des humains, et c’est quand même un gros désavantage pour eux, je veux dire ils ne peuvent pas détecter les non-humains directement, ils sont plus faibles physiquement face aux créatures de la nuit… J’ai fait de mon mieux pour les équiper en gadgets divers et variés, mais bon, ça a ses limites, en intervention je ne pense qu’ils aient forcément le temps de sortir le thermo-laser afin de sélectionner l’arme la plus appropriée…

La jeune fille marqua une pause afin de prendre une grande inspiration avant de continuer :
Bref, je me suis dit que certains policiers pourraient combler certaines de leurs « lacunes » biologiques en prenant des coéquipiers dont les aptitudes viendraient compléter les leurs, c’est pourquoi je viens vous proposer de tenter l’expérience d’une brigade cynophile…

Je vous dit ça parce que mon oncle est dresseur de chiens, et il arrive à faire des trucs intéressants avec, en fonction de la race on peut leur apprendre à détecter les vampires et les lycans, à les attaquer de façon spécifique en fonction de la race, à les mettre en posture défensive pour protéger les arrières en plus des trucs traditionnels qu’ils font en temps normal pour la police : détecter des cadavres, des substances illicites…

Je sais que ça demanderait des moyens, un peu de temps, de la formation pour les officiers et pas mal d’aménagements dans le commissariat, mais ça vaut peut-être le coup de tenter l’expérience non ?
conclut-elle sur un ton inquiet, attendant de voir si son supérieur trouvait son idée aussi brillante qu’elle l’espérait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Mar 30 Avr 2013 - 22:04

Le commissaire écouta attentivement le mini plaidoyer de sa recrue. Elle avait bien préparé son petit discours et Andrea le trouva suffisamment pertinent.
Il mit quelques secondes avant de répondre, le temps de bien réfléchir. Il était vrai que la petite avait fait du bon boulot, les idées qu’elle avait eu pour équiper les membres de la police étaient assez bonnes. Un chien renifleur spécialement dressé pour repérer les vampires et les lycans était une chose qui renforcerait leurs équipes.

« Un sujet qui mérite réflexion. Tu dis que ton oncle est habitué à dresser des chiens, j’aimerais savoir à quelles espèces de chien tu fais allusion. Quand tu dis attaquer, tu veux dire qu’ils pourraient rivaliser avec un vampire ou un lycan ? »

Le commissaire général se frotta le menton, songeur, la police équipée avec des molosses voilà qui serait un atout des plus intéressants.

« Par contre ça veut dire que non seulement tu vas devoir dresser les chiens, mais en plus tu vas devoir apprendre à tes collègues à gérer un animal. Deja que certains ne sont pas capable de se gérer eux même, cela ne va pas être des plus simples. Tu te sens à la hauteur ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 2 Mai 2013 - 22:10

Les questions du commissaire général étaient pertinentes, mais s’il espérait la prendre au piège, c’était loupé : son oncle avait été son père de substitution depuis la mort de son vrai paternel, aussi l’univers canin n’avait plus aucun secret pour elle. En plus, depuis qu’elle habitait carrément chez lui, elle avait les deux pieds dedans tous les jours.

He bien, en fait les chiens c’est un peu comme des armes, ils ont tous des spécificités qui les rendent plus ou moins aptes à certaines tâches.
Les gros molosses, qui sont de grands chiens avec une grosse masse et une mâchoire puissante, type Bullmastif ou bien Matin de Naples seront très efficaces niveau attaque, ils pourront plier sans problème un vampire standard ou un lycan non transformé, et pour les psychopathes qui s’entrainent depuis des siècles ou des lycans une nuit de pleine lune, he bien… Ils sauront faire de leur mieux pour donner de l’avance à leur maître !


