AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Britannia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Hunter
Lycanthrope


Messages : 127
MessageSujet: Re: The Britannia   Ven 27 Sep 2013 - 12:52

Hunter entendait aussi la drôle de mélodie. Il ne voyait pas grand-chose dans cette cuisine plongée dans la pénombre. Il semblait tout de même que l'ondine allait beaucoup mieux. L'eau plus le sel semblait avoir fait son effet. Elle demanda d'ailleurs de l'aide pour se sécher et partir au plus vite de cet endroit qui devenait pour elle dangereux et elle n'avait pas tort. Il déposa toutes les serviettes qu'il avait pu récupérer et aida la mi-poulpe/mi-humaine à se sécher.

- La personne que vous avez vue et la propriétaire des lieux. Elle s'est reçue le vaisselier sur la tête. Ses jours ne sont pas en danger, précisa-t-il. Par contre, nous avons une petite créature avec nous, et je ne vois pas grand-chose dans le noir. Par contre, vous vous devez y voir parfaitement. Je vous demande de faire très attention et de scruter tous les recoins pour que nous ne nous fassions pas surprendre. Dès que vous serez sèche et habillée nous sortirons de là par la porte de service des cuisines et je prendrais la proprio avec nous. Je ne tiens pas plus à rester ici. Je ne suis plus en état de pouvoir faire quelque chose. J'espère juste que les renforts que j'ai appelés, arrivent rapidement. Et ils doivent faire vite dans leurs propres intérêts.

Hunter aida l'ondine à se sécher et il restait toujours en alerte pour ne pas se faire surprendre par ces petites créatures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain


Messages : 173
MessageSujet: Re: The Britannia   Sam 28 Sep 2013 - 12:13

Charlie était d'accord pour mettre un terme à cette soirée. Le jour où un événement se déroulerait sans accroc et Tamara trouverait ça bizarre. Ça ne serait pas vraiment Galway si tout était simple.

Mais tandis que l'anthropologue se préparait à récupérer les restes du lutin écrasé sous la table, la barmaid l'appela. Tournant la tête, elle comprit qu'elle lui indiquait que quelqu'un avait besoin de leur aide. L'Américaine soupira en reconnaissant Silas inconscient gisant au sol. La blonde était déjà auprès de lui, vérifiant d'une main près de sa bouche s'il respirait encore.
La femme dut cependant réfléchir quelques instants avant d'agir. Il paraissait évident qu'il fallait le sortir de là ; et pourtant, elle n'avait pas envie de passer à côté de cette bestiole à ramener à la clinique. Faire les deux serait difficile. Le bois brûlait bien et menaçait déjà la table sous laquelle se trouvait la bouillie verte. Mais elle aurait besoin de ses deux mains pour sortir le policier. Sauver une vie ou participer à la science. Choix cornélien s'il en faut...

La brune s'accroupit près de la table fracassée, glissa une main en dessous pour se saisir d'un échantillon. Elle en ressortit un bout de bras qu'elle enveloppa dans la ceinture de sa tunique. Elle fit un petit paquet bien fermé autour du membre et le glissa dans sa manche, libérant ainsi ses deux mains pour venir aider l'Anglaise.
Toussant un peu, de s'être trouvée bien près des flammes, elle rejoignit Charlie et d'un hochement de tête, lui indiqua de prendre les jambes de l'homme. Elle même avait l'habitude de porter des charges ; il lui serait plus facile de soulever le buste en glissant ses bras sous les aisselles de l'inconscient. En plus, son petit paquet ne glisserait ainsi pas. Obligée de se résigner à un échantillon aussi réduit la contrariait déjà, alors le perdre était hors de question !

" A trois. Un... deux, trois. " dit-elle une fois qu'elles furent en place, chacune à une extrémité. Elles soulevèrent alors l'individu.


[HJ]Je te laisse faire la sortie des filles Cha ^^[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milicent
Humain
avatar

Messages : 931
MessageSujet: Re: The Britannia   Lun 30 Sep 2013 - 19:48

Toujours concentrée sur sa petite comptine, la rouquine avait fermé les yeux de toutes ses forces, comme une petite fille. Le contact de Meluxine la fit sursauter et elle poussa un petit cri qui ne dépareilla guère dans le chaos ambiant.

Elle finit tout de même par ouvrir les yeux, discernant sa collègue après quelques battements de cils.


