AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bureau d'Andréa Giacometti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Winnifred
Humain


Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Lun 8 Juil 2013 - 22:12

Winnifred se tenait, anxieuse, dans un coin de la pièce.

*Je ne contrôle pas quoi ? Mais qu’est ce qu’il raconte ? Il a encore pété un câble à tous les coups…*

Je viens de faire quoi au juste ?..


Les explications du commissaire vinrent rapidement éclairer sa lanterne. Ha, il parlait donc de ça

Vous parlez de ma petite aptitude ? Il n’y a rien à en dire, je ne le contrôle pas, ça vient tout seul, c’est pour ça que je n’en ai jamais parlé, comme c’est complètement aléatoire et que je ne m’en rends même pas toujours compte, je ne peux pas l’exploiter.

Ce n’était pas totalement vrai, certes son pouvoir se déclenchait souvent de façon incontrôlable, mais pas tout le temps, en se concentrant suffisamment elle réussissait à le provoquer, mais ça, il était hors de question de l’avouer au commissaire psychopathe. En réalité elle vivait parfaitement bien son statut d’ado de base et ne souhaitait pour rien au monde le changer pour une étiquette de « freak ». Pour vivre heureux, vivons cachés comme qui dirait.

Bon et heu… Ça ne vous dérangerait pas de ranger votre lance là, vous allez finir par blesser quelqu’un !
L’attitude de son supérieur ne la rassurait pas mais alors pas du tout, elle le soupçonnait même de vouloir tenter une nouvelle fois de l’empaler, c’est dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti


Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Mar 16 Juil 2013 - 22:06

Le vampire était atterré par l’attitude de sa subordonnée. Elle possédait un don assez extraordinaire, mais ne semblait pas l’avoir réalisé. Pire, elle semblait s’en moquer éperdument, ce que ne comprenait absolument pas le commissaire général.

« Pas contrôlable ? Non je ne pense pas, tu ne l’aurais pas enclenché pour te sauver la vie. Je pense juste que tu ne sais pas le contrôler et n’a jamais vraiment réfléchis à comment faire. »

Andrea observait la gamine dans le coin de la pièce. Puisqu’elle semblait ne pas réaliser, il allait donc lui montrer ce que pouvait donner la gestion d’un tel pouvoir.

« Dans un affrontement, la vitesse est très importante, primordiale même. Si tu peux exécuter un mouvement supplémentaire par rapport à ton adversaire, et ce dans le même laps de temps, alors tu peux totalement changer le cours de l’affrontement. »

Andrea serra sa lance, la pierre rouge se mit à briller. D’un coup tout sembla ralentir, se stopper autour de lui. Il fonça alors vers Winnifred, et plaça la pointe de sa lance contre la gorge de l’humaine, juste au niveau du dessous du menton.
Il savait qu’en utilisant le pouvoir de la lance, cette fois-ci Winnifred ne pourrait pas anticiper son attaque contrairement à tout à l’heure. Elle serait totalement impuissante.

« Avec de la vitesse, contrairement à tout à l’heure tu ne peux rien faire pour t’échapper… »

Andrea tenait sa lance, ses yeux étaient brillants et le vampire luttait pour ne pas continuer son mouvement et de ne pas empaler la gamine. Il serrait la poignée de la lance si fort qu’il s’ouvrit la main. La plaie se referma quasiment immédiatement, mais on pouvait voir un peu de sang sur la hampe de son arme.

«Ton pouvoir peut te sauver la vie, voir même t’aider dans ton but personnel… Depuis le début tu possèdes la clef qui te permettrait d’atteindre tes objectifs, et tu ne t’en sers pas, quel gâchis ! »

Andrea avait mené sa petite enquête sur Winnifred, la chose n'avait pas été trop compliquée, sa famille était assez célèbre sur Galway pour les créatures de la nuit. Pas difficile de deviner ce que désirait vraiment une petite Finnegan.
Après un ultime effort le vampire recula et se replaça à distance respectable, continuant de lutter contre son envie d’ouvrir Winnifred et de s’abreuver de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Jeu 18 Juil 2013 - 17:24

Winnifred n’avait pas bougé, de toute façon qu’aurait-elle pu faire ? Le commissaire foldingue semblait parti en croisade contre elle, et elle ne faisait pas le poids contre lui et son arme démoniaque.

Lorsque la pointe de la lance le chatouillait le dessous de la gorge, la jeune fille fixa son supérieur d’un air incrédule : qu’essayait-il de lui faire comprendre réellement ? Mis à part la brutaliser, il y avait-il un but à cette manœuvre ?