La jeune fille esquissa une moue attristée, repensant à son chien Fudge qui s’était fait tuer lors d’une bagarre alors qu’elle avait eu la vie sauve, mais ne se laissa pas décontenancer et reprit aussitôt :
En revanche, niveau protection et détection, ces chiens ne seront pas très utiles, leur domaine c’est la force brute, pas l’anticipation ou l’intelligence…
Alors que d’autres races peuvent être plus polyvalentes, comme les chiens de berger habitués à veiller sur le troupeau tout en protégeant les bêtes des loups, type Berger belge, Berger allemand, Komondor… Eux savent à peur près tout bien faire, sans être des experts.

Après, les chiens de chasse ou d’arrêt ont un flair hors du commun, ils peuvent pister à peu près tout et n’importe quoi sur de longues distances, mais niveau bagarre ne sont pas très efficaces, les chiens type Hound ou Corgi font cette taille-là
, fit-elle en abaissant sa main à une trentaine de centimètres au-dessus du sol.

Finalement, le choix des chiens va dépendre de nos besoins et de la personnalité de ceux qui voudront bien s’en occuper, parce qu’intégrer une brigade cynophile ça veut dire qu’on se trimballe son clebs matin midi et soir, y compris vacances et jour férié, c’est pas un flingue qu’on laisse dans son casier en partant le soir, c’est comme un mariage, jusqu’à ce que la mort nous sépare…

Donc c’est à réserver aux agents ultra-motivés, qui sont conscient de l’engagement que ça implique… Non, je ne pense pas que ça sera insurmontable, il y aura certes des difficultés au début parce que gérer un dressage spécifique en plus du dressage standard est assez contraignant, mais je ne me fais pas de soucis, ce n'est pas comme si je ne pouvais pas bénéficier des conseils d'un professionnel chevronné à la maison... Et puis les personnes qui aiment les animaux ont forcément un bon fond, j’en suis convaincue
, conclut-elle sur un ton déterminé, car elle croyait à 100% à ce qu’elle disait : il n’y a que les monstres qui n’aiment pas les animaux, elle avait bien vu ça avec les maîtres qui confiaient leur chien à son oncle : même les gros machos en apparence devenaient complètement gagas devant leur toutounet d’amour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 6 Mai 2013 - 22:12

Que n’avait pas fait le vampire en lui posant ces questions! Elle ne s’arrêtait plus de parler! Au moins il savait que la gamine n’avait pas lancé l’idée pour au hasard. Elle s’y connaissait en chien, et elle le lui prouva par un long discours.
Winnifred énumérait les types de chien qu’elle connaissait, leurs points fort et leurs points faibles. Intéressant, très intéressant, en fait tout lui plaisait dans son projet, mais s’il lui donnait son aval aussi facilement, il faillirait à sa réputation.

Il attendit tranquillement qu’elle ait terminé avant de répondre.

« Bien, tu maitrises visiblement le sujet et tu es motivés, ça me plait. Je pense que l’idée est bonne mais j’accepterais que tu t’occupes de ça sous deux conditions. Tu connais quelques races de chiens, mais ils ont tous trop de défaut, je veux un animal fort, intelligent et avec de bonne capacité de chasse. Je veux donc que les chiens que tu dresses possèdent toutes ces qualités. Tu n’as pas une idée ? »

Le commissaire attendit quelques instants avant de lâcher le morceau.

« Si je te parle des chasseurs de lion, les Rhodesian Ridgeback, ça ne te dis rien ? Ce sont des chiens réputés car loyaux, forts et utilisés en Afrique pour traquer des lions ou des pumas, c’est ça que je veux ! Voilà ma première condition je veux que la police soit équipée de Rhodesian Ridgeback. »

Avec ce genre d’animal, les policiers auraient plus de chance de s’en sortir. Mais ce chien n’était pas simple à obtenir, la race était extrêmement contrôlé, et Winnifred serait obligée d’affronter une énorme quantité de paperasse…

« Ma deuxième condition te concerne toi. Vu comment tu te débrouilles, on peut dire que tu dois ta survis à un putain d’ange gardien, et ça ne me plait pas. Aussi, tu vas devoir t’entrainer, et avec moi si tu veux tes toutous. »