"Se tirer ? Un toubib ? Euh…"

Un regard pas très convaincu aux alentours et elle ajouta, d'une voix suraigüe.

"Et les lutins alors ? Ils vont pas être fâchés de nous voir quitter la fête les lutins ?"

Sans vraiment attendre de réponse, elle saisit le bras de la lycanne avant de se figer devant le rideau de flammes qui venait d'apparaitre sous leurs yeux avant de s'évaporer tout aussi rapidement, ne laissant qu'un bar en flammes. Elle avait encore raté un épisode et elle leva un index indécis en direction de l'incendie.

"Euh… mais…"

Avant qu'elle n'ait le temps de rajouter quoi que ce soit elle vit que sa collègue s'était avancée. Laissant échapper un nouveau petit couinement, elle se précipita pour ne pas se laisser semer, glissant et se vautra dans une mare d'alcool qui fort heureusement, ou pas, n'avait pas eu l'occasion de brûler comme ses congénères, se mordant la langue dans sa chute.

Les larmes aux yeux, elle réussit tout de même à atteindre la sortie avec Meluxine et cilla devant les lampadaires de la ruelle.


"On est zorties ! Merzi…"

Pour une fois, elle avait été d'une rare sobriété, mais c'était probablement dû au fait que chaque mot était une véritable torture. Elle espéra l'espace d'un instant ne pas avoir perdu un bout de langue dans sa galère, la patronne ne serait pas contente qu'il lui manque un ustensile de travail, elle serait capable de lui faire payer, au sens propre comme au figuré.

Son regard se porta alors sur la porte du bar tandis que la girl passait son coup de fil. Une vague impression de déjà-vu l'envahit tandis qu'elle guettait la sortie des quelques rares personnes à qui elle tenait. Y avait eu le feu aussi la dernière fois non ? Mais aussi un flic cinglé avec une lance. Ou alors c'était la fois d'avant… Impossible d'avoir les idées claires à dire vrai. En plus, elle avait l'impression qu'elle allait tourner de l'œil et le goût du sang dans sa bouche, c'était franchement dégueulasse.

Entre ça et sa robe qui puait l'alcool, la soirée était vraiment foutue. Là, tout de suite, Milie ne rêvait plus que de se rouler en boule dans son lit et de tout oublier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: The Britannia   Lun 30 Sep 2013 - 20:52

Le bruit des sirènes retentissait au loin : les secours, qui avaient été alertés arrivaient jusqu’au Britannia.

La police et les pompiers commençaient à se déployer autour du pub, et deux pompiers en tenue incendie firent irruption dans la pièce.
Le premier dégaina un extincteur et commença à asperger le bar de neige carbonique, sans prêter attention aux personnes qui pouvaient traîner autour, tandis que le second faisait signe aux personnes présentes dans la pièce de se diriger vers l’extérieur, dégageant l’accès aux deux filles qui portaient un blessé qui semblait inconscient.


Indications HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Read
Ondin
avatar

Messages : 85
MessageSujet: Re: The Britannia   Mar 1 Oct 2013 - 19:10

Mary se séchait le plus rapidement possible avec le linge qu’Hunter lui avait apporté, elle sentait que sa blessure n’était pas totalement remise mais elle était suffisamment cicatrisée pour lui permettre de rejoindre le littoral sans se vider de son sang.

Le séchage n’allait pas extrêmement vite car les torchons et autres nappes n’étaient pas prévus pour éponger du mucus urticant, mais Marie était mitigée : d’un côté elle souhaitait retrouver ses jambes le plus vite possible pour pouvoir déguerpir, mais d’un autre elle trouvait ses yeux lumineux très pratiques et ne se sentait pas rassurée à l’idée de se retrouver dans le noir total avec un brocoli psychopathe en short qui rôdait dans les parages.

Non non, je ne vois rien, fit-elle alors que la luminosité de ses globes oculaires diminuait progressivement, mais m’est avis que nous ne devrions pas faire de vieux os ici… Pas que ce genre de troll hideux me fasse peur, mais ils sont suffisamment vicieux pour essayer à nouveau de nous trancher la couenne, et ça je n’y tiens pas trop…

L’ondine n’était pas encore totalement sous forme humaine, ses yeux étaient encore un peu luisants, ses différents doigts palmés  et sa peau encore grise et collante, mais elle avait récupéré ses jambes et se retrouvait nue comme un ver dans son évier, dont elle s’extirpa pour revêtir jean, chaussures et t-shirt afin de retrouver une mise plus décente.
Une clameur se fit entendre de l’autre côté, à en croire le bruit des sirènes la cavalerie avait rappliqué.

