AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Champs et lande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Esprit des Fondateurs
Administration
avatar

Messages : 317
MessageSujet: Champs et lande   Mer 10 Avr 2013 - 20:06

De grandes étendues de prairie de bruyère sauvage et de tourbières à perte de vue, jalonnées par quelques imposantes collines…

Quelle est la différence entre la lande et les champs me direz-vous ?





Les champs sont occupés par quelques troupeaux de moutons irlandais, le fameux mouton à tête noire, qui se promènent en liberté. Seules quelques tâches de peinture fluo sur leur pelage indiquent leur appartenance.



_________________
Je suis l'esprit de la cité, celui qui hante ses murs, qui se trouve dans chaque souffle de vent et dans chaque goutte de pluie...
Inutile donc de m'adresser des MPs, je ne risque pas de répondre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hellsgate.fr
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 1 Sep 2013 - 16:30

Prendre l'air de temps en temps ça fait pas de mal. Pas que j'aime pas me balader dans les rues de Galway mais des fois, les grands espaces, les champs à perte de vue - bon ok faut pas avoir la vue qui porte très très loin mais bon vous voyez l'idée quoi - ça fait un bien fou. Ca aère les poumons et l'esprit. Et dieu sait si j'en ai besoin ces derniers temps. J'ai beau tenter de m'habituer, j'ai encore du mal à gérer les post pleines lunes.

M'enfin, il parait qu'avec le temps ça devrait le faire. Alors, des fois, pour évacuer, je prends un sac à dos, mes supers pompes de rando et je vais me promener au hasard pendant des heures. Aujourd'hui, ce sont les landes à quelques heures de marche. Je suis partie tôt ce matin et là, j'ai la dalle alors je cherche un coin où me poser pour manger.

Le petit arbre là-bas a l'air plutôt sympathique, d'autant que c'est un des rares solitaires dans le coin. Ca fera juste un peu d'ombre pour éviter l'insolation qui manquera pas si je reste sous le soleil de midi, même si, dans ce coin du pays, je risque pas vraiment de brûlure au 3ème degré. Je préfère quand même être prudente, sait-on jamais.

Je déballe le matos, j'ai encore pris à manger pour 12, faut que j'arrête de me croire à la tête d'une famille nombreuse, ça va encore pourrir dans un coin me connaissant. Qu'importe, je commence à grignoter mon sandwich en zieutant les alentours et en essayant vaguement de calculer combien de temps de répit j'ai encore avant la prochaine pleine lune.

J'entends un bruit bizarre et je lève les yeux.

"Tiens, salut toi."

Ouais, j'aime bien parler aux moutons et alors ? Surtout que celui-là, il a une tête marrante avec son marquage jaune fluo flambant neuf. Je le fixe quelques secondes avant de me marrer toute seule. J'attends quoi ? Qu'il me réponde ? Ce serait le comble quand même.

Marrant, y a vraiment personne dans le coin aujourd'hui, ce serait presque glauque en fait. Pourvu que ça dure pas trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 1 Sep 2013 - 17:49

Beaucoup de travail et peu d’amusement rendaient Sally complètement folle. Son poste de violoniste n’avait pas commencé qu’elle était soudainement débordée par diverses tâches. Pour commencer, la chaudière de sa grand-mère ne fonctionnait plus et elle avait promis à la vieille femme de la réparer dès que possible. Après cela, ce fut la motocyclette qui eut un problème de freins, et finalement, voilà qu’une connaissance lui demandait de voir si elle pouvait réparer son tacot !

Elle avait accepté, bien entendu, elle ne crachait jamais sur de l’argent de poche, mais bon. Tout cela lui avait valu d’être enfermée dans son studio de fortune, qui ressemblait désormais à un garage dépotoir et sentait même l’essence. L’odeur commençait à la rendre folle et elle avait ouvert grands les vasistas avant de sortir rapidement, attrapant un bout de pain et de jambon au passage. L’air de la rue déjà lui faisait du bien !

Mais elle avait besoin d’espace, et puisque son véhicule fonctionnait à nouveau, elle l’enfourcha sans trop réfléchir à son trajet. Il faisait jour, le soleil était haut dans le ciel, que risquait-elle ? Même la pensée de son désormais patron ne parvenait pas à l’inquiéter dans ces conditions.
Elle passa au sud de Galway sans traverser la ville, elle n’avait pas envie de voir du monde, pas envie de traverser des rues commerçantes, pas envie de se poser des questions sur les habitants. Elle approchait des grandes étendues, même si des bâtiments parsemaient encore le paysage. Avant d’arriver au bout de la route praticable, elle s’arrêta, attacha la vieille motocyclette à un arbuste par principe et s’étira avant de se mettre en marche.

La lande était un endroit parfait, et elle se sentait chez elle dans ce paysage plat et neutre. Elle continua son chemin pendant presqu’une heure, jusqu’à ce que son estomac lui signifie son existence. Avisant la silhouette d’un petit arbre au loin elle décida de s’en approcher, mais remarquant un lacet défait, elle se pencha pour réparer le danger potentiel qu’il représentait.

Un contact dans le dos la fit soudain sursauter et bondir sur ses pieds. Elle se retourna vivement pour se retrouver face à un mouton à l’air paresseux, qui avait visiblement décidé de brouter à l’endroit où elle se trouvait précédemment. Bougonnant contre l’animal qui l’avait surprise, elle se dirigea en direction de l’arbre quand il lui sembla apercevoir une silhouette qui était déjà abritée en dessous.

*Du calme, pas de vampire, ni de loups à cette heure du jour…*

Elle se força à ne pas divaguer.

*Mais des fous humains, ça existe aussi les fous !*

Non, quand même, quelle probabilité qu’elle en croise un sur la lande ! Galway la rendait paranoïaque ces derniers temps, elle avait besoin de se reprendre un peu. Peut-être que fréquenter le Bloody Valentine l’y aiderait.

Arrivant vers l’arbre, elle constata que la silhouette appartenait à une femme, plutôt jeune (le membre de le gente féminine la plus proche de Sally étant sa grand-mère, la plupart des femmes qu’elle croisait étaient « plutôt jeunes », mais elle évitait de préciser ce détail à certaines).
Ravie de voir qu’elle ne se tenait visiblement pas face à un tueur en série, un sourire illumina son visage, et elle lança d’une voix claire :

- Bonjour à vous ! Je ne m’attendais pas à croiser quelqu’un par ici, j’espère que je ne vous dérange pas… J’espérais un peu d’ombre le temps de déjeuner à vrai dire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Mer 4 Sep 2013 - 17:31

Alors que je croque dans mon sandwich, j'entends le mouton qui me répond. Je manque de m'étouffer, en fait, non, je m'étouffe carrément, autant être honnête, avant de me rendre compte que la voix ne vient de ce mouton au regard terne qui continue de me regarder d'un air… bovin (oui, je sais, c'était facile) mais plutôt de derrière moi.

