AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eglise Saint-Loup de Troyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kelly
Lycanthrope


Messages : 355
MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   Ven 24 Aoû 2012 - 15:47

Il y avait des jours où elle y pensait, d'autres qui la noyaient dans l'obsession. Mais comme les questionnements existentiels sur le sens de la vie et la jauge de ce que le commun des mortels consent à considérer comme étant le bonheur n'avait prise sur elle, ses troubles passagers n'étaient d'aucune menace, pas plus qu'ils ne constituaient une aide ou un moteur dans sa vie. Et pourtant...

Et pourtant Kelly se souvenait de cette sensation, lorsque, penché sur le chevet improvisé du désespoir, elle avait délicatement remit en place une mèche de l'infirmière et avec voulut lui susurrer des maux d'amour, dormir dans ses bras réconfortants. Rien de tout cela n'était arrivé, et c'était bien pourquoi Grace était toujours en vie. Mais l'esprit de la petite était malade, malade de naissance, aussi laissa t-il germer l'idée d'une union platonique, ou d'une réunion plutôt ; complexe d'Electre épuré en quelque sorte. Cela dit, elle ne voulait pas seulement que la femme entre dans sa vie, elle voulait qu'elle entre dans son monde, sa sphère morale (ou plutôt amorale) et se place sous le même prisme de pensée : pensée débarrassé de toute obligation sociale, que l'Homme - selon Pistache - s'inflige inutilement. Elle voulait entraîner Grace dans un retour au prime animal, aux racine impérieuses de la viande.

Mais, elle savait de part sa grande connaissance de l'esprit humain, esprit rigide et bien ancré, que ce chemin serait long et fastidieux, qu'elle aurait à déployer des moyens de grande échelle et à faire beaucoup de mal. Plusieurs mois après avoir envoyé cette lettre, elle se décida enfin. Pourquoi n'avait-elle pas détruit cet immeuble le 05 mars, comme elle l'avait promit ? Le fait d'avoir promit n'entrait pas une seule seconde en ligne de compte dans la réflexion, une promesse n'avait aucune valeur pour elle. Mais lorsqu'elle voulait faire quelque chose, elle le faisait. A moins qu'un cas de force majeur ne l'en empêche. Et elle ne fut pas embarrassé d'opposition technique. Alors pourquoi ? Bien qu'elle ne se posait pas la question - puisque, ainsi qu'il a été dit plus haut, se genre de question n'avaient pas cours sur sa personne - celle-ci était importante. Pourquoi Kelly n'était-elle pas passé à l'acte ? Était-ce pour Grace ? Redoutait-elle de lui faire du mal ? Avait-elle des doutes sur la nature de son plan ? Sa rencontre avec l'infirmière avait-elle laissé son empreinte indélébile et par la même une germe de conscience ? La réponse la plus logique aurait été qu'au fond d'elle, Kelly redoutait ce pouvoir qui, lui seul, était à même de l'ébranler au plus profond de son être. Mais il lui avait permit de ressentir une espèce d'amour pour la jeune femme. Ainsi Kelly désirait-elle et craignait-elle simultanément leur union.
Pour le pire et pour le pire.

Alors, comme cela se devait d'arriver, un jour, elle s'était soudainement décidé. Pistache, tu vas aller retrouver ta maman ! Elle n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait empiriquement signifier le terme 'maman'. Elle n'en avait qu'une connaissance socio-anthropologique. Mais elle estimait que ce qu'elle avait ressentit pour Grace se rapprochait le plus de ce que tout le monde considérait comme correspondant, non à 'mère' mais à 'maman' (ce qui n'est pas tout à fait pareil) et justifiait son emplois. Bref, elle s'était décider à mettre en œuvre son plan.



Partie I - Anéantissement.
Kelly observait Grace dans sa chambre d'hôtel. Bien peu de personnes pensaient à fermer ses volets, bien peu de personnes étaient espionnés par une lycanthrope sociopathe cela étant. Elle avait depuis bien longtemps rentabilisé le prix des jumelles, surtout si l'on prenait en compte le fait qu'elle ne les avait pas achetés mais récupérés sur un cadavre, qui était de son fait par ailleurs. L'heure approchait, elle allait, d'une minute à l'autre, se rendre à son travail.