Ok, va pour la sortie de service, fit-elle à Hunter, je n’ai pas l’intention de sortir sous les spotlights avec cette tronche !

Elle se dirigea vers le corps inanimé de la femme, qu’elle empoigna sous les aisselles tout en scrutant les alentours le plus soigneusement possible afin de détecter un éventuel lutin de l’enfer.

Allez-y, c’est vous le guide, on sort le paquet et après on verrouille bien derrière nous pour qu’ils ne puissent pas sortir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Dickens
Humain
avatar

Messages : 619
MessageSujet: Re: The Britannia   Jeu 3 Oct 2013 - 18:56

Charlie regarda Tamara aller chercher un bout de bouillie de gnome avant de revenir vers elle et l’homme inconscient. Venant de n’importe qui d’autre, la jeune anglaise l’aurait pris pour quelqu’un d’un peu spécial voulant se ramener un petit souvenir sordide, mais l’anthropologue était mieux placée que n’importe qui pour ramener ce genre… d’échantillon.

Suivant les instructions de Tamara, Charlie attrapa les jambes de l’inconnu, au même instant deux pompiers entrèrent en trombes dans l’établissement. L’un se dirigea vers le bar rongé par les flammes tandis que l’autre leur dégageait le chemin vers la sortie. Sans attendre, elles s’y dirigèrent rapidement et sortirent dans la rue. Charlie fit signe à Tamara de déposer l’homme près des policiers sur place, l’ambulance ne tarderait probablement pas. Une fois fait, l’anglaise se retourna vers le Britannia; c’était plus fort qu’elle, était-ce un mauvais rêve ? Une hallucination collective ? La réalité ? Louchant sur Tamara, se rappelant que la scientifique avait ramassé des restes de ce qui les avaient attaqués, la blonde se promit de demander les résultats de peu importe les recherches que ferait Tamara dessus. C’était énorme quand même des gnomes vengeurs…

Regardant un peu autour d’elle pour voir qui avait réchappé à tout ce bordel, Charlie reconnue Milicent, avec une petite entaille au front, et Meluxine pas loin. Elles avaient vraiment de la chance de s’en sortirent quasiment indemne à chaque fois, l’anglaise ne se sentait pas le courage d’affronter quelconque décès, pas maintenant qu’il y avait des gens à qui elle tenait dans cette fichue ville. Regardant de nouveau vers la sortie du pub, Dickens se demandait si elle devait attendre son patron… Même si quelques minutes plus tôt elle l’aurait bien vu façon kebab avec les saletés vertes démoniaques et même si ses méthodes étaient plus que douteuses, il lui avait quand même retiré l’une de ces mochetés verdâtres de sur le crâne… Et puis c’était son patron, sans patron, pas d’argent et le bloody rapportait franchement assez pour qu’elle s’inquiète un peu pour la sangsue.

Charlie préféra détourner le regard, se retournant vers Tamara, elle remarqua la blessure de cette dernière à la lumière des lampadaires. Mieux valait attendre une ambulance au cas où. Elle attendrait avec l’anthropologue, mais après ça, Charlie irait pour sûr s’acheter un énorme pot d’aspirines pour oublier son cuir chevelu martyrisé et ses innombrables ecchymoses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: The Britannia   Ven 4 Oct 2013 - 19:46

Une autre camionnette ne tarda pas à rejoindre les véhicules de la police et des pompiers. Il s’agissait d’un véhicule de service d’entretien de la ville, dont sortit une femme en tenue quasi militaire : pantalon de treillis et débardeur kaki.

Bouclez la zone surtout, il ne faut pas qu’ils puissent sortir !

La police déploya ses hommes à toutes les issues du pub : deux devant la porte d’entrée, deux devant la porte de service, un devant chaque fenêtre et trois hommes sur le toit pour contrôler les aérations des cuisines.