Alors je me retourne, tranquillement, après une œillade mauvaise à la bestiole laineuse et la frayeur qu'il m'a fait involontairement. Au visage souriant qui se présente devant moi, je ne peux que faire pareil sans même y réfléchir et je sens mes lèvres s'étirer en un sourire que j'espère tout aussi joyeux.

"Hey bonjour à vous mon chou ! J'ai failli faire une attaque, j'ai cru que ce satané mouton se décidait à me répondre. Un coup à devenir dingue, vous croyez pas ?"

J'agite alors ma main face à moi et au tas de victuailles qui sortent de mon sac.

"Si vous avez faim, y a largement de quoi faire. Je m'attendais surement à trouver une armée de lepreuchauns dans les landes pour en avoir préparé autant alors ce serait bien quelqu'un en profite non ?"

Je croque de nouveau dans mon sandwich et j'ajoute, toujours aussi tranquillement.

"Che m'appelle Meredich et vous ?"

Un mouvement m'attire le regard et je lève les yeux par-dessus l'épaule de la demoiselle. Tiens, le mouton a trouvé un copain qui a l'air aussi malin que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 8 Sep 2013 - 15:18

Elle ne pouvait pas mieux mieux tomber. L’inconnue était avenante et Sally eut un rire léger quand celle-ci lui qu’elle avait cru faire la causette à un mouton. Elle n’était pas la première que l’animal surprenait aujourd’hui après tout.
Elle s’assit aux côtés de Meredith, qui venait de se présenter et sortir la nourriture qu’elle avait emportée.

- Merci, c’est gentil, mais j’ai déjà quelque chose ! Moi c'est Sally. Quant à ces moutons, je ne sais pas trop ce qu’ils nous veulent, mais c’est à croire qu’ils forment un club !

Le mouton qui l’avait bousculé s’était en effet rapproché d’elles. La scène était presque caricaturale, deux irlandaises assises sous un arbre sur la lande, et accompagnée de moutons. Cette pensée fit rire Sally, puis elle mordit dans le sandwich avec appétit.

- Vous venez souvent par-là ? J’ai l’impression que je n’ai jamais vu personne sur ce plateau. Bon sauf si on exclue ceux-là...

Elle désigna d’un coup de tête les ovins.
L’un deux semblait la fixer, mais d’un air tellement vide qu’elle ne pouvait en être sure. Il se tenait à moins d’une vingtaine de centimètre de son épaule, et l’idée d’avoir une telle masse hors de son champ de vision l’agaçait, comme les mouvements réguliers perçus du coin de l’œil étaient capables de déconcentrer n’importe qui.
Elle se tourna vers l’animal et dit en le poussant doucement.

- Dis, Bob, tu ne veux pas aller brouter plus loin ?

Comme le mouton n’obtempérait pas, elle haussa les épaules et s’assit plus à son aise en tailleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Mer 11 Sep 2013 - 18:48

La demoiselle a l'air plutôt jeune et surtout, elle n'a pas l'air prise de tête. Bon après, tout le monde peut se tromper, je vous l'accorde, mais de ce coté-là j'ai toujours eu une bonne intuition. Des années derrière un comptoir ça permet de jauger une personne assez vite, c'est plutôt pratique et ça m'a souvent permis d'éviter de tomber sur des gros lourds imbuvables.

Alors qu'elle s'installe, je continue de grignoter, jetant un nouveau regard au mouton. Ah tiens, ils sont deux maintenant et je ne peux pas m'empêcher de lâcher avec un sourire en coin.

"Marrant, on dirait qu'ils se dupliquent sous nos yeux. Un battement de cils et vous allez voir qu'ils vont être une armée à nous zieuter. Ils doivent pas avoir l'habitude d'un tel spectacle, ça se comprend."

N'empêche que, pendant que je parle, un troisième larron se joint au groupe. Et ils font presque flipper à nous regarder comme ça, sans bouger. Pire que … que quoi au juste ? Je sais pas trop, j'ai pas l'habitude de me faire espionner comme ça. Je préfère leur tourner le dos et je me concentre sur ce que dit la dénommée Sally, haussant les épaules à ses propos.

"Je viens pas souvent dans le coin mais là j'avais besoin d'un bon bol d'air. Le coin est parfait pour se vider la tête vous trouvez pas ? Et effectivement, vous êtes la première humaine que je croise depuis des heures. A croire que les gens préfèrent se balader dans les rues et faire les magasins plutôt que de profiter du coin. Etonnant non ? Vous vous êtes paumée dans le coin ?"

Je lâche un clin d'œil et, avant de continuer je jette un regard au mouton qui s'est collé à la demoiselle.

"Hey, je crois que vous avez une touche ! Bob ne vous lâche pas des yeux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Champs et lande   Mer 11 Sep 2013 - 18:56


Bob n'a jamais aimé les humains. Il les trouve… bizarres. A sa place vous aussi vous penseriez pareil, soyez-en sûrs ! Déjà, ils n'ont pas de laine pour les réchauffer l'hiver. Et en plus, ils marchent sur deux pattes, c'est absolument pas pratique. Enfin, pire que tout le reste, ils se croient investis du droit de le tondre lorsque sa toison est la plus belle.

Vous aimeriez vous qu'on vous rase les poils sans vous demander votre avis ?
Et voilà maintenant que les humains se décident à squatter SON champ. Parce que oui, Bob est persuadé d'être propriétaire de ce petit coin de verdure.
Après tout, il a toujours vécu ici, à la différence de ces deux créatures qui piaillent dans un langage totalement incompréhensible.

Mais Bob est patient. Il s'est rapproché ni vu ni connu, tout du moins, c'est ce qu'il pensait avant que la rouquine ne le repère. En plus, elle connait son nom ! Alors il la regarde, longtemps, sans rien dire. Il aurait eu des sourcils, il les aurait probablement froncés. Mais pour le moment, Bob se contente d'observer, attendant son heure et surtout de savoir ce que les deux choses veulent faire dans SON champ.

Et, dans le doute, il a rameuté des copains dès qu'il a vu qu'il y avait des intrus.

Et eux aussi ont prévenu du monde. Parce qu'ils sont plutôt nombreux dans le coin. Ils ne devraient pas tarder.

"Bêêêêêh !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Mar 17 Sep 2013 - 19:41

Ils se rapprochaient doucement. De plus en plus. Il n’y avait plus aucune issue…

Sally mordit une nouvelle fois dans son sandwich, loin d’imaginer le traquenard qui se profilait. Meredith était bien sympathique, il faisait beau, Bob n’avait pas l’air de vouloir l’embêter, pouvait-on rêver mieux ?