Cela faisait déjà une bonne semaine qu'elle l'observait. Elle avait passer une partie du moins à se concentrer sur le cas James Matthew, le professeur bien étrange qui avait accaparé toute sa curiosité, mais - lassé - avait voulut changer d'occupation d'un jour à l'autre, comme si ce qu'elle avait fait n'avait la moindre forme d'importance. Elle changeait comme le vent. Pendant la journée, Grace eut les heures longues semblait-il, tout du moins c'est ce que n'importe qui d'autre aurait pensé. Il ne s'était pas passé grand chose et elle était resté presque constamment à son bureau. Pourquoi se sentait-elle désolé pour elle ?

Partant à l'avance pour être posté à son poste d'observation lorsque Grace rentrerait chez elle, Kelly avait prit le bus n°512, qui passait par Docks street et longeait Seamus Quake road. Elle était étonné de n'avoir pas vu sa voiture la dépasser, comme d'habitude tout les jours de cette semaine et mit ça sur le compte du hasard, qui voulait qu'à un moment très court, le bus prenait un embranchement vers une voie qui lui était réservé et faisait un détour par Newcastle Park, hors de vue des voitures.

Son inquiétude crut environ un quart d'heure plus tard lorsqu'elle ne vit toujours pas rentrer son objectif. Elle avait observé la route et le trafic était pourtant très fluide. Un accident de dernière minute ? Son plan était compromit si elle ne pouvait pas observer Grace quand elle l'appellerait et le minuteur de la bombe se montrerait intransigeant pour sa part. Elle décida de prendre le chemin en sens inverse. Sur la route, elle ne vit toujours rien. son esprit s'alarmait.

C'est alors qu'elle la vit. Non pas Grace, mais sa voiture. Un bref coup d’œil lui avait permit d'identifier la plaque d'immatriculation facilement, mais elle reconnaissait de toute façon la disposition intérieure et les petites tâches, défauts etc. Qui faisaient de son véhicule un objet unique. Elle descendit à l'arrêt suivant et, comme si elle était en retard à un rendez vous important, elle courut vers Nun's Island. Comme la voiture était toujours là, elle se calma et reprit son souffle. Elle avait spécialement laissé une marge sur les compteurs de gaz en prévision de ce genre d'incident mais il ne faudrait pas trop trainer. Ça serait dommage d'abattre tout ses jokers pour un simple détour dans une église.

D'ailleurs, elle était plutôt surprise que Grace s'en fut allé dans une église. A dire vrai, elle n'y croyait pas trop et pensait qu'elle s'y était garé par manque de place. Dans tout les cas, elle ne devrait pas être trop loin. De toute façon, même si elle n'était pas à l'hôtel, elle savait comment faire pour se trouver à son poste d'observation devant l'immeuble avant l'infirmière. Elle espérait juste qu'elle avait laissé allumé son portable. Elle ne l'avait pas vu l'éteindre au cours de toute la journée, mais elle pouvait se montrer parfois tellement imprévisible !

Tout en appuyant sur la touche d'appel dans sa poche, piochant directement dans son répertoire, elle vit sortir la jeune femme... De l'église ! Elle était juste en face d'elle, de l'autre côté de la Corrib ; et lorsque celle-ci releva la tête, leurs regards se croisèrent. Kelly portait petit chapeau en osier qui cachait presque son oreillette. Elle était au naturel et portait une robe en soie blanche qui s'arrêtait aux genoux. Son expression semblait triste. L'instant d'après, un bus passa sur Bridge street et elle avait disparut*.

Le portable de Grace sonna.


* Quoi ? Comment ça, ça fait cliché ? Vous avez jamais vu La Pistache Dans La Peau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   Ven 31 Aoû 2012 - 20:18

Grace BroderickLes marches devant le bâtiment rustique donnaient sur un parking, à côté duquel passait une voie suffisamment fréquentée en cette fin de journée que pour se perdre dans la foule sans en être pour autant submergé. Alors que Grace fouillait négligemment dans son sac à la recherche de ses clefs de voiture, une intuition lui fit lever le nez.