Les deux pompiers à l’intérieur du pub réussirent assez rapidement à maîtriser l’incendie, et se focalisèrent ensuite sur les civils qui étaient restés à l’intérieur pour les aider à évacuer les lieux.
Une fois la salle principale vidée, ils firent le tour des locaux pour s’assurer que personne n’avait été oublié.

A l’extérieur, toute la vigilance des policiers et de la dame en tenue camouflage était portée sur le pub, ils scrutaient attentivement chaque issue afin de s’assurer que rien d’anormal n’en sortait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamara Brooke
Humain
avatar

Messages : 173
MessageSujet: Re: The Britannia   Sam 5 Oct 2013 - 8:49

Les secours étaient rapidement arrivés. Police et pompiers dont les sirènes retentirent au dehors, laissant juste le temps qu'il fallait aux deux jeunes femmes pour se dépêtrer de leur chargement. Tandis qu'un homme en uniforme s'occupait des flammes, un second leur offrait un passage pour sortir.
Déposant le policier inconscient par terre, elles n'échangèrent aucun mot. Tamara se retenait de tâter sa blessure à la joue ; c'était qu'elle avait maintenant les doigts bien trop sales pour cela. Entre tout ce qu'elle avait touché et notamment le morceau de lutin qu'elle avait ramassé, il fallait mieux éviter de toucher une blessure. Bien que sachant que rien n'était cassé, elle ne pouvait faire fi de la douleur provoquée ; elle n'en resta pas moins parfaitement maîtresse d'elle-même. Pas de larmichettes au coin des yeux, pas de crispations de la mâchoire (mais quelle idée aussi !) ; rien sinon son stoïcisme comme preuve.
Il y aurait pourtant eu des choses à dire, mais elle s'en retint.

Une chose qui lui aurait forcement tiré des remarques fut l'arrivée d'un fourgon de la ville dont sortit une femme en tenue bien militaire pour de l'entretien traditionnel. Avec les forces de l'ordre, ils se mirent en place pour boucler le bâtiment, empêchant toute sortie non désirée. Les créatures vertes devaient être circonscrites à l'intérieur du pub. L'anthropologue se félicita alors de sa présence d'esprit de prélever un échantillon. Ce genre d'opérations lui laissait penser qu'ils auraient plutôt tendance à éliminer toutes les traces afin de garder le contrôle de la situation.

Lorsqu'une ambulance arriva finalement, l'Américaine fut examinée et le premier convoi l'emmena en compagnie de Silas et Milicent jusqu'à la clinique. Elle ne lâcha pas une seconde son attention quant à la position de sa manche où se trouvait la précieuse bouillie pleine d'indices génétiques.


[HJ : je me suis permise d'inclure Milicent pour le convoi clinique ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kain
Vampire
avatar

Messages : 717
MessageSujet: Re: The Britannia   Dim 6 Oct 2013 - 15:52

Kain n’avait attendu de réaction de la part de Charlie, mais son regard en disait long sur ses pensées. La jeune fille continuait de le défier, sans vraiment se rendre compte que s’il désirait, il pourrait mettre un terme à son existence en un clin d’œil. Cette impertinence avait plu au vampire, mais il savait aussi que dans cette ville cela pouvait s’avérer être très dangereux. Que ce soit à cause de la faune de Galway, ou simplement à cause de lui, s’il se lassait de ces effronteries.

Mais Kain ne pensa plus vraiment à la cette altercation, en sautant de l’autre coté du bar il avait réussis a avoir un de ces petits monstres par surprise. Il l’embrocha alors avec sa lame, le regardant grimacé de douleur, souriant. Puis il lâcha le hachoir et de sa main libre il se saisit de la tête du gnome qu’il arracha, amusé de voir la petite colonne vertébrale suivre.

Son sourire disparu rapidement alors que les petits congénères verts lui sautèrent dessus. Leurs tailles étaient un véritable atout, et les attraper n’était pas évident. Kain commença alors à sentir des douleurs alors qu’ils le mordait et le griffait. Cela commença franchement à l’énerver.
Les armes blanches ne servaient plus à grande chose. Mais Kain avait une idée. Il se lança violemment contre une partie du bar, les parties de son corps occupé par les gnomes en premier, le but étant de les tuer en les éclatant contre le bois du zinc, où contre les étagères encore pleines d’alcool. Le choc contre le bois, contre les bouteilles d’alcool se brisant ne fut pas sans douleur pour le vampire. Le sang se mêlait aux contenues des bouteilles qui se brisaient. Mais ses efforts ne furent pas vint, et il finit par se débarrasser des bestioles vertes, juste avant que les pompiers arrivent.