Il la regarda avec un sourire carnassier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 24 Juin 2013 - 21:11

La jeune fille commençait à montrer des signes visibles d’agacement : elle se tortillait sur sa chaise, ses doigts tapotaient nerveusement le bord du bureau…

Non mais pour qui se prenait-il ce vampire à la noix ? Il avait du voir deux chiens dans sa vie et pensait que ça lui donnait le droit de choisir ses modèles comme un gamin capricieux devant une vitrine de jouets.

Ce n’est vraiment comme ça que ça marche *abruti*, s’efforça-t-elle de répondre en gardant son calme, ce n’est pas parce qu’en Afrique on utilisait ces chiens *probablement au siècle dernier, vieille peau, les lions sont protégés depuis belle lurette* que ce sont les meilleurs ou les plus adaptés aujourd’hui en Irlande, il y a des histoires de climat, d’élevage, il est impossible de bâtir une brigade sur une race qui n’est pas élevée localement, ce n’est pas le genre de chose qu’on décide sur un coup de tête, ça se réfléchi… *Pauv’con*

La suite n’allait pas non plus beaucoup lui plaire, car le commissaire Giacometti allait faire une allusion qui n’allait pas mais alors pas DU TOUT passer.
Quoi comment je me débrouille ? Avec tout le respect que je vous dois, je vous signale que les seules blessures que j’ai récoltées à la St Patrick sont dues au fait que vous m’avez laissé littéralement tomber par terre après que je me sois fait bousculer par un criminel, alors vous m’excuserez, votre proposition ne m’enchante pas trop, pour le moment le seul qui a réussi à déjouer la vigilance de mon ange gardien, c’est vous *connard* !

Winnie avait fait tout son possible pour rester sereine, mais il ne fallait pas non plus pousser mémé dans les orties, Giacometti le fou furieux qui avait déclenché une émeute en plein bar et qui se permettait de lui faire la morale, c’était la meilleure !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 24 Juin 2013 - 22:35

Le vampire s’amusait de l’agacement de la jeunette. Mais mis à part le faire sourire, il se fichait totalement de ce qu’elle pensait. L’idée avait déjà fait un petit bout de chemin dans sa tête, et il aimait fortement l’idée d’une brigade canine pour venir les aider. Les vampires avaient beau avoir un odorat développé, ce n’était visiblement pas suffisant compte tenu de l’échec de sa dernière course poursuite. L’odorat de chien aurait peut-être pu lui permettre de terminer avec la tête de ce vampire métis.

Une fois le plaidoyer de la gamine terminé, Andrea la fixa droit dans les yeux.

« Je me fiche de savoir d’où proviennent ces chiens, avec tes chihuahuas on risque d’avoir une brigade de hot dogs, et j’ai pas envie de t’avoir tous les trois jours dans mon bureau chialer parce qu’un de tes protégés a fini entre deux tranches de pain. Donc tu te démerdes, et tu me trouves des chiens, des vrais. »

Son ton de voix était devenu bien plus froid, bien plus dur.

« Ensuite pour ce qui est de l’entrainement, ne crois pas que tu vas y échapper, je te signale que c’est à cause de tes conneries que le vampire le plus recherché de Galway m’a échappé, d’habitude pour ce genre de bourde la punition est exemplaire, alors plutôt que de m’emmerder estime-toi chanceuse !»

Le regard du vampire indiquait clairement qu’il ne plaisantait, pas, et que la petite gamine était vivante uniquement parce qu’il était commissaire et donc se devait de montrer l’exemple.

« Surtout que d’après ce qu’on m’a dit… »

Andrea se redressa, prit sa lance, et la sortit de son étui de tissu.

« … Il semblerait que… »

Rendant le mouvement volontairement lent, afin que Winnifred ait largement le temps de le voir l’attaquer.