Qui a déjà eu les oreilles qui sifflent connait bien le vieux adage disant que, lorsque cela arrive, c'est que quelqu'un doit parler ou penser à vous. Si ça siffle dans l'oreille droite, c'est en bien, dans la gauche, en mal. Ou inverse. Peut-être. Pourtant, cette dernière semaine, si l'infirmière avait eu connaissance de la surveillance rapprochée dont elle était l'objet, sans doute se serait-elle étonnée de ne pas voir de criquet élire domicile dans un de ses lobes ou l'autre.

Sans doute était-ce le hasard, ou bien la force des battements de coeur de Pistache à l'imminence du contact avec "Maman", qui l'avait interpellée. Peut-être était-ce une mouche qui lui voletait devant le visage et qu'elle avait l'intention de chasser. Dans tous les cas, malgré le contact visuel, Grace ne percuta pas. Il n'y a que dans les films que les gens disparaissent derrière un autobus, que dans les séries qu'au premier regard, une mère reconnait son enfant où qu'il soit, même après une vingtaine d'années et quatre chirurgies plastiques. Entre nous, l'instinct maternel et le feeling quasi surnaturel de la mère, c'est des foutaises. Du moins, Grace en était-elle persuadée.

Aussi, le temps que l'information remonte à son cerveau et qu'un germe de compréhension s'installe, la sonnerie de son téléphone rompit le charme et c'est d'un geste sûr et inquiet que l'infirmière décrocha le cellulaire à rabbat d'un autre âge ; personne ne l'appelait jamais. Pas en dehors du travail, à bien y réfléchir, et si c'était le travail qui la rappelait après une journée chargée, c'est qu'il devait y avoir quelque chose de grave et un manque de personnel assez embêtant.

- J'arrive, que se passe-t-il ?


La voilà qui s'installait derrière son volant, la clé au contact, jetant son sac sur le siège passager entre quelques vestiges d'enveloppes, des capsules, un vieux porte-clés et un pantalon usé.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly
Lycanthrope
avatar

Messages : 355
MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   Lun 3 Sep 2012 - 11:06

Elle n'avait plus le temps d'attendre devant Grace pour se délecter de sa réaction, ou peut être le craignait-elle ? En effet, elle savait qu'au fond d'elle même, un quelque chose d'étrange lui ferait du mal à la voir dans une sorte de détresse quelconque. Eut-il fallut qu'elle ait conçut la bombe pour être irréversiblement dans la course. Pas de tic-tac, pas de compteur indiquant le temps restant, pas de fils rouges ou bleu. Juste un détonateur au mercure, une batterie et quelques composants électroniques reliés à des produits ménagés du quotidien qui, une fois mélangés ensembles forment un potentiel de mort tout simplement effarant.

Un nombre incalculable traversait l'esprit de Pistache tandis qu'elle marchait dans les rues. Elle essaya un temps de démêler la logique qui la motivait, mais à chaque fois qu'elle tentait cela elle arrivait à la conclusion selon laquelle la logique n'avait rien à voir la dedans ; les affects seuls en étaient la cause. Elle décida de se débarrasser de ces réflexions qui ne feraient que la parasiter et de se concentrer sur les objectifs en cours. Soudain, une pique à glace élu domicile au fond de son petit cœur anormal (quoiqu'il fut parfaitement normal par rapport à son cerveau, cette métaphore est donc plus ou moins paradoxale) :
"J'arrive, que se passe-t-il ?"

Un temps, elle ne répondit pas, le souffle coupé. C'était Elle, c'était bien elle, l'objet de son culte mutant, le vecteur des monstruosités qui auraient lieu ce soir. Pourquoi avait-elle si mal ?
Elle prit un ton presque endeuillé pour lui répondre :
"Rien de plus que d'habitude, des gens vont mourir."

Il y eut un blanc dont la durée fut d'à peu prêt 3 éons, durant lequel on put entendre tout les bruits de l'univers, depuis ceux du big bang jusqu'à ceux du big crunch et du jugement dernier, en passant par la disparition des dinosaures et les râles d'accouchement de Ève. Enfin, Kelly se décida à prendre la parole, son ton était légèrement moins triste, mais portait toujours la trace d'une grande gravité.
"La vraie question serait plutôt, 'puis-je empêcher tout cela ?'."