- J’avais besoin de prendre l’air aussi, ça me rendait folle d’être enfermée chez moi, c’est bête de pas profiter quand on a ça à côté ! Et pour une fois qu’il fait beau…

Quelque chose effleura son épaule.

- Ah oui, Bob a l’air de bien m’aimer en effet. Bob, c’est pas possible entre nous tu sais…

Et voilà que le mouton tentait de lui mâchouiller les cheveux ! Ah ça non ! Il y avait des limites ! Elle se leva à moitié, en tâchant de ne rien écraser, et termina rapidement son sandwich debout.

- C’est fou ça, quand c’est pas les gens, c’est les moutons qui s’y mettent ! Ils sont drôlement bizarres d’ailleurs à se rassembler comme ça.

Y en avait-il vraiment autant lorsqu’elle était arrivée ? Il ne lui semblait pas mais elle ne pouvait en jurer… Un autre s’approchait nonchalamment de Meredith. Sally s’exclama en souriant :

- Eh voilà ! Vous aussi vous avez un fan ! Il s'appelle comment le vôtre ?

Bon et puis finalement, ils n’avaient pas l’air de vouloir partir ces moutons. Sally se tourna vers Bob.

- Comme t’es sympa Bob, j’te propose un marché, tu me laisses me rasseoir sans me trifouiller dans les cheveux, et en échange tu peux rester à côté, d’acc ?

Il y eut un silence deux quelques secondes, durant lequel Sally se rendit compte que non seulement elle parlait à un mouton, mais qu’elle s’était en plus presqu’attendu à une réponse. Elle jeta un œil à Meredith et chuchota presque :

- Je crois qu’ils vont me rendre folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 22 Sep 2013 - 16:39

Alors que je finis mon en-cas, j'esquisse un sourire aux propos de la demoiselle. Je suis assez d'accord avec elle. Le temps irlandais a de quoi en rendre acariâtre plus d'un à nous jouer l'éternelle partition du "s'il ne pleut pas encore c'est qu'il va pleuvoir".

"Vrai qu'il faut en profiter, ça évite de déprimer et en plus, un bon bol d'air, ça fait jamais de mal n'est ce pas ? Vous êtes de Galway ou des alentours à l'origine ?"

Quand elle parle à Bob, je ne peux pas me retenir de rire en secouant la tête. Le pauvre, j'espère que de se faire rejeter comme ça n'aura pas un effet catalyseur sur son humeur ou, pire, sur ses petits camarades qui continuent de se rapprocher.

"Z'avez vu, y en a encore deux qui débarquent là-bas. C'est vraiment bizarre quand même."

Alors que le copain du copain de Sally s'approche de moi, sans bien savoir pourquoi, je me surprends à fixer Bob et ses potes en laissant mon imagination s'évader vers les fantasmes les plus fous. Un kebab de Bob ce serait cool ça. Ou mieux encore une galantine. Ca fait des siècles que j'en ai pas mangé, celle de ma mère était super bonne. C'était du mouton dedans ? Je me souviens plus. Ou alors, un pull en tweed. Mais j'ai un doute. Y a de la laine dans du tweed ? C'est quoi d'ailleurs ce tissu.

Je me tourne de nouveau vers Sally et je laisse échapper, la mine songeuse.

"Tu sais, oh je peux te tutoyer au fait ? J'ai pas l'habitude de vouvoyer les gens, ça me file un coup de vieux monstrueux à chaque fois. Bref, je me rappelle une histoire qu'un gars m'avait raconté au pub familial. Une histoire d'attaques de castors enragés. Vu que le gars passait son temps accoudé en bar, biberonnant sa bière plus vite que son ombre, j'avais toujours eu un doute. Mais là…"

J'ai beau ne pas être une experte en métrologie, ça se saurait depuis le temps si j'avais eu la patience de faire de longues études, mais là j'ai l'impression qu'ils se sont encore rapprochés les bougres.

Alors que je suis plongée dans une réflexion aussi intense que capitale j'entends un bruit et je renifle, sceptique.

"Nan mais t'y crois toi ? Bob nous fait de l'aérophagie… ou alors c'est une arme de destruction massive pour nous faire dégager. Il nous en faudra plus Bob, sache-le !"

Même si j'essaie d'avoir un ton léger, je me rends compte que je viens de concasser le reste de mon sandwich entre les mains, comme si leur présence commençait à me rendre un rien, mais un rien alors, nerveuse. Moi, stressée ?
Faudrait voir à pas déconner. Manquerait plus que je perdre le contrôle et que je me transforme en lycan. Quoique, au moins ils finiraient rossés sans même plus se rappeler comment ils s'appellent et je finirais avec un super surnom genre "Meredith, démolisseuse de moutons".

Mouais, je vais éviter hein.

Je préfère lâcher, à voix basse à Sally.

"Je crois qu'on devrait éviter les gestes brusques…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 29 Sep 2013 - 16:58

- Ih ! Des castors ? Il s’en était sorti comment le gars ?

L’histoire était quelque peu inquiétante… Les castors avaient sans doute les dents plus coupantes que les moutons… Mais qu’est-ce que c’était que cette ville de dingue ? Des vampires, des loup-garous, et maintenant des moutons psychopathes ?

Comme elle était toujours debout, ce fut la remarque de Meredith qui lui fit d’abord prendre conscience de la traitre attaque de l’ovin. Enfin si c’est tout ce qu’il avait en stock…
Sally jeta un œil autour d’elle. Les animaux s’étaient bien multipliés, et ils semblaient tous venir vers elles. Elle se pencha vers Meredith et murmura le plus calmement possible.

- Je pense qu’on ferait mieux de filer d’ici…

Elle lui tendit la main pour l’aider à se relever le plus lentement possible sans qu’elle se casse la figure.  Mais il restait un problème majeur : la lande était assez étendue, et il faudrait un bout de temps pour arriver au monde civilisé.
Bob s’approcha en bêlant et commença à mâchouiller le bout de son pull... Etait-ce une déclaration de guerre ? Sally se crispa, écarquillant les yeux, n’osant pas bouger.

Pourquoi diable des moutons leur voudraient-ils du mal ? Peut-être qu’elles les effrayaient. Peut-être… Peut-être qu’ils n’avaient en fin de compte rien contre Sally elle-même. Elle jeta un regard en coin vers Meredith. Non, elle avait l’air parfaitement normal.

La rouquine n’avait pas encore pu effectuer les recherches qu’elle voulait sur les créatures de la nuit, et elle se basait sur ses premières impressions : le lycan qu’elle connaissait avait des tendances plus que misanthropes, quant à Kain… On pouvait se passer de tout commentaire concernant l’aura que le vampire dégageait. Elle le voyait mal faire de la randonnée et raconter des anecdotes de castors mutants, quoique la vision de son patron en chaussures de marche et en short n’était pas loin de déclencher un fou rire, le souvenir de la situation actuelle la calma.
Sally se tourna vers Meredith, attendant un signal quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Ven 4 Oct 2013 - 17:54

Je fronce les sourcils, essayant de me rappeler de la fin de l'histoire des castors et, quand elle me revient, je déglutis et j'essaie de prendre un ton léger quand je réponds.