Une fois dégagée de son emprise, Winnifred se recula autant qu’elle put pour mettre un maximum de distance entre elle et le vampire.

Mes objectifs ? Mon but personnel ? Mais c’est de rester en vie, et pour le moment le seul qui semble vouloir compromettre ça, c’est vous ! Je ne sais pas ce que vous attendez de moi, mais si vous voulez me transformer en sorte de machine de guerre aux supers pouvoirs c’est loupé, je ne marche pas, vous allez devoir vous trouver d’autres cobayes pour vous amuser !

Pendant qu’elle prononçait ces mots, la jeune fille s’était rapprochée au maximum de la porte dans le but de s’enfuir de ce bureau de fou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Giacometti
avatar

Messages : 105
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Sam 27 Juil 2013 - 22:48

Lorsqu’il tenait la lance le commissaire avait de plus en plus de mal à contenir cette envie de sang et de violence. Ne pas se laisser diriger par l’arme qu’il tenait dans la main devenait de plus en plus éprouvant.

Il avait du mal à se concentrer sur la discussion, des flots d’images envahissaient son cerveau. Des images de violences, de sang, de boyaux…
Sa lutte contre l’influence de l’arme lui prenait beaucoup d’énergies, et il avait du mal à se concentrer sur Winnifred. La pierre rouge à l’extrémité de la lance continuait de briller. Et à cause de ça, il commençait à faire des petites erreurs de stratégies.

« Tu peux y aller Winnifred, ton idée de chiens dressés me plait, tu as mon feu vert. Mais tu reviendras… Car tu sais très bien que si tu veux venger ton père tu devras maitriser ta vitesse. »

Voilà, la phrase était lâchée. C’était regrettable car le commissaire général avait prévu de garder un tel atout dans sa manche encore un temps.
Pour Andrea le contrôle de ses employés ou de ses subordonnés se faisait grâce à la connaissance qu’il avait de leurs vécus, de leurs secrets les plus sombres, de leurs traumatismes passés. Ces informations étaient précieuses et le commissaire préférait les garder pour lui, les utiliser que lorsqu’il en avait vraiment besoin.
Aussi il regretta amèrement sa phrase, mais c’était trop tard. Alors autant tenter de le tourner à son avantage.

« Réfléchis bien à ça, imagine ce que pourrait donner le contrôle d’un tel don… Ne plus craindre les créatures comme moi… Tu peux y aller nous verrons ton histoire de chien a notre prochaine rencontre. »

Le vampire venait de poser la lance derrière le bureau. Il ne regardait plus Winnifred. Il avait réalisé l’espace d’un instant que la lance avait une emprise sur lui, et cette prise de conscience l’avait quelque peu déstabilisé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnifred
Humain
avatar

Messages : 223
MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   Ven 2 Aoû 2013 - 21:08

Winnifred avait déjà assisté aux effets secondaires que la lance produisait sur le commissaire et elle n’avait absolument pas envie de finir en carpaccio, aussi prévoyait-elle de se carapater le plus vite possible… Toutefois, la remarque du commissaire sur la mort de son père la fit tiquer.
Pourquoi et comment détenait-il une information aussi personnelle à son sujet ? Elle le découvrirait, mais plus tard, là il était plus important de sauver sa peau que d’enquêter sur les connaissances de Giacometti sur son père, sous peine de le rejoindre ad patres plus vite que prévu.

Je vois que vous êtes bien renseigné, mais je doute que l’extermination de la race lycane soit à l’ordre du jour, rétorqua-t-elle d’un air entendu, faisant implicitement référence à la sœur d’Andrea qui était, comme chacun le savait, une lycane d’une grande puissance.

Je réfléchirais à votre proposition d’entraînement, mais si j’accepte ça sera à une seule et unique condition : que vous laissiez votre lance au vestiaire, j’ai suffisamment été abîmée par mes collègues ces derniers temps !
Justement, les attaques répétées des vampires de son service rendaient cette perspective d’amélioration de compétences assez intéressante, car la jeune fille avait bien réalisé qu’en tant que pauvre humaine elle ne faisait pas le poids contre ces monstres assoiffés de sang. Peut-être tenait-elle là la clé de sa survie ?

Sans perdre de temps, Winnifred quitta le bureau du commissaire général et décida de prendre le reste de sa soirée pour rentrer chez elle, elle avait eu son quota d’émotions pour la semaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le bureau d'Andréa Giacometti   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bureau d'Andréa Giacometti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'évêque Pierre André Dumas réclame le renvoi du CEP
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Newcastle
 :: Poste de police
-