_________________
Un crayon Titi ça donne du courage, tu t'sens moins seul, ça t'donne envie d'tous les niquer une bonne fois pour toute. Ça t'donne envie d'les trainer dans la boue, à base de crayon Titi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   Mar 4 Sep 2012 - 14:59

Grace BroderickSoudain, elle fut aux aguets. Sa main gauche broya (ou se broya sur) le volant tandis que, de l'autre, elle lachait ses clefs pour saisir le téléphone calé dans son cou. Comme si cela pouvait l'empêcher de s'échaper. Cette voix, cette voix... !

- MATHILDE !

C'était à la fois un cri du coeur et une exclamation de terreur.

Depuis la lettre, la si intriguante missive de la fillette (ou de la chose dans un corps de fillette), Grace s'était barricadée dans un dénis violent. Des gens mourraient tous les jours. Si elle y pouvait quelque chose, c'était uniquement quand ces épaves échouaient dans la clinique où elle officiait. Jamais Grace n'aurait rien à voir avec quel évènement tragique que ce soit en dehors de ceux-là...

- Qu'est-ce que tu racontes, tu es en danger, des gens te menacent ? C'est pour ça tout ce cirque, c'est pour ça ??

Chercher une excuse à un psychopathe pour le rapprocher de sa condition d'humain, croire que l'on peut encore le comprendre et lui faire changer d'avis avec des arguments logique, c'est vain. Plus encore, c'est stupide, complètement puéril. Mais c'est la seule qu'elle trouva à faire, tenter de rationaliser ce qu'elle ne comprenait pas. L'anormalité de la situation lui sautait aux yeux, mais n'ayant toujours pas trouvé d'explication valable pour expliquer que l'enfant douce et perdue qu'elle avait tenu dans ses bras lui tenait des discours effrayant.

- Dis-moi où tu es, ma chérie. Je vais venir te chercher.


Le téléphone était une bouée. Grace hésitait à la lâcher et à se noyer.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly
Lycanthrope
avatar

Messages : 355
MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   Ven 7 Sep 2012 - 14:46

"MATHILDE !"
Et tant d'autres noms

Ce qui intriguait Kelly et l'inquiétait en même temps, c'était la puissance du pouvoir qu'avait Grace sur elle. Elle même savait avoir une emprise impressionnante sur la jeune femme mais l'inverse en était d'autant plus vrai. Elle avait prit la précaution, résistant contre une envie primale et dévorante, de ne la contacter que par téléphone, de ne pas la voir en personne. Et pourtant, elle en ressentait encore une douleur inexplicable, quelque chose qui était terré là, depuis la mort de Burden, depuis l'instant infinitésimal où elle fut humaine. Qu'en aurait-il été si elle avait prononcé son vrai nom ? Se serait-elle mise à pleurer ? Elle sentait sa gorge trembler et pourtant aucun sentiment ne la recouvrait, juste une appréhension qu'elle n'arrivait pas à expliquer.

"- Qu'est-ce que tu racontes, tu es en danger, des gens te menacent ? C'est pour ça tout ce cirque, c'est pour ça ??
- Ne t'en fais pas pour moi, les gens qui veulent ma peau sont trop lents d'esprit pour m'attraper avant un certain temps. Je suis vraiment désolé.
"

Sa voix chevrotait et pourtant elle n'était point désolé. Elle ne savait pas ce qu'elle était, elle ne savait pas si cet émoi était normal. Bien sûr, pour sa personne, il ne l'était pas. Mais, elle croyait devenir quelqu'un de différent. Elle croyait gagner une nouvelle nature qu'elle devrait combattre pour rester elle même, à moins qu'elle ne s'y complaise. Mais Pistache ne saurait se complaire que dans la mort.

"- Dis-moi où tu es, ma chérie. Je vais venir te chercher.
- 557 Father Burke road. Vous pouvez toujours raccrocher, car ce que vous y trouverez ne sera peut être pas de votre goût. Mais c'est là que je me trouve, dans ma chambre.
"

Bien évidemment elle mentait, signe qu'elle avait reprit ses esprits. Elle avait même utilisé cette faiblesse qui lui était monté pour paraître plus sincère, plus effrayé - ce qu'elle était presque. La seule chose qui fut certaine était que ce que Grace était sur le point de découvrir ne lui plairait pas. Elle allait être confronté à la mort de manière autrement plus violente que lors de son service, ce qui était peu dire au vu de son quotidien déjà fort hémoglobin quoique paisible cette dernière semaine, eut égard à l'anesthésie administrative.