"Euh… il lui manquait un bras. Je sais pas trop si les deux trucs sont liés ou pas, je préfère me dire que non, que c'était peut-être juste un gars particulièrement maladroit ou malchanceux et euh…enfin bref."

Je préfère me taire, je crois que c'est le plus judicieux à faire et, à sa remarque, je hoche doucement la tête alors que je regarde autour de moi, méfiante. Faut dire que là, ils sont de plus en plus nombreux, à croire que tout le cheptel a décidé de se réunir autour de nous et, j'ai beau ne pas savoir quelles sont les compétences en matière de combat d'un mouton, je suis pas sûre de vouloir le découvrir et j'ai encore moins envie de découvrir les compétences de toute cette masse.

"Je crois que t'as raison ma fille. Mais sérieux, t'as mis un parfum particulier ?
Ou alors c'est moi peut-être. A moins que ce ne soit la bouffe. Je crois que j'ai un sandwich avec un reste de gigot, peut-être que c'était quelqu'un de la famille et qu'ils m'en veulent, j'en sais trop rien.
"

J'attrape sa main tendue et je me relève, le plus discrètement possible. Pourtant, je sens leurs regards sur moi et j'entends un "mêêêêêêh" qui nous vient du coté de Bob. Je me tâte, j'hésite à tourner la tête dans sa direction alors que je n'ai toujours pas lâché la main de Sally. Le cousin ou le jumeau ou une connerie dans le genre de Bob, est derrière elle, c'est de lui que vient le son. Tous les autres sont silencieux et…

"Bordel, on dirait qu'ils attendent tous de savoir ce qu'il va faire."

Et là, je vois le mouton taper de la patte contre le sol, comme un taureau prêt à charger. Mais depuis quand les moutons agissent comme ça ? C'est la pleine lune ou quoi ? Ah non, si c'était la pleine lune, je serais pas là, je serais en train de pêter mon câble dans les entrailles de l'Undertown en me demandant quelle conneries je vais faire pendant ma transformation, c'est vrai.

Secouant alors la tête, je prends une profonde inspiration et je lâche à Sally, de la voix la plus naturelle du monde.

"Dis voir, tu te débrouilles comment en sprint ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 6 Oct 2013 - 14:55

Voilà qu’elles étaient toutes les deux debout. La scène commençait sérieusement à devenir flippante, le silence environnant n’aidant pas. A part le bêlement, on entendait que le vent dans les branches de l’arbre, et il n’y avait pas l’air d’y avoir âme qui vive… Un vrai western en somme.
Meredith avait raison, tous les moutons semblaient tournés vers Bob, comme si c’était de lui que dépendait la suite des événements. Raison de plus pour ne pas les perturber… Aïe… Pas bon signe ça, pas bon signe du tout. Voilà le laineux qui gratte le sol.

- Jusqu’ici je m’étais jamais posé la question, mais… ça m’a l’air d’être le bon moment pour voir ça…

Soudain Bob lâche un bêlement plus long que les autres, presque plaintif, mais aussi effrayant. Un autre son s’élève derrière, puis un autre, et voilà que tout le troupeau râle… Sally se penche pour attraper doucement les sacs et tend le sien à Meredith.

- A trois ?

Elle se tourne vers la direction d’où elle est venue. Quelle distance y a-t-il entre ce point et le monde civilisé ?

- Un…

Pas trop le moyen de savoir, faudra improviser. Avoir un troupeau de bêtes sauvages –mêmes de moutons- aux trousses peut être une motivation suffisante.

- Deux…

Meredith a l’air prête à courir elle aussi. Alors qu’elle s’apprête à terminer le compte, Sally sent quelque chose tirer son pull. AH ! La sale bête ! Il ne veut pas le lâcher. Elle tire un peu sur le vêtement, mais il tient toujours. En fin de compte ça doit avoir de bonnes dents un mouton… Puis sans attendre plus longtemps, elle repousse la tête de l’ovin avant de lancer :

- Trois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Sam 12 Oct 2013 - 19:32

L'espace d'un instant, j'hésite quand même. Si ça se trouve on est juste en train de craquer et de délirer ou alors, mieux encore, il ne s'agit que d'un cauchemar qui semble particulièrement réel. Sérieux, se sentir menacée par des moutons… pour une lycanne y a de quoi rire non ? Enfin, je pense que j'en rirais plus tard, quand j'aurais deux minutes.

Point positif, la situation me laisse tellement perplexe et incrédule que j'en oublie de paniquer, de stresser et de me laisser gagner par une peur panique qui ne pourrait qu'avoir des conséquences désastreuses. Je me rappelle la dernière fois où j'ai flippé comme une dingue… enfin, non, je me rappelle plus vraiment justement. Je me souviens avoir stressé de plus en plus, avoir l'impression de perdre le contrôle et puis, plus rien. Jusqu'à ce que je me réveille complètement nue dans un parc en pleine nuit.

Enfin,c'est pas le moment de se perdre dans des souvenirs aussi flous que peu agréables, ça me ferait perdre plus de temps qu'autre chose. Je prends mon souffle et je lâche, comme si on continuait de papoter de tout et de rien.

"Ouais, bah c'est le moment de piquer le sprint de ta vie ma grande. Et de semer Bob et sa troupe de fans en délire..."

Sally fait le décompte et hop, on est parties. J'essaie de pas regarder derrière moi mais, si j'entends le souffle de la rouquine à mes cotés, le bruit des sabots qui martèlent la lande commencent à se rapprocher dangereusement. On sera  bout de souffle avant eux, c'est couru d'avance. A

Alors je vois un arbre et je bifurque, hurlant sans me retourner.

"Sallyyyyyy on va grimper !!!"

Enfin, j'espère qu'on va grimper. Y a l'air d'avoir des branches et assez solides avec ça mais, que je sache, j'ai jamais été la reine de l'escalade. Enfin, se focaliser sur ça, c'est toujours mieux que de me laisser envahir par le stress hein.

Alors je saute, je grimpe, je sens une branche me fouetter le visage mais je fais pas gaffe. Je me retourne et je tends le bras en direction de Sally.