Le vampire sauta donc du bar, et se dirigea vers la sortit après avoir lâché ses couteaux. Il était couvert d’entailles et de coupures plus ou moins profonde, dans un costume dans un sale état teinté par son propre sang. Malgré ça le vampire avait le sourire aux lèvres, il c’était bien amusé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Lycanthrope
avatar

Messages : 127
MessageSujet: Re: The Britannia   Lun 7 Oct 2013 - 9:46

Mary fut rapidement sèche. Hunter l'aida à se rabiller. Il fallait faire vite et ne pas traîner. Hunter sentait une odeur d'alcool brulé venant de la salle, il y avait beaucoup de grabuge apparemment les choses ne se passaient pas comme prévues. Le lycan se demanda ce que pouvait bien faire Phileas, il devait s'occuper de ces petits gnomes et au vue de ses capacités, il aurait pu rapidement s'en débarrasser.

Il aida l'ondine à partir et ils prirent en même temps la propriétaire pour ne pas la laisser dans cet endroit dangereux. Ils passèrent rapidement la porte de service et ils se retrouvèrent dehors. Les pompiers étaient arrivés et ils faisaient leur travail. Il s'adressa alors à Mary.

- Passez-moi la proprio ! Je vous couvre allez-y. Il faut que je la fasse soigner et qu'on me mette quelques points pour ma blessure. Au plaisir de se revoir dans ces circonstances moins compliquées.

Il se dirigea ensuite vers les pompiers et demanda de l'aide pour lui-même et la jeune femme qu'il tenait dans les bras. Il attendait calmement l'arrivée des ambulances. Il pestait tout de même intérieurement de ne pas voir des équipes de la Steel venir rapidement. Il allait devoir secouer certaine personne dans l'entreprise et certains ne s'en sortirons pas indemne.

_________________
Hunter McBRIDES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Read
Ondin
avatar

Messages : 85
MessageSujet: Re: The Britannia   Lun 7 Oct 2013 - 19:52

Une fois à l’extérieur, Hunter se proposa de se charger de la bonne femme évanouie, ce qui l’arrangeait plutôt car elle entendait déjà les secours se diriger vers les cuisines, il y avait fort à parier qu’ils seraient là d’un moment à l’autre.

Parfait ! Je vous laisse donc vous occuper de l’autre fardeau, merci pour tout, vraiment…

Sans lui, l’ondine serait probablement encore en train de se vider de son sang dans la salle commune et aux prises avec les secours qui feraient des pieds et des mains pour l’emmener à l’hôpital, et même pire, l’emmener au poste pour témoigner de ce qu’elle avait vu, un très mauvais plan en somme.

Après avoir salué une dernière fois son preux chevalier lycanthrope, Mary fila aussi vite qu’elle put à travers les ruelles pour retrouver sa mer chérie et y passer le reste de la nuit afin de régénérer complètement la vilaine plaie qui lui avait déchiré le ventre. Elle ne savait pas ce qu’étaient ces foutus lutins, mais une chose était certaine, si elle en recroisait un, elle lui ferait pleurer sa mère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whoever
PNJ
avatar

Messages : 505
MessageSujet: Re: The Britannia   Lun 7 Oct 2013 - 20:57

Les civils étaient désormais tous évacués du pub, le périmètre sécurisé, il était désormais temps pour les services municipaux de faire leur travail.

Munis de grands filets type « chasse aux papillons », de casques et de tasers, les agents de la ville pénétrèrent dans le Britannia, menés par la dame en tenue treillis.

Les forces de l’ordre restées à l’extérieur se chargèrent de disperser les badauds, il fallait maintenant circuler, il n’y avait rien à voir.

Que s’était-il passé ce soir-là ? Personne ne le savait encore, mais il y avait fort à parier que le mystère ne resterait pas entier bien longtemps, déjà les scribouillards du Galway Night Post commençaient à pointer le bout de leur nez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The Britannia   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Britannia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rule Britannia, Britannia, rule the... [Fini]
» Règles
» Teobald Britannia
» Orca Li Britannia [Terminé]
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's Gate :: MEMORIAL :: 
Archives
 :: Events
-