« … Tu m’as fait des cachoteries ! »

En prononçant ses derniers mots, doucement, il planta la lance à l’endroit ou il devait y avoir la cuisse de la policière.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Mer 26 Juin 2013 - 20:49

Le regard que Winnifred lançait à son supérieur signifiait clairement « Je t’emmerde ».

*Comparer des komondors à des chihuahuas, non mais je rêve !* Ça lui prouvait bien qu’en plus d’être ignare, son patron était complètement crétin pour s’obstiner ainsi alors qu’il ne savait visiblement pas de quoi il parlait.

Et voilà qu’il remettait ça avec sa lance, mais il était hors de questions qu’elle fasse quoi que ce soit avec ce psychopathe, elle avait signé pour protéger les citoyens, mais pas au détriment de sa propre sécurité !
Le vampire se mit ensuite à sortir sa lance, sans doute pour l’impressionner, mais cela n’eut pas trop d’effet sur la jeune fille, enclenchée en mode rebelle.
*On t’a jamais dit que c’était pas la taille qui comptait ?*

Il en fallait plus que son jouet pour lui faire de l’effet, mais elle vit d’un mauvais œil la pointe de la lance se diriger vers elle.
*Putain, mais il fait quoi ce con ?*

Elle regarda tour à tour, incrédule, son patron et son arme pour tenter de deviner quel était son plan foireux, mais rien à faire, il avait bien l’air décidé à la planter.

*Bordel de merde, il va m’embrocher !* réalisa-t-elle au dernier moment avant de se dégager in extremis de la chaise pour filer de l’autre côté du bureau. Sous le coup de la panique, sans doute avait-elle utilisé son don d’hypervitesse, mais tout était allé tellement vite qu’elle ne pouvait pas vraiment le savoir.

Tout ce qu’elle savait était qu’elle se tenait dans un coin de la pièce, mi-furieuse mi-paniquée.

Non mais ça va pas la tête, qu’est ce qui tourne pas rond chez vous !? lança-t-elle au commissaire Giacometti, se promettant de négocier une augmentation en or après ce qui venait de se passer, ou bien une prime de risque payée rubis sur ongle, elle ne savait pas encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Sam 6 Juil 2013 - 22:02

Alors qu’il précipitait sa lance à ‘encontre de la jeune fille, l’espace d’un instant elle disparut. I mit une fraction de seconde avant de la retrouver, à l’autre bout de la pièce. Ses yeux brillèrent, un mélange de joie et de rage. Ce qu’on lui avait dit était donc vrai !
Il fut d’abord très agréablement surpris de bénéficier d’un tel atout au sein de son équipe. Mais il fut également très désappointé de s’apercevoir qu’il bénéficiait d’un tel atout au sein de son équipe depuis autant de temps sans l’avoir exploité à sa juste valeur.

Mais pourquoi elle ne lui avait rien, dit, pourquoi elle s’en servait aussi peu ? Lors de leurs tentatives d’attraper Jaro pourquoi n’avait-elle pas utiliser ses capacités pour leurs venir en aide ?
Pour le vampire il n’y avait qu’une seule explication possible.

« Tu ne le contrôle pas, n’est ce pas ? »

Il décrocha sa lance, du bois de la chaise.

« T’es tu au moins aperçu de ce que tu venais de faire ? »

Le commissaire général observa la gamine qui semblait perdue.

« Te rend tu comptes que tes capacités sont un atout majeur pour nos services, ta rapidité… Je pense même que tu peux me dépasser alors que j’utilise mon jouet… »


Ses derniers propos reflétaient plus ses pensées qu’ils étaient adressé à Winnifred. Il faisait tourner sa lance dans le vide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 8 Juil 2013 - 22:12

Winnifred se tenait, anxieuse, dans un coin de la pièce.

*Je ne contrôle pas quoi ? Mais qu’est ce qu’il raconte ? Il a encore pété un câble à tous les coups…*

Je viens de faire quoi au juste ?..