"Attrape !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Mer 23 Oct 2013 - 15:13

Sally s’était mise à courir dès la fin du compte, essayant de jeter un œil par-dessus son épaule pour voir si Meredith avait bien suivi. Etait-ce possible que les sales bêtes les poursuivent vraiment ? A moins que ce soit le fruit d’une hallucination collective, ce semblait proche de la vérité. Des bruits de cavalcade se rapprochaient derrière elle. A quelle vitesse ça pouvait bien courir un mouton ?
Elle se forçait à respirer du mieux qu’elle pouvait afin de tenir le plus longtemps possible, mais elle avait beau avoir de bonnes jambes, cela ne serait sûrement pas suffisant, ils gagnaient du terrain ! Alors qu’elle commençait à désespérer, elle entendit Meredith l’appeler. Sur le moment, elle ne comprit pas les mots qu’elle prononça, elle se contenta de tourner en même temps qu’elle, et ce ne fut qu’en apercevant l’arbre qu’elle comprit son plan.

Elle arriva juste après Meredith, elle entendait distinctement les sabots sur la lande, mais refusait de se retourner. Ohlala… Elle survivait à un entretien d’embauche avec un vampire doublé d’un psychopathe, à un ami cambrioleur et lycan, et elle en ratait sans doute et il fallait qu’elle panique à cause de moutons détraqués !
Elle sauta pour attraper la main de Meredith et se hisser en haut. Heureusement qu’elle avait un minimum de force dans les bras, quoique dans les moments comme ça, on en trouve toujours de la force. Des petites branches lui griffèrent le visage et les bras, mais en se tortillant elle parvint à atteindre les branchages. Elle entendit un bêlement derrière elle, et une fois en position équilibrée, elle jeta un œil en bas…

Mais combien étaient-ils ?! Il lui semblait que le sol sous l’arbre était couvert de moutons. Sa respiration était saccadée, à cause du sprint sans doute. Autant pour elle-même que pour Meredith elle lâcha :

- Ville de fous ! Mêmes les moutons sont pas normaux ici ! J'pensais avoir tout vu mais là !

« Pas normal » était le seul adjectif à peu près neutre qui lui venait à l’esprit, elle avait plus lâché ça sur un ton de surprise que de reproche, ce qui après tant d’année passées dans la ville était étonnant. Mais après tout, elle ne savait pas ce que Meredith connaissait de la faune locale.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: Champs et lande   Mar 29 Oct 2013 - 16:03


Bob et les siens sont toujours aux aguets, poursuivant nos héroïnes avec une force et une détermination peu commune. A bien y réfléchir, il est fort probable qu'ils se soient inspirés de leur nouvel héros, de celui qu'ils adulent tous les soirs avant d'aller dormir. Oui, il s'agit bien du mouton qui a chargé des humains que bien de ses congénères rêvent d'imiter.

Mais là, manque de bol, les humains ont vite trouvé un perchoir et cette fourberie n'est pas pour plaire à Bob. C'est vrai quoi, après tout, est-ce que lui a les capacités de grimper sur un arbre avec ses sabots ? Encore une injustice de mère nature et ça, c'est la goutte de trop. Alors, il regarde son petit groupe et il leur suffit de quelques bêlements incompréhensibles pour qui ne serait pas né mouton pour qu'ils élaborent un plan particulièrement bien monté. Enfin, ça, c'est juste l'impression qu'ils donnent, ne parlant pas mouton, le narrateur ne saura pas vous dire à quel point le plan est élaboré, il le déduit juste brillamment.

Bob s'avance alors, renifle le tronc d'arbre et lâche un bêlement à faire trembler les murs.

Et puis, il se recule… et charge, tête en avant, cognant le tronc avec force.

Avant de laisser la place à un autre mouton.

Ponk… ponk…

J'ai comme l'impression que l'arbre bouge un peu non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Jeu 31 Oct 2013 - 18:06

Je suis soulagée, Sally a réussi à monter tant bien que mal et on essaie de reprendre notre souffle. Mine de rien, j'ai pas l'habitude de sprinter comme ça, en tout cas pas sous ma forme humaine et, de toute façon, sous l'autre j'ai tendance à ne pas m'en souvenir. Je m'adosse contre le tronc, essayant de ne pas perdre l'équilibre sur la branche où je me suis installée.

Aux propos de la rouquine, je hoche la tête, me passant une main dans les cheveux en soupirant.

"Pffff c'est quoi ce délire sérieux. Des moutons qui nous coursent… et la prochaine fois ça va être quoi ? Des…"

Ponk.

Je m'arrête, coupée par le bruit de la tête de Bob contre l'arbre. Je baisse les yeux après avoir manqué de tomber sous l'effet de surprise et je fixe le leader des moutons d'un air perplexe.

"Non mais il craque ou quoi ? Et ils vont nous faire quoi là ? Ils vont se faire la courte échelle pour nous atteindre ? Ville de fous, t'as bien raison. Ca va toi ? Rien de cassé ?"

Alors que les secondes passent, je commence à réaliser qu'à la perplexité face à une scène aussi saugrenue s'est succédée la peur et surtout, une vague de colère que je commence à peine à percevoir. Non mais c'est vrai quoi, pour une fois que je me décide à faire une balade, que je fais une rencontre sympa, faut que ce soit gâché. Et, par quoi ? Par une bande de moutons psychopathes menés par un taré. Je retiens un grognement et je m'accroche de plus belle au tronc, mes mains se crispant à en devenir blanches.

Surtout, garder mon calme, sinon, la pauvre Sally ne va plus savoir où donner de la tête.

Mais un kebab de Bob, ce serait plutôt sympa quand même non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Sam 30 Nov 2013 - 16:39

De plus en plus délirante, la scène semblait sortie de quelque comédie familiale, mais pour l’instant, ce n’était qu’un rire un peu nerveux qui sortait de la bouche de Sally. Non pas qu’elle soit vraiment effrayée par des moutons, mais la situation était des plus bizarres et elle n’avait aucune idée de la manière de se tirer de là.
Elle se frotta les bras, comme pour se réchauffer. Elle était toujours un peu essoufflée, mais n’avait mal nulle part.

- Non ça va je crois, et toi ? Tu crois qu’ils vont finir par se fatiguer… ?

Tout d’abord elle n’y cru pas… Mais si ! L’arbre commençait à osciller ! Elle regarda vers Meredith d’un air un peu affolé.

- Dis, il n’y avait pas de substance étrange qui flottait dans l’air là-bas ? Je suis parfaitement consciente n’est-ce pas ?

Boum.
L’arbre tremblait un peu plus, puis d’un coup, une illumination.

- C’est complètement cramé, mais j’ai peut-être une idée… Mais, c’est un peu risqué. Enfin, autant que rester sur cet arbre.