_________________
Un crayon Titi ça donne du courage, tu t'sens moins seul, ça t'donne envie d'tous les niquer une bonne fois pour toute. Ça t'donne envie d'les trainer dans la boue, à base de crayon Titi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   Ven 23 Aoû 2013 - 20:30

Comme il l’avait pressentit, l’entretient avait été long et surtout vraiment pas évident. Kain était sur d’une chose, remettre les pieds au Quality Street serait moins évident maintenant, mais il avait eu ce qu’il désirait, des informations concernant ce fameux vampire métisse, et peut être même un lieu qu’il semblait fréquenter. Entre deux insulte et quelques jets de chaussure Llylewin lui en avait plus dit sur l’attaque de son établissement, peu de temps après son passage remarqué à l’éventreur. Et si la maquerelle n’avait pas fait le lien entre les deux événements, le vampire si. Peut être s’agissait-il tous simplement d’une revanche. Pour Kain la piste était suffisamment intéressante pour la creuser.

Sauf que cette fois ci terminer le temps de réflexion, terminer les stratégies. Depuis qu’il était arrivé dans cette ville Kain avait tout fais pour ne pas se faire remarquer, pour rester discret, réprimant sa force, réprimant son désir de meurtre de sang. Mais pas ce soir, ce soir il allait se lâcher quelqu’en soit les conséquences. S’il était vrai que ce Jaro résidait ou était à l’Eventreur le vampire comptait en finir avec lui et toute personne qui se mettait en travers de sa route.
Le vampire ne pouvait s’empêcher d’afficher un large sourire, il était impatient, vraiment très impatient de pouvoir enfin se laisser aller à ses pulsions. Celles qui réprimaient depuis bien trop longtemps.
Cependant un minimum de préparation était nécessaire. Jaro n’était pas un adversaire comme les autres, vu le conflit qui avait eu lieu dans le sous-sol du Bloody Kain avait eu le temps de se rendre compte de l’incroyable force du vampire. Aussi dans un premier temps Kain avait bu jusqu’à plus soif, il voulait être dans la meilleur des formes face au vampire métisse, ensuite…

Kain frissonna alors qu’il entrait dans l’église. Le vampire se sentait en position de faiblesse en ce lieu, plus faible, plus fragile… Difficile d’expliquer pourquoi ou comment mais il savait que tant qu’il serait en ce lieu ses forces seraient bien diminuées, aussi il était hors de question de trainer.
Personne n’était présent en cette heure tardive, tant mieux. Le vampire appréciait le concept du lieu sain toujours ouvert afin de recueillir la moindre personne poursuivit par un monstre comme lui, cela avait finalement un avantage.
Kain s’avança discrètement jusqu’à l’eau bénite. Il sortit deux gants en plastique parfaitement hermétique de sa poche ainsi qu’une fiole de moyenne importance en verre. Il mit les deux gants avec précaution puis il se saisit de la fiole qu’il plongea dans le bac d’eau bénite attendant qu’elle se remplisse complétement. Ensuite il la reboucha et à l’aide d’un morceau de tissu il l’essuya méthodiquement avant de la mettre dans sa poche.
Il plaça ensuite le tissu imbibé d’eau bénite dans le creux de sa main et retira son gant le retournant complètement un peu comme un chaussette. Il plaça alors le gant qui contenait le tissu dans la paume de son autre main et recommença l’opération. Ainsi retourné aucune chance qu’il entre en contact avec de l’eau bénite, il pu replacer le tout dans sa poche. Cette façon de procédé était presque réflexe, l’habitude de ne laisser aucune trace…

Souriant le vampire quitta alors l’église, direction l’Eventreur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Eglise Saint-Loup de Troyes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eglise Saint-Loup de Troyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jaulges
» Eglise Saint Benoît des Landes
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
» Purple III : L'oeil du loup [ spectre du loup garou ] (ok)
» SAINT SAUVEUR IN CHORA
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: LA VIEILLE VILLE DE GALWAY :: 
Eyre Square
 :: Eglise St-Loup de Troyes
-