Les explications du commissaire vinrent rapidement éclairer sa lanterne. Ha, il parlait donc de ça

Vous parlez de ma petite aptitude ? Il n’y a rien à en dire, je ne le contrôle pas, ça vient tout seul, c’est pour ça que je n’en ai jamais parlé, comme c’est complètement aléatoire et que je ne m’en rends même pas toujours compte, je ne peux pas l’exploiter.

Ce n’était pas totalement vrai, certes son pouvoir se déclenchait souvent de façon incontrôlable, mais pas tout le temps, en se concentrant suffisamment elle réussissait à le provoquer, mais ça, il était hors de question de l’avouer au commissaire psychopathe. En réalité elle vivait parfaitement bien son statut d’ado de base et ne souhaitait pour rien au monde le changer pour une étiquette de « freak ». Pour vivre heureux, vivons cachés comme qui dirait.

Bon et heu… Ça ne vous dérangerait pas de ranger votre lance là, vous allez finir par blesser quelqu’un !
L’attitude de son supérieur ne la rassurait pas mais alors pas du tout, elle le soupçonnait même de vouloir tenter une nouvelle fois de l’empaler, c’est dire…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Mar 16 Juil 2013 - 22:06

Le vampire était atterré par l’attitude de sa subordonnée. Elle possédait un don assez extraordinaire, mais ne semblait pas l’avoir réalisé. Pire, elle semblait s’en moquer éperdument, ce que ne comprenait absolument pas le commissaire général.

« Pas contrôlable ? Non je ne pense pas, tu ne l’aurais pas enclenché pour te sauver la vie. Je pense juste que tu ne sais pas le contrôler et n’a jamais vraiment réfléchis à comment faire. »

Andrea observait la gamine dans le coin de la pièce. Puisqu’elle semblait ne pas réaliser, il allait donc lui montrer ce que pouvait donner la gestion d’un tel pouvoir.

« Dans un affrontement, la vitesse est très importante, primordiale même. Si tu peux exécuter un mouvement supplémentaire par rapport à ton adversaire, et ce dans le même laps de temps, alors tu peux totalement changer le cours de l’affrontement. »

Andrea serra sa lance, la pierre rouge se mit à briller. D’un coup tout sembla ralentir, se stopper autour de lui. Il fonça alors vers Winnifred, et plaça la pointe de sa lance contre la gorge de l’humaine, juste au niveau du dessous du menton.
Il savait qu’en utilisant le pouvoir de la lance, cette fois-ci Winnifred ne pourrait pas anticiper son attaque contrairement à tout à l’heure. Elle serait totalement impuissante.

« Avec de la vitesse, contrairement à tout à l’heure tu ne peux rien faire pour t’échapper… »

Andrea tenait sa lance, ses yeux étaient brillants et le vampire luttait pour ne pas continuer son mouvement et de ne pas empaler la gamine. Il serrait la poignée de la lance si fort qu’il s’ouvrit la main. La plaie se referma quasiment immédiatement, mais on pouvait voir un peu de sang sur la hampe de son arme.

«Ton pouvoir peut te sauver la vie, voir même t’aider dans ton but personnel… Depuis le début tu possèdes la clef qui te permettrait d’atteindre tes objectifs, et tu ne t’en sers pas, quel gâchis ! »

Andrea avait mené sa petite enquête sur Winnifred, la chose n'avait pas été trop compliquée, sa famille était assez célèbre sur Galway pour les créatures de la nuit. Pas difficile de deviner ce que désirait vraiment une petite Finnegan.
Après un ultime effort le vampire recula et se replaça à distance respectable, continuant de lutter contre son envie d’ouvrir Winnifred et de s’abreuver de son sang.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bureau d'Andréa Giacometti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'évêque Pierre André Dumas réclame le renvoi du CEP
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Newcastle
 :: Poste de police
-