Elles étaient à peut-être deux mètres du sol, pas beaucoup plus. La descente en elle-même ne posait pas de problème, c’était surtout une histoire de viser correctement… Et elle doutait tout de même que cela produise le résultat attendu…

- T’as déjà joué à saute-mouton ? Enfin sans sous-entendu…

Oui bon, Sally n’avait pas forcément toutes ses facultés de réflexion bien en place, alors autant préciser. A priori, les moutons étaient tellement regroupés entre eux que si elles leur tombaient dessus sans prévenir, ils ne pourraient pas leur faire grand-chose, tout ce qu’elles risquaient était une morsure ou deux et d’abimer leur vêtements. Il faudrait aller vite bien sûr… Et puis, il restait toujours le problème de la distance au monde civilisé, mais pour éviter de se faire piétiner par un mouton, quoi de mieux que de se réfugier sur un mouton ?

- Voici ce que je propose… On saute avant que tout tombe, on les évite tant qu’on peut au début et on essaie de les pousser à aller de notre côté, et s’ils s’énervent, on grimpe dessus…

Elle s’arrêta de parler et grimaça avant d’ajouter.

- Oui c’est sûr qu’une fois formulé on ne dirait pas du tout une bonne idée…


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Sam 7 Déc 2013 - 16:19

Toujours bien agrippée à ma branche, je hoche la tête à sa question après avoir jeté un coup d'œil à mes bras et mes jambes par réflexe.

"Je crois que ça va aussi. Ils nous ont pas encore touchées de toute façon, pas de petit morceau entre les quenottes de Bob."

Avant que je n'ai le temps de répondre à sa question, l'arbre bouge une nouvelle fois et j'agite les bras pour reprendre mon équilibre.

"Oooook… je crois que t'as ta réponse ! Ils se fatigueront quand il gèlera en enfer ou un truc dans le genre ! Bref, on est mal barrées."

Quand elle parle de substance, je renifle l'air, par réflexe avec une lueur d'espoir. Si ça se trouve, elle a raison, on a sniffé un truc louche et on est en plein délire. Malheureusement, on dirait pas, ou alors c'est totalement inodore.
Je me contente de grimacer et de secouer la tête d'un air malheureux, espérant trouver l'illumination alors qu'en bas, ils continuent probablement à fomenter un plan diabolique pour nous faire tomber de là.

Sally reprend la parole et je lève la tête, interloquée au mot "saute-mouton".
Sa proposition me laisse bouche-bée et il me faut bien quelques secondes pour retrouver assez de salive pour lui répondre.

"Attends, attends.. t'es en train de me dire que tu veux qu'on reparte d'ici à dos de Bob ? J'ai bien compris ?"

Je la fixe, les yeux un peu écarquillés, alors que l'arbre continue d'osciller dangereusement. Après tout, à bien y réfléchir, enfin avec les trente secondes de réflexion que je peux m'accorder au vu des circonstances, son idée n'est pas pire qu'une autre. Et surtout, là, j'en ai pas d'autres qui me viennent à l'esprit en plus.

"Moi j'vote pour. A condition qu'on essaie de ramener Bob pour le bouffer ensuite. Faut pas déconner. Et puis…"

PONK.

Là, je l'ai vu, l'arbre est vraiment penché maintenant. Faut dire qu'ils s'y sont mis à plusieurs ces bestiaux et qu'on dirait pas comme ça mais ça a la tête dure ces choses-là. A leur place j'aurais été assommé depuis un moment déjà mais eux non, ils s'obstinent.

"Bande de moutons dégénérés va. Bon. On saute avant qu'on se fasse manger ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 29 Déc 2013 - 13:36

Les moutons étaient de plus en plus acharnés, et l’arbre commençait à tanguer un peu trop pour que tout cela reste sûr. Meredith n’avait pas l’air enchantée par l’idée proposée, mais c’était compréhensible, et au moins, elle n’avait pas refusé de se lancer. Il n’y avait pas trop le choix de toute façon.

- Mieux vaut pas traîner, on risque de se raviser et de finir aplaties sinon…

Sally fit un signe de tête à Meredith qui semblait prête à partir avant de se lancer. C’était le genre de moment où il ne valait mieux pas trop réfléchir. Elle atterrit de l’autre côté que celui duquel les moutons frappaient, en une fraction de seconde elle se reprit et commença à contourner l’arbre. Elle jeta un coup d’œil derrière elle pour voir où en était Meredith, même s’il lui était assez difficile de voir ce qu’il se passait.

Les premiers ovins avaient compris que quelque chose ne tournait pas rond, mais ils mettaient un peu de temps à réaliser, et certains bêlaient dans tous les sens tandis que d’autres continuaient de taper contre le tronc. Sally en profita pour se frayer un chemin au milieu des têtes laineuses. Certaines lui fonçaient à moitié dessus, et il lui sembla que d’autres essayaient de la mordre, mais elle ne s’arrêta pas pour vérifier.

- Merediiith ! Ça va ?

Elle ne la voyait pas, alors elle préférait demander.
Les moutons commençaient à être tous tassés entre eux, et avancer était de plus en plus difficile. Sally soupira, comment avait-elle formulé ça déjà ? Saute-mouton ? Maudites soient ses idées…

Ecartant du mieux qu’elle pouvait les animaux, elle finit par en remarquer un plus haut que les autres. C’était même pas un semi-poney, mais il devrait bien tenir le choc quelques mètres, et il avait l’air d’être plus rapide que les autres. Si elle pouvait réussi à l’atteindre et à le faire démarrer, c’était peut-être un bon moyen…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 12 Jan 2014 - 16:34

La remarque de Sally ne fait que me confirmer qu'il est plus que temps de sauter dans le vide avant que, comme elle le dit si bien, on ne finisse aplaties comme des galettes. Je me lance plus ou moins en même temps qu'elle au vu de ce que je peux sentir, les mouvements dans les branches étant remarquablement synchros.

J'atterris à quelques mètres d'elle à peine et je lui décoche un clin d'œil, comme si je n'était pas du tout inquiète par ce qui nous attend de l'autre coté. Bon, c'est tellement surréaliste qu'en fait je me rends compte qu'une part de moi n'est effectivement pas inquiète mais plutôt curieuse de voir si les choses pourront empirer ou pas.

J'avance, mes doigts heurtant de temps en temps une rangée de dents qui claquent dans le vide, manquant de peu mes petites menottes et, à sa question je lâche, non sans laisser libre court à mon sarcasme.

"Ouais, comme sur des roulettes ! J'ai l'impression d'avoir fait ça toute ma vie… Aïe mais arrête de mâchouiller mon pull saleté ! Et toi ? T'as réussi à trouver le mouton de tes rêves dans le lot ?"

Je me dégage avec difficulté, essayant d'ignorer que la plupart des moutons ont arrêté de frapper l'arbre, même si de rares acharnés s'y essaient encore. Leur regard ne semblent pas encore focalisé sur nous, comme s'ils ne savaient pas tout à fait quelle doit être la prochaine marche à suivre.

Et là, c'est un mur qui se dresse devant moi. Un petit mur pas bien haut hein, qu'on soit d'accord. Mais là, je ne vois plus d'espace libre pour avancer. Alors, prise d'un élan, d'une inspiration subite, je grimpe sur le premier venu et je lance, d'une voix forte.

"Allez ! Au galop espèce de … sac à kebab !"

Le pire… c'est que ça marche. Sur quelques mètres en tout cas, suffisamment pour m'éloigner du plus gros du tas. Je reste les yeux ronds, mes pieds trainant sur le sol et me rendant compte à quel point je dois avoir l'air ridicule. Mais bon, tant que ça marche hein. Je commence à soupirer de soulagement, m'autorisant même un regard en arrière pour voir si ma compagne d'infortune s'en sort aussi bien que moi.

C'est là que le mouton s'arrête brusquement et se laisse tomber par terre, m'entrainant bien évidemment dans sa chute. Celle-là, je l'avais pas vue venir. Ok, je me suis peut-être un peu enflammée en me prenant pour une cavalière mais, pour le coup, j'étais persuadée qu'on allait s'en tirer de façon un peu originale à défaut d'être classe.

Je me relève quand même rapidement, soulagée que le mouton n'ait rien fait d'autre que de s'arrêter comme ça et je le fixe tout autant qu'il me regarde. Franchement, y a pas à dire, les moutons, ça a vraiment un regard de taré. Tu m'étonnes que l'envie grandissante d'en faire mon prochain en-cas finisse par envahir mon esprit pour ne laisser la place à rien d'autre ou presque.

Il commence vraiment à me regarder d'un sale œil ou c'est juste de la parano ? S'il se met à taper du sabot par terre, je sens que je vais piquer un fou-rire nerveux et ne plus jamais m'en remettre.

"Ooook… mec… mouton… t'as été sympa hein… mais on va en rester là. Chacun sa route, on s'appelle, ce genre de trucs… Sallyyyyyy ! Il va falloir encore courir je crois !"

Après tout, un bon petit sprint et la route est pas loin et on devrait être saines et sauves. En tout cas, je pense que c'est par là... ou par là bas ? Oh merde, j'ai oublié le chemin...

Un rien paniquée je songe un instant que, si m'en sors, ce sera pour aller me prendre la cuite du siècle et oublier ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Callahan
Humain
avatar

Messages : 69
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 19 Jan 2014 - 18:35

Allez plus que quelques bestiaux et elle y était ! Le grand mouton ne semblait pas avoir remarqué son manège, et il était fort heureusement tourné dans la bonne direction. Venant de derrière elle, la voix de Meredith s’éleva, elle répondit aussitôt :

- Celui-là me semble bien, il a l’air plus gentil que Bob !

A ces mots, la rousse s’approcha et d’un bond s’assit à califourchon sur l’animal, qui poussa un bêlement plaintif.

- Eh oh, je suis pas si lourde que ça, alors râle pas ! Puis si t’es pas content, t’iras te plaindre à ton pote le rebelle.

A côté du reste, parler aux moutons était devenu normal. Soudain, elle vit du coin de l’œil un mouvement rapide. Tournant la tête, elle avisa Meredith en train de faire du rodéo qui s’éloignait à toute allure. Malheureusement, la bête s’arrêta brusquement, et Sally entendit sa camarade l’appeler. Elle regarda à nouveau son fidèle destrier, qui n’avait pas bougé d’un poil et qui mâchonnait une touffe d’herbe d’un œil torve.

- Allez en avant ! Bouge !

L’animal ne réagissant pas, elle soupira avant de laisser échapper à voix basse.

- Eh bien au moins personne ne verra cela…

Se redressant, elle se tourna à moitié et administra une splendide claque sur la croupe de l’ovin, qui détala, manquant presque de lui faire perdre l’équilibre.

- Meredith, j’arriiiive !

Et bien, il était beau le preux chevalier.

La monture fonçait droit vers la jeune femme, et Sally dut lui appliquer une nouvelle tapette pour qu’il s’arrête.

-Oh ! Regarde comme il est bien élevé le mien !

Elle s’émerveillait presque de le voir si coopératif. Elle se retourna pour voir où en était les autres, la plupart s’étaient détournés de l’arbre, et regardaient –ou du moins étaient tournés- dans leur direction.

- Hmm oui, je pense aussi qu’on devrait courir. Si on continue tout droit, on devrait y arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith O'Farrell
Lycanthrope
avatar

Messages : 36
MessageSujet: Re: Champs et lande   Ven 24 Jan 2014 - 17:46

Sally a l'air d'opter pour la même technique que moi et, l'espace d'un instant, j'espère que c'est vraiment pas une mauvaise blague parce que si on nous filme comme ça, je vous dit pas la crédibilité. S'enfuir à dos de mouton, je me demande si on a déjà fait pire.

Finalement, ce crétin de mouton décide qu'on est allés trop loin tous les deux et que notre chemin doit se séparer là, ou alors c'est moi, je sais pas trop à dire vrai. Toujours est-il qu'on se retrouve lui et moi, face à face à attendre de voir ce qui se passe. Enfin, lui il attend mais moi, je me dis qu'il est temps de courir et j'en avise Sally d'une voix tout à fait sereine… ou pas.

Je fixe mon mouton d'un air mauvais et, avant de commencer mon sprint, je craque et je lui décoche un coup de pied dont j'ai largement sous-estimé la violence. Je vois les quatre pattes de la bestiole quitter le sol et les yeux de l'ovin s'écarquiller - de surprise ou de douleur, ça je saurais pas trop le dire - avant qu'il ne s'écrase à deux mètres de là. Rien de bien impressionnant, mais je sens que je me suis pas fait un copain là tout de suite.

"Sallyyyyy… je crois que j'ai fait une connerie…"

Les autres moutons se sont tournés vers moi, la plupart en tout cas et je crois qu'ils sont pas super contents.

"Dis-moi que t'as une voiture pas loin… ou une moto… ou un vélo… ou un truc qui nous fera aller plus vite…"

Je sens le désespoir dans ma voix et je me dis que, si sa réponse est négative, avec du bol on tombera sur quelqu'un quand on arrivera sur la route. Enfin pour l'instant, le bol, c'est pas trop ça… Et les voitures dans le coin, c'est pas ce qu'on croise le plus. Quelle plaie !

Je commence alors à sprinter sans attendre de réponse de sa part et, au loin, j'entends un bruit de moteur. Je m'oriente par là, espérant que son conducteur ne prendra pas peur et, quand je vois l'engin je m'arrête net, attendant d'avoir Sally à mes cotés pour savoir quoi faire.

Un tracteur. Mouais, ça pourrait être pire.

Je jette un regard interrogateur à ma compagne d'infortune. On peut se permettre de cogiter une minute mais pas plus, les moutons ont mis un peu de temps à percuter mais je sens qu'ils vont pas tarder à débouler la bouche en cœur pour nous dévorer. Ou nous piétiner. Ou je sais pas quoi de vraiment tordu, je préfère  ne pas laisser mon imagination s'emballer à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran Nealson
Vampire
avatar

Messages : 427
MessageSujet: Re: Champs et lande   Sam 29 Mar 2014 - 21:35

[---> Du centre commercial]

Le paysage défilait à vive allure.
Kieran avait filé en ligne droite depuis le centre commercial à une vitesse folle. L'avantage d'être en voiture de police était qu'on pouvait aisément ignorer le code de conduite et les vitesses de limitation. Même si ce n'était pas pour une bonne raison... Quoique, éviter un vampire furieux en ville était toujours une raison valable de contrecarrer le code de Lois. Juste que d'habitude, il ne s'agissait pas de lui.
Il ne ralentit pas alors que la route commençait à se faire cahoteuse et les chemins plus sinueux, atteignant les recoins les plus paumés de la lande. La voiture sauta dans un trou mais tint bon... Jusqu'au prochain, une centaine de mètres plus loin, s'embourbant dans une tourbière traitresse sur le bord de la route. Marche avant ou arrière, Kieran ne parvenait pas à s'en défaire et cala, bêtement.

Il poussa un long soupir en s'avachissant sur le volant, jetant une oeillade vers Velvet. Ses crocs étaient toujours apparents, signe évident de sa faim encore présente... Mais autour d'eux, tout n'était que plaines infinies et désertes. Il se souvenait vaguement lui avoir promis de lui faire découvrir les beaux paysages d'irlandes, sauf que la situation actuelle ne s'y prêtait pas tellement.

Kieran ne s'était même pas rendu compte qu'il commençait à maugréer, passant en revue les éléments les plus intéressants de la soirée.
"Enquête ... Encore échappé. Con de Commissaire. Des griffes comme des défenses... C'était quoi ? Capturé ... Ah. Paumé. Oui, je crois qu'on est paumé. Nastasia..."

Il se tourna lentement vers la vampire, soupirant. Les idées un peu plus claires, il semblait se rendre compte dans quel piteux état il se présentait à elle.
"Désolé, Nastasia."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Velvet
Vampire
avatar

Messages : 124
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 30 Mar 2014 - 10:44

Velvet avait gardé le silence tout au long du trajet, laissant le vampire rouler à vive allure sans même prendre le temps de s'arrêter lorsqu'il y avait des feux rouges. Elle s'était contentée d'observer le paysage nocturne, ayant ouvert sa fenêtre et sorti une cigarette qu'elle fumait, la mine pensive. La soirée avait été un véritable fiasco et elle se demandait encore pourquoi elle avait préféré embarquer le commissaire loin du tumulte plutôt que de rester faire le point de la situation avec Hycks.

C'était en grande partie dû à l'état de Kieran lorsqu'elle avait retrouvé mais ça n'expliquait pas tout et elle se doutait qu'une discussion avec le grand patron aurait lieu lors de son retour au bercail. Réprimant des soupirs agacés, elle jetait de brefs coup d'œil en direction du conducteur qui ne semblait toujours pas enclin à prononcer le moindre mot. Peu importait, le silence lui permettait de ruminer de son coté.

La voiture finit par s'embourber au beau milieu de nulle part et le vampire finit par lui jeter un regard qu'elle lui rendit, remarquant qu'il était encore dans un état déplorable. Il se décida aussi à rompre le silence, laissant échapper des propos désordonnés qui reflétaient ce qui avait dû se passer à l'étage du dessous alors que, de son coté, ils s'étaient fait mener par le bout du nez par ce pseudo couple de pacotille. Un grondement sourd lui échappa à la pensée de Kain et de ce qu'elle lui ferait lorsqu'elle tomberait dessus la prochaine fois mais son attention fut captée par son prénom que Kieran venait de prononcer à plusieurs reprises.

Tapotant du bout des doigts sur le tableau de bord, elle laissa échapper d'un ton amusé qui ne cadrait guère avec la situation.

"Désolé de ? M'avoir perdue au milieu de nulle part ? Si j'avoir su que vous me kidnapper pour m'amener dans un coin aussi reculé, j'aurais peut-être pris mes précautions et je vous aurais laissé croupir dans votre coin... ou pas, allez savoir."

Lui jetant un regard perçant, elle laissa filer quelques secondes de silence avant de reprendre, d'un ton plus grave.

"Vous être vraiment dans un sale état. Cela vous arriver souvent ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran Nealson
Vampire
avatar

Messages : 427
MessageSujet: Re: Champs et lande   Dim 30 Mar 2014 - 19:50

Kieran s'avachit dans le siège conducteur en toussant un rire, un sourire narquois se dessina sur ses lèvres. Il commençait à se détendre maintenant qu'il était loin de toutes sources de tentations... En dehors de Velvet qui en était une toute autre.
"C'est ça, et de t'avoir kidnappé... Je suppose que tu avais un certain nombre d'obligations sur place, moi aussi d'ailleurs. Même s'il valait mieux que je ne m'y trouve pas dans un état pareil..."

Il bougea le siège pour se laisser plus d'espace et s'écarter des pédales. Sa faim le tiraillait encore mais il n'y pouvait strictement rien, aussi se contenta t-il de fouiller sous son siège pour en ressortir la trousse de premiers secours. On ne prévoyait pas encore de poches de sang dans les voitures de fonction, mais ce matériel était un incontournable.

"C'est vrai que la dernière confrontation avec ce Jaro fut aussi un désastre, et encore une fois je me suis retrouvé à jouer les dog-sitting. Qui plus est, je me suis fait emmené à la clinique où j'ai manqué de manger le personnel dans ma furie sanguinaire. Donc non, ça ne m'arrive pas souvent, mais trop fréquemment ces derniers temps à mon goût."

Il avisa l'état de ses vêtements, totalement imbibés de sang. La manche gauche de sa veste avait disparu et la chemise en-dessous était en lambeaux à partir de l'épaule. Quant à son bras droit, il semblait que la régénération accélérée s'était faite alors que ses vêtements lui collaient encore parfaitement au corps. Il essuya un peu de sang qui lui avait coulé jusqu'au cou durant son repas rapide, léchant lentement le bout de ses doigts pour finir plus proprement son repas.

"Je vais peut-être me reconvertir, la chasse aux lycanthropes devient plutôt fréquente ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Champs et lande   

Revenir en haut Aller en bas
 

Champs et lande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» L U L L A B Y •• faire l'amour dans les champs excite les fleurs.
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]
» Lalala des carottes dans les champs de blé [Claude]
» Martelly veut donner une réplique à Aristide au Champs de Mars
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LES TERRAINS EXTERIEURS :: 
Champs et Lande
-